DIOCESE DE KPALIME
Les ordinations diaconale et presbytérale du diocèse auront lieu le 13 Octobre à Kpalimé et le 20 octobre Notsé Prions pour les futurs ordinands. THEME DE L ANNEE PASTORALE: "EGLISE DE KPALIME BRILLE DE LA LUMIERE DU CHRIST ET SOIS TEMOIN DE SA MISERICORDE ". Visitez notre page facebook "diocèse de Kpalimé". Mgr ALOWONOU Souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
DECISIONS-NOMINATIONS 2018 - DIOCESE DE KPALIME
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
♫ CHANT THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2016-2017
Eglise de Kpalimé, brille de la lumière du Christ et sois témoin de sa miséricorde.
Wó Ha Kpalimé to, klé tso Kristo mè éyé nyé éfé nublanukpokpo fe dasedila.
2 Paroles(éwé&Français) et musique:
Père Dotse Marius

NOMINATIONS
2017-2018
ANNUAIRE DIOCESAIN 2017-2018
Actualités : CXVIIEME SESSION ORDINAIRE DE LA CONFERENCE DES EVÊQUES DU TOGO (CET) Lomé, du 20 au 23 février 2018 COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE
C’est au cœur de la Semaine de prière intensive de toute la communauté catholique du Togo pour la paix dans notre pays et dans le monde, décrétée par nos Pères Evêques en communion avec le Saint-Père, que la Conférence des Evêques du Togo (CET) a tenue sa première Session Ordinaire de l’an de grâce 2018, à son siège à Lomé. Outre l’entretien traditionnelle du Nonce Apostolique avec nos Pères Evêques, les travaux de cette 117ème Assemblée ordinaire de la CET a été marqués par deux ateliers, par des échanges d’informations sur nos institutions interdiocésaines notamment, et par des moments de réflexion et de prière sur la situation sociopolitique qui prévaut au Togo.

I. SEANCE INAUGURALE
Au nom de l’Église-Famille de Dieu qui est à Lomé, S.E. Mgr Denis AMUZU-DZAKPAH, Archevêque de Lomé, a souhaité la bienvenue au Nonce Apostolique et à ses pairs, en soulignant à la fois l’importance des sujets qui sont inscrits à l’ordre du jour, et celle de leur responsabilité à porter notre pays de façon toute particulière, dans les cœurs et dans la prière, en tant que Pasteurs de tout le Peuple. Il a illustré l’intérêt que la CET attache au bien de notre pays en rappelant la participation de deux Evêques à la Cérémonie d’ouverture du Dialogue inter-togolais qui a eu lieu la veille de ces assises, le lundi 19 février 2018.

S.E. Mgr Benoît ALOWONOU, en sa qualité de Président de la CET, a salué et exprimé sa gratitude au Nonce Apostolique pour le service qu’il rend à notre Eglise locale au Togo et à notre pays au nom du Saint-Siège. Il l’a également remercié pour sa bienveillance pour la vie de nos Séminaires et pour son soutien dans toutes les difficultés que les diocèses rencontrent. « Prier pour la paix pour notre pays c’est s’intéresser à la politique de façon pieuse et chrétienne » a-t-il souligné en abordant le contexte des pourparlers politiques au Togo qui nous concernent tous. Il a ensuite prononcé l’ouverture officielle des travaux sous le signe de l’espérance dans « le Seigneur qui nous a consacrés et qui nous conduit. »


