DIOCESE DE KPALIME
CHRIST EST VRAIMENT RESSUSCITÉ ALLELUIA ALLELUIA!!! JOYEUSES FÊTES DE PÂQUES Á TOUTES ET TOUS. THEME DE L ANNEE PASTORALE: "EGLISE DE KPALIME BRILLE DE LA LUMIERE DU CHRIST ET SOIS TEMOIN DE SA MISERICORDE ". Visitez notre page facebook "diocese de Kpalimé". Mgr ALOWONOU Souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
♫ CHANT THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2016-2017
Eglise de Kpalimé, brille de la lumière du Christ et sois témoin de sa miséricorde.
Wó Ha Kpalimé to, klé tso Kristo mè éyé nyé éfé nublanukpokpo fe dasedila.
2 Paroles(éwé&Français) et musique:
Père Dotse Marius

NOMINATIONS
2017-2018
ANNUAIRE DIOCESAIN 2017-2018
Actualités : HOMELIE PRONONCEE PAR MGR BENOIT ALOWONOU A LA CELEBRATION DE LA PASSION DE NOTRE SEIGNEUR A LA CATHEDRALE SAINT-ESPRIT DE KPALIME LE VENDREDI 30 MARS 2018.

« Il n’y a pas de grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. »
Chers frères et Sœurs en Christ,
Cet après midi, au cœur de la semaine sainte, nous sommes rassemblés autour de la croix du Christ pour faire mémoire de sa Passion et de sa mort.
Nous sommes venus nous recueillir auprès de son corps qui a connu la mort, la mort de l'homme, notre mort. Oui, pour nous les hommes et pour notre salut, Jésus a pris notre corps mortel et est descendu dans la mort, pour ouvrir dans les ténèbres de nos tombeaux, l'immense espérance de la vie.
Si nous sommes rassemblés pour célébrer la mort de Jésus, survenu un jour du temps à Jérusalem, ce n’est pas la mort de Dieu que nous célébrons, mais l'entrée de la vie éternelle dans la mort. Le mystère de l'Incarnation trouve son sens le plus complet sur la croix et dans la tombe de Jésus, comme saint Jean, l’unique témoin apôtre du drame de vendredi saint, nous l’a décrit dans son Évangile.
St Paul nous rappelle que Jésus ayant la condition divine n'a pas gardé ce rang mais s'est dépouillé et est devenu l'un de nous pour partager notre condition d'homme. Sa mort illustre cet abaissement, car aucun homme ne peut vivre sans connaitre la mort. Quelqu'un a dit que Jésus est mort de notre mort afin de vaincre en nous la mort. Il n'est pas venu enlever la mort de nos vies. Il est venu l'ouvrir pour en faire un passage, une traversée à sa suite, vers l'autre rive.
Les croix que nous mettons sur les cercueils et sur les tombes de ceux qui meurent dans la foi au Christ, sont le signe que la croix du Christ est notre espérance. L'espérance de mourir et de vivre en lui, lui, le premier né d'entre les morts. Désormais, nous pouvons dire avec st Paul" dans notre vie comme dans notre mort, nous appartenons au Seigneur".

Frères et Sœurs en Christ,

Le sort de tout homme c’est de mourir un jour. Ce sort Dieu l’a partagé avec nous dans le Christ. Désormais, aucun homme, quelle que soit sa détresse, quelle que soit sa douleur, ne doit se sentir seul. Oui, quelles que soient nos détresses, nos souffrances, nos douleurs et nos deuils, Dieu nous rejoint et nous montre la croix de son Fils bien aimé. Jésus nous dit "je suis l’homme des douleurs, je ne suis pas loin de toi, je suis là, à tes côtés pour te donner force, courage et consolation".
L’abaissement de Jésus ne s’est pas limité au mystère de l’incarnation mais il s’est illustré dans sa mort et la mort sur la croix, la mort la plus humiliante, réservée aux grands malfaiteurs et aux grands bandits. Le prophète l’avait annoncé : « Il était méprisé, abandonné de tous, hommes de douleurs, familier de la souffrance, semblable au lépreux dont on se détourne. C’est à cause de nos fautes qu’il a été transpercé, c’est dans ses blessures que nous sommes guéris.

Frères et sœurs,
Nous sommes venus cet après-midi, déposer au pied de la croix du Seigneur, non pas des gerbes ou des couronnes, mais notre adoration, notre amour et notre respect. Tout à l'heure, individuellement, nous viendrons confier au Seigneur, nos pleurs, nos misères, nos souffrances, nos fardeaux, nos deuils, nos drames, nos fautes. Tournons vers lui le regard de notre cœur et de notre foi. Qu’il nous libère de tout ce qui peut nous éloigner du fruit de sa passion et de sa mort. Amen

 

Date de publication: 2018-03-30 00:00:00 Version Imprimable
L'EVEQUE
Mgr ALOWONOU Benoît
Evêque de Kpalimé

MEDITATION DE LA SEMAINE

MEDITATION DU 10ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE B

« Celui qui fait la volonté de Dieu, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère. »
Dans la coutume africaine et dans bien d’autres coutumes, la famille de sang ou bi

::.La suite

HOMELIES ET TEXTES DE MGR
NOUVELLE FORMULE DU "PATER NOSTER" EN EWE
"
NOS LIENS
CATECHESE DU PAPE JEAN PAUL II
SUR LE PRETRE
| Administration | | Nous écrire | Webmail
© 2009-2018 Diocèse de Kpalimé