DIOCESE DE KPALIME
Mgr ALOWONOU BENOÎT SOUHAITE À TOUS UN BON ET SAINT TEMPS DE L'AVENT. SUR LA ROUTE VERS NOËL, MGR ALOWONOU VOUS ACCOMPAGNE VIA NOTRE SITE DANS LA MEDITATION DE CHAQUE JOUR DE L'AVENT. THEME DE L'ANNEE PASTORALE : "EGLISE DE KPALIME, BRILLE DE LA LUMIERE DU CHRIST ET SOIS TEMOIN DE SA MISERICORDE ". Visitez notre page facebook "diocese de Kpalimé". Mgr ALOWONOU Souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
♫ CHANT THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2016-2017
Eglise de Kpalimé, brille de la lumière du Christ et sois témoin de sa miséricorde.
Wó Ha Kpalimé to, klé tso Kristo mè éyé nyé éfé nublanukpokpo fe dasedila.
2 Paroles(éwé&Français) et musique:
Père Dotse Marius

NOMINATIONS
2017-2018
ANNUAIRE DIOCESAIN 2017-2018
GALERIE
Suivez nos grands événements en images dans notre galerie
Actualités : HOMELIE DE MGR BENOIT ALOWONOU A L’OCCASION DU RITE D’ADMISSION, DE LA PRISE DE SOUTANE, DU LECTORAT ET DE L’ACOLYTAT, CE 01 OCTOBRE 2017 EN LA CATHEDRALE SAINT-ESPRIT DE KPALIME