II. ENTRETIEN DU NONCE APOSTOLIQUE
Mgr Brian UDAIGWE, Nonce Apostolique au Togo, a entretenu les Evêques essentiellement autour de quatre points : la Journée Mondiale de la paix et celle du Pauvre, le prochain Synode sur les Jeunes, la vie et la collaboration des prêtres avec leur Evêque, ainsi que des informations et exhortations en provenance du Saint-Siège à l’endroit de nos Eglises particulières ou pour renforcer la paix dans notre pays.
Le Pape François, a dit le Nonce Apostolique, a voulu placer la célébration de la 51ème Journée Mondiale de la Paix sous le signe de l’accueil des migrants. « Ayons une pensée pour nos fils et filles qui quittent nos pays en quête de meilleur avenir (…) prions pour eux et pour leurs familles en espérant qu’un jour la situation économico-sociopolitique dans nos Etats s’améliore ». Il a par ailleurs évoqué l’heureuse nouvelle de l’institution, par le Pape François, de la Journée Mondiale des Pauvres et dont la première édition a été célébrée le 19 novembre 2017. Il a émis le vœu que soient insérés dans les plannings des communautés, des moments de rencontre et d’amitié, des moments de solidarité et d’aide concrète au profit des Pauvres, lors des prochaines éditions.
En abordant le point sur la 15ème Assemblée Ordinaire du Synode des Evêques, prévue du 03 au 28 octobre 2018, avec pour thème « Jeunes, la foi et le discernement vocationnel », le Nonce Apostolique a repris l’exhortation du Saint-Père concernant les jeunes pour que les Evêques ainsi que tout le peuple chrétien s’en approprient : « ils aiment se sentir aimés, disait le Pape François, ils se méfient de ceux qui les sous-estiment, ils demandent une cohérence limpide et espèrent être impliqués. Recevez-les, par conséquent, avec le cœur du Christ, ouvrez-leur des espaces dans la vie de vos églises. Ne prenez part à aucune négociation qui brade leurs espérances » (Pape François, Bogota, 07 septembre 2017). Le Nonce s’est réjoui, par ailleurs, qu’à l’invitation du Pape, un jeune de notre pays ait été désigné pour représenter les jeunes du Togo à Rome, à la rencontre préparatoire de ce Synode.
En parlant de la vie et de la collaboration des prêtres avec leur Evêque, il a exhorté nos Pères Evêques à continuer d’offrir à leur prêtre « le don de la paternité qui assure que la main qui les a générés et les a oints ne s’est pas retirée de leurs vies. » Quant aux prêtres, il les invite instamment à obéir à leur Evêque et à éviter, lorsque des difficultés adviennent, de mettre à contribution des réseaux sociaux pour diffuser des propos calomnieux dans l’opinion. De même, il a transmis une exhortation qui tient à cœur le Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples et qui invitent les Evêques à veiller à ce que les curés dans les paroisses n’abusent pas de certaines pratiques qui rallongent les célébrations liturgiques, par exemple la lecture de longs et nombreux messages (ou annonces) avant même le début de la messe, ou à la fin.
Le Nonce Apostolique a également entretenu les Evêques sur des questions d’ordre administratives pour les aider à faciliter leur travail avec certains Dicastères de Rome. Il a apprécié la contribution régulière de certains diocèses au Denier du Saint-Père et pour la Terre Sainte et a exhorté les autres diocèses à faire de même !
Au sujet de la vie sociopolitique dans notre pays, il a apprécié la contribution que les Evêques et tous les catholiques apportent pour aider à trouver des solutions durables. « Vous avez exprimé votre proximité à tous les courants d’idées, a affirmé le Nonce, et surtout au peuple confronté aux actes de violence répétés. Vos nombreuses rencontres, aussi bien avec le pouvoir qu’avec l’opposition politique, ont conforté votre engagement à œuvrer pour un retour à la normale », a-t-il ajouté.

III. LES ATELIERS

1. Les Systèmes financiers décentralisés
Au cours de cette Session, nos Pères Evêques ont suivi un atelier sur les Systèmes financiers décentralisés (SFD) communément appelés Microfinances ou Coopératives d’Epargne et de Crédit, animé par un haut cadre de la Cellule d’appui et de suivi des Institutions Mutualistes du Ministère de l’Economie et des Finances. L’intérêt de cet atelier consistait à doter les Evêques d’éléments juridiques et de leur révéler les enjeux économiques et sociaux de ces systèmes afin qu’ils puissent accompagner convenablement les associations catholiques qui prennent ces initiatives dans leurs diocèses. Voilà pourquoi l’animatrice de l’atelier a présenté et expliqué la Loi N° 2011-009 du 12 mai 2011 régissant les Systèmes financiers décentralisés au Togo.
2. Normes complémentaires au Code de Droit Canonique
Le deuxième atelier qui a consisté en un travail entre Evêques, a porté sur l’examen minutieux des Normes qui complètent la Loi organique de l’Eglise universelle et dont le Saint-Siège accorde à chaque Conférence la faculté de définir et de mettre en œuvre. Ce travail déjà commencé par le Réseau des canonistes togolais, exige de longues et profondes réflexions sur chacune des dispositions. Cet atelier se poursuivra au cours des prochaines Sessions ordinaires.

IV. PROJET DE COLLOQUE SUR AMORIS LAETITIA ET PREPARATION DU PROCHAIN SYNODE
Annoncé l’année dernière, le Colloque sur l’Exhortation Apostolique post-synodale Amoris Laetitia aura lieu avant le prochain Synode sur les jeunes. L’Equipe en charge de sa préparation a présenté aux Evêques le projet à la phase actuelle de sa mise en œuvre. Les Evêques leur ont donné des contributions enrichissantes pour continuer le travail. Ils ont également élu l’Evêque qui sera le Délégué de leur Conférence au prochain Synode et mis en place une équipe de personne pour faire une synthèse nationale du travail que les diocèses ont fourni en réponses aux lineanmenta du Synode d’octobre 2018 sur les Jeunes.

