DIOCESE DE KPALIME
MESSAGE DU CARDINAL FERNANDO FILONI, PRÉFET DE LA CONGRÉGATION POUR L'ÉVANGÉLISATION DES PEUPLES AUX FILS ET FILLES DE L'ÉGLISE-FAMILLE DE DIEU À KPALIMÉ:‹ APRÈS AVOIR CONSIDÉRÉ TOUTE LA SITUATION SOUS DIFFÉRENTS POINTS DE VUE, JE CONFIRME POUR L'INSTANT LA DÉCISION PRISE Á L'ENCONTRE DE [Abbés;Yves-Paul Azaglo, Gerson Galé, Daniel Gbadji] PAR L'ÉVÊQUE MGR BENOIT ALOWONOU›. THEME DE L ANNEE PASTORALE: "EGLISE DE KPALIME BRILLE DE LA LUMIERE DU CHRIST ET SOIS TEMOIN DE SA MISERICORDE ". Visitez notre page facebook "diocese de Kpalimé". Mgr ALOWONOU Souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
MESSAGE DE LA CONGRÉGATION POUR L'EVANGÉLISATION DES PEUPLES AUX FILS ET FILLES DE L'EGLISE-FAMILLE DE DIEU À KPALIME, TRANSMIS PAR LE NONCE APOSTOLIQUE BÉNIN-TOGO
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
♫ CHANT THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2016-2017
Eglise de Kpalimé, brille de la lumière du Christ et sois témoin de sa miséricorde.
Wó Ha Kpalimé to, klé tso Kristo mè éyé nyé éfé nublanukpokpo fe dasedila.
2 Paroles(éwé&Français) et musique:
Père Dotse Marius

NOMINATIONS
2017-2018
ANNUAIRE DIOCESAIN 2017-2018
Actualités : HOMELIE PRONONCEE PAR MGR BENOIT ALOWONOU A L’OCCASION DU JUBILE D’OR DU NOBLE ORDRE DE SAINT JOHN ET DAME AUXILIATRICE DE KPALIME

« Je tressaille de joie dans le Seigneur, mon âme exulte en Dieu mon Sauveur, car il m'a revêtu des vêtements de salut. »

Frères et Sœurs en Christ,
Chers Membres du Noble Ordre des Chevaliers de saint John et Dames Auxiliaires, les jubilaires du jour,
Chers Membres du Noble Ordre des Chevaliers de saint John et Dames Auxiliaires venus de Lomé et d'ailleurs,
Chers Cadets et Cadettes,
Chers invités, spécialement chers Frères et Sœurs du Noble Ordre de Marchal,
Chers Frères et Sœurs en Christ,
Tous très chers au Cœur Sacré du Sauveur du monde,

50 ans, on le fête,
50 ans, on le célèbre
Pour un jubilé de 50 ans, on jubile, on tressaille de joie dans le Seigneur pour lui rendre grâce et recevoir des grâces,

Fêter, Célébrer et jubiler, voilà ce à quoi nous sommes invités ce dimanche, le troisième de l’Avent. Nous avons toutes les raisons de fêter, de célébrer et de jubiler, car la liturgie nous invite aujourd'hui á être dans la joie. Ce n'est donc pas seulement le Noble Ordre des Chevaliers de St John et Dames Auxiliaires, qui nous invite à la joie et á la fête, mais c'est Dieu lui-même qui nous lance cette invitation, car la joie chrétienne est un don de Dieu, un cadeau du Seigneur, elle ne vient pas des hommes.
Pourquoi chaque année, la liturgie nous invite-t-elle à tressaillir de joie, particulièrement en ce dimanche ? Parce que la grande promesse de Dieu, la promesse faite le jour de la première désobéissance de l'homme, promesse renouvelée à nos Pères dans la foi depuis Abraham, Isaac et Jacob, oui, cette promesse va se réaliser et va se réaliser sûrement. Le Seigneur vient, oui il n'y a plus de doute, oui, il vient lui-même nous sauver. Ce n'est pas nous qui allons à la rencontre de Dieu mais c'est Dieu qui vient á notre rencontre. Nous pourrions avoir des doutes, si c'est nous qui allons vers lui pour le trouver là où il est, mais c'est lui qui a pris l'initiative de venir vers nous, c'est lui qui a pris le chemin des hommes pour venir vers les hommes. C'est pourquoi nous sommes marqués, plongés dans la joie, car Dieu ne peut pas se tromper ni nous tromper.
Il ne s’agit pas d’afficher une joie de façade, mais d’accueillir la joie du Seigneur, de nous laisser imbiber par la joie de sa venue chez chacun de nous, pour dresser sa tente et demeurer dans notre vie.
Est-ce que nous sommes vraiment dans cette joie chrétienne ? Sommes vous vraiment joyeux parce que nous appartenons au Christ ? Voilà des années que nous sommes chrétiens, est ce que nous sommes dans la joie ?

Voilà 50 ans que l'ordre de saint John a planté sa joyeuse tente à Kpalimé, est-ce que nous avons cueilli les fruits de la joie sous cette tente ?
Devant ces questions, jaillissent de mon cœur et certainement de votre cœur, d'autres questions.
Comment pouvons-nous être dans la joie, alors qu'autour de nous, tout semble nous conduire à la tristesse, au découragement à la résignation, á l'abandon de tout ce que nous entreprenons comme projet? Comment tressaillir de joie alors qu’autour de nous, c'est la souffrance, c'est la maladie, la douleur et le deuil?