«Tout ce que le Seigneur fait est bon. Notre capacité à le servir vient de Lui et de Lui seul. C'est pourquoi en toute chose, il est juste et bon de lui rendre grâce, et de lui confier tout ce que nous entreprenons dans son Église, pour sa gloire et pour notre salut.»
Chers frères et Sœurs,
Le Seigneur nous rassemble en ce premier jour du mois d'octobre, un jour riche en commémorations pour l’Église : c’est le premier jour du mois du rosaire, mois au cours duquel, nous invoquerons Marie, la Mère de Jésus et notre Mère, sous les plus beaux vocables. C’est aussi la fête de sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, Patron des Missions, celle à qui nous voulons confier ceux qui ont senti dans leur cœur l'appel du Seigneur à le servir comme des ministres dans son Église sainte. C'est aussi le jour choisi par les Evêques du Togo pour commencer à prier le Notre Père dans sa nouvelle formulation.
En ce 1er octobre, nous accueillons 12 séminaristes parmi nos séminaristes, par le rite d'admission. Certes, ils étaient des séminaristes parce qu'ils étaient envoyés au séminaire, mais c’est par ce Rite d'admission qu’ils seront véritablement admis comme séminaristes, selon les termes du rite qu'ils reçoivent ce matin.
L’Église, dans sa sagesse, a voulu que cela soit ainsi. Elle demande aux Évêques et aux Supérieurs Généraux de faire entrer officiellement au séminaire le candidat au sacerdoce par un cérémonial appelé : le Rite d'Admission.
Mais, pour autant, est ce que le Rite d'admission est nécessaire pour recevoir le sacerdoce ?
Non, le Rite d'Admission n'est pas nécessaire pour recevoir l'onction sacerdotale, on peut en effet ordonner un homme diacre et prêtre, sans passer par la cérémonie du rite admission. Cependant, la discipline de l’Église demande au futur prêtre de faire une marche « assomptionniste », c'est-à-dire, de passer par des étapes, avant d'arriver au sommet de la marche qu'est le sacerdoce ministériel, ceci pour faire comprendre au futur prêtre, que l'homme doit monter vers Dieu, il doit s'efforcer de s’élever vers Dieu avant de se tenir devant lui.
Pour marquer cette première étape, l’Église prescrit que le jeune qui a senti l'appel du Seigneur soit présenté au peuple de Dieu et à l’Évêque au début de sa marche, afin que ceux-ci le portent dans leur prière, et l’aident à discerner si l'appel qu'il a senti dans son cœur vient vraiment de Dieu et que Dieu l'appelle vraiment au sacerdoce.
C'est pourquoi le jour du Rite d'Admission, l’Évêque déclare au peuple de Dieu présent à la cérémonie, que ce jeune ou ces jeunes sont désormais à nous, c'est-à-dire qu’ils sont à moi, et qu’ils sont à vous. C'est ensemble que nous devons prendre soin d'eux, en priant pour eux, afin qu'ils deviennent de bons prêtres, soucieux du salut des âmes, et de leur propre salut.
Aujourd'hui donc, nous allons permettre à ces fils de notre Diocèse, à ces 12 fils de notre diocèse, de se vêtir de l'habit des Lévites, le beau et respectable vêtement que portent ceux que Dieu appelle au service de son temple. C'est avec miséricorde que le Seigneur les appelle et c'est en toute liberté qu'ils répondent, comme le jeune Samuel, le fils d'Anna, lorsqu'il veillait sur la lampe du Temple: « me voici Seigneur, car tu m'as appelé ». Leur réponse ne sera pas un oui qui sera tantôt oui, tantôt non, comme le oui et le non des deux fils de l'évangile de ce dimanche, mais un oui définitif qui les engagera pour la vie, un oui qui fera la joie de Dieu et du peuple de Dieu.
Chers fils,
Par la cérémonie du Rite d'Admission, vous serez inscrits par le Diocèse de Kpalimé comme ses candidats au sacerdoce ministériel et vous serez autorisés à porter la soutane au nom de l’Église.
Je voudrais nous poser une question. Entre la cérémonie du Rite d'Admission et celle de la prise de soutane qu'est ce qui est plus importante? La plus importante est le Rite d'Admission; mais aux yeux du monde, c'est la prise de soutane car elle est plus visible. Vous serez envoyés dans le monde mais ne soyez pas du monde, comme nous le demande le Christ. Prenez grand soin de ce que Dieu voit et que les hommes ne peuvent pas voir: votre vie intérieure, votre âme. La soutane tout le monde peut la porter (les « chevaliers d'autel la portent. On trouve la soutane dans les sectes) oui tout le monde peut porter la soutane mais tout le monde ne peut pas faire le Rite d'Admission. Il est destiné uniquement à ceux que l'évêque appellera un jour pour leur imposer les mains et les faire entrer dans l'ordre sacré.
Chers séminaristes, N'oubliez jamais que désormais l'invisible sera plus important que le visible. L'invisible est l'Admission, le visible est la soutane. Si vous soignez l'invisible, c'est-à-dire votre identité de futurs consacrés, vous soignerez automatiquement votre habit de noblesse et d'honneur qu'est la soutane. Aimez porter votre soutane et vous serez protégés des pièges du tentateur. La soutane n'est pas une tenue dépassée. Elle est toujours d'actualité. Elle est la plus belle tenue du prêtre, le plus beau habit du prêtre, en dehors des habits liturgiques que sont la chasuble, l'aube et le surplis.
Chers fils, aujourd'hui vous serez institués aussi « Lecteurs officiels dans l’Église. Être lecteur officiel dans l’Église cela ne signifie pas seulement lire la Parole à l'église pendant la liturgie mais c'est accueillir la parole que vous lisez et d'en vivre.
Que le bon exemple de votre vie soit le premier fruit de votre service de lecteurs. C'est pourquoi l'autorisation est donnée au Lecteur de bénir le pain et toute sorte de premiers fruits. Le lecteur est le premier auditeur de sa lecture. Demandez toujours la lumière de l'Esprit Saint avant de lire la Parole, car c'est l'Esprit Saint qui est l'Auteur des Écritures.
A présent, je me tourne vers vous aussi, chers fils qui serez institués Acolytes,
Vous êtes au nombre de 13. L'acolytat est la dernière étape de la marche des ministères institués. Vous monterez aujourd'hui à l'autel eucharistique pour préparer la table non pas pour le Seigneur mais pour le prêtre. Le ministère d'acolytat est le vrai ministère qui donne la vraie signification au ministre. L'acolyte est un serviteur. Il ne sert pas directement Dieu mais le diacre et le prêtre. Il les aide à donner le Corps du Christ au peuple de Dieu. L’Église a voulu que le futur diacre et le futur prêtre soient au service de la table de la prière communautaire en se mettant au service d'un homme le prêtre ou le diacre. L'acolyte est une personne qui est au service de quelqu'un d'autre.
Il vous sera aussi donné le pouvoir de prendre le corps du Christ pour le porter aux malades et aux personnes qui ne peuvent pas se déplacer. Aimez ce Corps, le grand mystère de l'amour du Christ, et vous serez toujours de bons serviteurs qui feront toujours la volonté du Père.
Frères et sœurs en Christ et vous chers fils, appelés au rite d’admission au lectorat et à l’acolytat,
Par le baptême, nous sommes tous appelés à la sainteté, par la grâce de Dieu qui nous rend participants de sa vie. En ce premier jour du mois d’octobre, et en communion avec nos ainés dans la foi, imitons le zèle missionnaire et l’amour de sainte Thérèse de Lisieux pour l’Église. Elle nous invite à croire que la sainteté est pour tous ceux qui acceptent de se laisser avec confiance entre les mains de l'amour miséricordieux de Dieu. Invoquons la Vierge Marie, aujourd'hui et particulièrement durant ce mois du rosaire. Elle est l’humble servante du Seigneur, celle qui nous dit de faire tout ce que le Seigneur commande. Réfugions-nous sous le manteau de sa maternelle protection, maintenant et toujours. Amen !

Date de publication: 2017-10-02 00:00:00 Version Imprimable
L'EVEQUE
Mgr ALOWONOU Benoît
Evêque de Kpalimé

SUR LA ROUTE VERS NOËL,MEDITONS CHAQUE JOUR DE L'AVENT AVEC
MGR ALOWONOU

17 décembre 2017
« Soyez toujours dans la joie, priez sans relâche ».
En ce 3e dimanche de l’Avent, nous sommes invités à nous réjouir. Il ne s&rsqu

::.La suite

HOMELIES ET TEXTES DE MGR
NOUVELLE FORMULE DU "PATER NOSTER" EN EWE
"
NOS LIENS
CATECHESE DU PAPE JEAN PAUL II
SUR LE PRETRE
| Administration | | Nous écrire | Webmail
© 2009-2017 Diocèse de Kpalimé
Design by Père Albert Komlan Gblokpor | email: admin@diocesedekpalime.tg