V. AUDIENCES

En dépit des ateliers qui ont occupé la majeure partie de l’ordre du jour, les Evêques ont reçu une délégation du Noyau National pour le Renouveau Charismatique qui a fait le point des préparatifs du Congrès panafricain qui aura lieu à Lomé en août 2018. Ils ont pris toute la mesure de l’importance de cet évènement et les ont encouragés à poursuivre avec persévérance leur mission pour que ce Congrès soit un succès pour l’Eglise au Togo et pour notre pays.
Nos Pères Evêques ont également reçu les membres du nouveau Bureau national de la Fraternité des Prêtres Diocésains du Togo (FPDT). Ceux-ci ont reçu les encouragements de nos Pères Evêques ainsi que leur bénédiction. Entre autres conseils, ils les ont exhortés à veiller à promouvoir entre leurs confrères prêtres, la sainteté, la fraternité, le soin pastoral et le sens de l’Eglise-communion, afin que la fraternité sacerdotale soit un lieu d’enrichissement mutuel et de partage.

VI. FORMATION DES PRETRES

Depuis quelques années, l’idée est née au sein de la CET d’organiser ensemble la formation spécialisée des prêtres, de sorte que leurs compétences soient mises à profit de façon pertinente et efficace aussi bien pour les diocèses que pour toute l’Eglise au Togo. Un projet a été examiné à ce sujet par les Evêques qui ont pris soin de définir les domaines dans lesquels il urge de former des spécialistes actuellement. Nos Pères Evêques, au regard des défis actuels de la vie et du témoignage des prêtres, ont réfléchi et mis en route la définition d’un cadre réglementaire pour aider leurs premiers collaborateurs à vivre un ministère joyeux, en conformité avec les exigences de l’évangile du Christ.


VII. SITUATION SOCIOPOLITIQUE AU TOGO

Cette assemblée des Evêques qui coïncide avec le démarrage du Dialogue engagé entre le Pourvoir et l’opposition togolaise sur la crise qui secoue notre pays depuis plusieurs mois a été vue par nos Pères Evêques comme une Providence, pour prier davantage pour notre pays et pour manifester le soutien de l’Eglise à toutes les parties qui y prennent part, afin que chacune regarde avant tout le bien de notre « Maison commune », la « Terre de nos aïeux ». Aussi, ont-ils convenu d’exhorter les fidèles catholiques, chacun dans son diocèse, à ne pas s’arrêter avec la semaine de prière intensive qu’ils ont décrétée et que tous y ont adhéré avec foi et espérance, mais de poursuivre cette prière de supplication, à travers l’adoration du Très Saint Sacrement, le chemin de croix et la prière du chapelet notamment.


VIII. AUTRES SUJETS

Les Evêques ont abordé bien d’autres points qui ont fait l’objet d’échange, de réflexion de fond et de recommandations ou décision.
Ainsi, ont-ils été informés amplement sur les activités du Conseil Episcopal pour la Promotion de la Nouvelle Evangélisation et Catéchèse (CEPNEC), et ont décidé unanimement d’interpeller les prêtres pour qu’ils s’engagent en premier dans la formation des catéchumènes, et à éviter la tentation de plus en plus visible, de tout confier aux catéchistes ou à des fidèles laïcs de leurs paroisses. Les Evêques ont échangé, en outre, sur la préparation et la participation du Togo aux prochaines Journées Mondiales des Familles à Dublin (Irlande) et défini la composition de la délégation de notre pays à cet important évènement d’Eglise. Nos Pères Evêques ont accordé aussi un temps conséquent à suivre la restitution de l’Atelier sur l’Accaparement des Terres organisé par la CERAO-RECOWA et qui s’est tenu à Abidjan en novembre 2017. Ils ont pris l’engagement de mutualiser leurs efforts en communion avec toutes les autres Conférences Episcopales de l’Afrique de l’Ouest, afin de défendre les personnes et les groupes qui sont spoliés.
Enfin, les Evêques ont exploré de nouveau les voies et moyens aptes à soutenir les progrès de notre Université Catholique, ils ont échangé et décidé d’interpeler les prêtres qui, dans leurs paroisses prennent de l’argent aux fidèles pour des prières soit disant spéciales, et ont examiné les possibilités de renouveler les équipes de certaines institutions interdiocésaines.


Fait à Lomé, le 24 février 2018


Le Secrétaire Général et Porte-Parole de la CET
RP Gustave WANME

Date de publication: 2018-03-02 00:00:00 Version Imprimable
L'EVEQUE
Mgr ALOWONOU Benoît
Evêque de Kpalimé

MEDITATION DE LA SEMAINE

MEDITATION DU 21ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE ANNEE B
La vérité vous rendra libre
Au cours de son enseignement sur le pain de la vie, Jésus décide de faire abstraction des paraboles et de révéler a

::.La suite

HOMELIES ET TEXTES DE MGR
NOUVELLE FORMULE DU "PATER NOSTER" EN EWE
"
NOS LIENS
CATECHESE DU PAPE JEAN PAUL II
SUR LE PRETRE
| Administration | | Nous écrire | Webmail
© 2009-2018 Diocèse de Kpalimé
Design by Fr. Albert Komlan Gblokpor