Frères et Sœurs,

La parole de Dieu nous enseigne aujourd'hui que la joie chrétienne n'est pas une joie de l'insensé, de celui qui ne réfléchit, pas comme si les épreuves de la vie n’avaient plus leurs places dans notre société ou dans notre monde. Autour de nous, le mal est bien là, avec son cortège de drames, de blessures de l’âme et du corps. Et pourtant st Paul le dit et le crie si haut et si fort : « Soyez toujours dans la joie». Dans la première lecture, le prophète Isaïe appelle tous ceux qui vivent dans le désert de ce monde à se réjouir car ils verront Dieu, ils verront la gloire du Seigneur, la splendeur de notre Dieu. (Is, 35,2). C'est l’antienne d’ouverture de la messe qui précise le sens de cette joie: « Soyez dans la joie du Seigneur, soyez toujours dans la joie, le Seigneur est proche ». Oui, le Seigneur vient lui-même consoler ceux qui pleurent, apporter la guérison à ceux qui sont épuisés, la délivrance aux captifs. Il vient revêtir ses pauvres d’un diadème et des vêtements du salut.

Il s'agit bien de consoler ceux qui pleurent leurs péchés. Il ne suffit pas de pleurer, mais de pleurer nos péchés. Le Christ a parlé de ces pleurs sur le chemin de sa mort á Jérusalem, « Femmes de Jérusalem, ne pleurez pas sur moi, pleurez sur vos péchés ».
Le Seigneur vient pour guérir, non pas tout le monde, mais ceux qui sont doux et humbles de cœur et qui sont méprisés à cause du nom de Jésus, ceux qui sont fatigués sur le chemin du bien. Il vient délivrer ceux qui sont captifs du péché et qui veulent vraiment se détacher du lien qui les emprisonnent. Ce ne sont pas les biens portants qui ont besoin de médecin, mais les malades.
La joie chrétienne, la joie promise par le Seigneur, a sa source réelle dans l'ardent amour que le Christ nous a manifesté sur la croix rédemptrice.
Dans l’Évangile, Jean-Baptiste, le saint Patron de l'ordre nous dit : « Au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas.». Lui, il n'est que la voix qui crie dans le désert, un cri qui invite chacun de nous à préparer une place á Dieu dans notre vie, dans nos projets, dans tout ce que nous faisons. Au milieu de notre société se trouve déjà celui que nous ne connaissons pas. Cela veut dire que notre attente est déjà comblée, cela veut dire aussi que le Seigneur, le « Déjà » et le « Pas encore », n’est pas loin de nous. Il nous appelle à reconnaître sa présence cachée au milieu de nous. Dans la Parole proclamée, comme dans le mystère de l’Eucharistie, nous pouvons accueillir Celui qui vient guérir nos blessures et pardonner nos péchés.
Il nous revient de préparer le chemin par lequel il peut venir vers nous.

Frères et Sœurs,

Quel chemin allons-nous lui préparer ? Quelle demeure allons-nous lui offrir pour qu'il habite chez nous (nous qui disons chaque jour á l'angelus "et le Verbe s'est fait chair et il a habité chez nous". Quelle habitation nous préparons pour lui quand nous disons « Il a habité chez nous. » ?
En réalité, aucun homme ne peut préparer une demeure digne de Dieu à Dieu. C'est lui-même qui a préparé son chemin pour venir à nous. C'est lui-même qui a préparé sa route pour venir chez nous.
Cette route c'est le cœur et le corps de celle qui a chanté la gloire de Dieu par ces mots: " le Puissant fit pour moi des merveilles; saint est son nom. Sa miséricorde s'étend d'âge en âge".
Cette route c'est l'Eglise notre maîtresse et éducatrice, qui est son corps, et qui nous donne à manger le corps du Christ, pain vivant descendu du ciel.
Cette route c'est le Noble Ordre des Chevaliers de saint John et Dame Auxiliaires. Les associations, les chorales. Le groupe particulier dans lequel nous sommes dans l'Eglise est une route sur laquelle le Seigneur nous place pour faire fructifier la grâce de notre baptême et préparer un boulevard pour sa venue.

Frères et sœurs Membres des chevaliers de saint John et Dames Auxiliaires,
Voilà 50 ans que votre Ordre a vu le jour á Kpalimé. Beaucoup de nos Frères et de nos Sœurs ont rencontré le Seigneur sur cette route. Nous sommes ceux qu'ils ont choisis pour rendre grâce au Seigneur d'avoir planté la tente de cet Ordre chez nous á Kpalimé. 50 ans, on le fête, 50 ans on le célèbre, Au jubilé de 50 ans, on jubile.
Que votre joie, que notre joie demeure aujourd'hui et toujours. Amen !

Date de publication: 2017-12-18 00:00:00 Version Imprimable
L'EVEQUE
Mgr ALOWONOU Benoît
Evêque de Kpalimé

MEDITATION DE LA SEMAINE

MEDITATION DU 15ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE / ANNEE B
« Toi, le Voyant, va-t’en d’ici…… Mais non ! Moi, je n’étais que bouvier lorsque le Seigneur m’a dit, tu seras p

::.La suite

HOMELIES ET TEXTES DE MGR
NOUVELLE FORMULE DU "PATER NOSTER" EN EWE
"
NOS LIENS
CATECHESE DU PAPE JEAN PAUL II
SUR LE PRETRE
| Administration | | Nous écrire | Webmail
© 2009-2018 Diocèse de Kpalimé