DIOCESE DE KPALIME
SAMEDI 17 NOVEMBRE 2018: PÈLERINAGE MARIAL À KPIMÉ THÈME DE L ANNÉE PASTORALE: "NOUS SOMMES LE PEUPLE QU'IL CONDUIT DE SA MAIN. MARCHONS À LA SUITE DU CHRIST ". Visitez notre page facebook "diocèse de Kpalimé". Mgr ALOWONOU Souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
DECISIONS-NOMINATIONS 2018 - DIOCESE DE KPALIME
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
♫ CHANT THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2016-2017
Eglise de Kpalimé, brille de la lumière du Christ et sois témoin de sa miséricorde.
Wó Ha Kpalimé to, klé tso Kristo mè éyé nyé éfé nublanukpokpo fe dasedila.
2 Paroles(éwé&Français) et musique:
Père Dotse Marius

NOMINATIONS
2017-2018
ANNUAIRE DIOCESAIN 2017-2018
Actualités : HOMELIE PRONONCEE PAR MGR BENOIT A L’OCCASION DE LA PROFESSION PERPETUELLE DE SR HELENE EMEFA AMOUZOU

Cette parole, qui peut l’entendre ?
Frères et Sœurs,
Nous sommes réunis autour de l’autel du Seigneur avec Sœur Hélène Emefa AMOUZOU, fille de Kati, que le Christ a appelée pour qu’elle se consacre à lui et à son Église dans une vie totalement donnée sur le beau chemin de la chasteté, de l’obéissance et de la pauvreté. Dieu a voulu qu’elle se donne à lui toute sa vie au service des âmes dans la famille des Sœurs Missionnaires de Notre Dame des Apôtres.

Sœur Hélène a choisi de célébrer la liturgie de ce don total, son mariage avec l’Epoux bien aimé, le Christ, dans son village natal ici à Kati, certainement pour rendre grâce avec sa famille de sang et surtout pour leur dire les merveilles que le Seigneur a faites pour une fille de ce village, et aussi inviter d’autres filles de Kati à répondre généreusement à l’appel du Seigneur si elles entendent cet appel dans leur vie et pour leur vie. Qu’elles ne doutent pas de l’amour du Seigneur et qu’elles ne disent pas comme nous venons de l’entendre de la bouche de quelques disciples du Christ: « cette parole est dure, qui peut l’écouter? »; cette parole du Christ de venir à lui, qui peut l’écouter ou l’entendre ? »
Oui, c’est ce que la foule et certains disciples ont dit dans la synagogue de Capharnaüm quand Jésus eut fini de donner son enseignement sur le pain de vie, enseignement sur son Corps et son Sang livrés pour nourrir et sauver les hommes.

En effet, l’évangile de ce dimanche est une suite logique de l’évangile des deux derniers dimanche où Jésus a commencé un discours inédit et étonnant, le discours sur le pain de vie.
Rappelons que durant l’année liturgique B, c’est l’évangile de Jésus Christ selon Saint Marc, que l’Eglise nous fait méditer. Mais nous avons tous noté que durant ces trois derniers dimanches, la liturgie de l’Eglise a introduit en pleine méditation de saint Marc, le chapitre 6 de saint Jean, pour nous faire méditer uniquement le discours du pain de vie. Nous allons reprendre dimanche prochain l’évangile de Jésus Christ selon Saint Marc où nous verrons Jésus guérir un sourd-muet. Voyant cette guérison la foule fut vivement frappée et elle a dit « Tout ce qu’il fait est admirable : il fait entendre les sourds et parler les muets » Mc 7;37

Oui tout ce que Jésus a fait est admirable mais son discours sur le pain de vie, qui révèle à notre foi que Dieu se donne en nourriture n’est pas seulement admirable c’est un mystère, un grand mystère de la foi. Le Dieu Créateur se fait Dieu nourriture pour nous sauver et nous faire entrer dans son alliance éternelle. Il nous invite, tels que nous sommes, à la table de son repas. Nous croyons fermement que c’est son amour qui nous appelle chaque fois que nous sommes rassemblés pour célébrer l’eucharistie. "Venez mangez de mon pain que j’ai préparé pour vous. Saint Paul vient de dire dans la 2e lecture, que personne ne déteste son corps, mais on le nourrit. L'Église c'est le Corps du Christ. Il la nourrit de ce grand mystère d'amour: l'Eucharistie.
Comme Pierre, nous lui disons et nous confessons « Seigneur, à qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle. Quant à nous, nous croyons, et nous savons que tu es le Saint de Dieu. »

Oui le Dieu Créateur s’est fait nourriture mais il s’est fait aussi époux de sa Créature comme l’a proclamé le prophète Isaïe « ton créateur sera ton époux » (Isaïe 54,5). Celui qui t’a fait t’épousera. Dans la sainte eucharistie nous célébrerons ce mystère d’alliance avec Dieu dans le Christ.

C’est dans cet amour d’alliance avec l’humanité, que Dieu choisit et appelle des filles à le suivre avec un un cœur et un corps tous donnés au Seigneur.

Être religieuse avec vœux perpétuels, ce n’est pas un acte de bravoure et d’héroïsme qui fera penser que seuls les braves et les héros peuvent suivre ce chemin du don total à Dieu. Il s’agit avant tout d’un appel de Dieu adressé à une fille de Dieu par pure volonté de Dieu. Le choix vient de Dieu et la grâce pour vivre ce choix viendra aussi de Dieu. Dieu appelle tout le monde à le suivre mais chacun selon son état et l’aboutissement de tous les choix c’est la sainteté. "Soyez Saints comme votre Père du ciel". Celui qui nous appelle tous, est saint.

Saint Thomas d’Aquin disait que la vie reli¬gieuse est un don pré¬cieux qui a son expli¬ca¬tion dans l’amour de Dieu et il ajoute: "un amour de pré¬di¬lec¬tion". La religieuse ou le religieux, en un mot, tous les consacrés, doivent vivre leur vie de consécration dans une profonde humilité quotidienne et doivent méditer tous les jours ce passage de l’évangile «Alors Jésus posa son regard sur lui et il l’aima ».

Devenir reli¬gieuse, c’est avant tout répondre à ce regard d’amour de Dieu. Ce regard du Christ est por¬teur d’une invi¬ta¬tion pres¬sante disait saint Thomas

Cher Sœur, Sœur Hélène,
Si nous sommes autour de toi ce matin, en ce jour du jour du Seigneur où tu vas faire le don défi¬ni¬tif de toi même au Christ, ton Époux, c’est parce que tu as vu et tu as cru que le Seigneur a jeté sur toi ce regard de prédilection, ce regard porteur d’invitation. L’amour du Seigneur est très exigeant. Ceux qui veulent suivre cet amour dans la vie consacrée, le Seigneur leur demande de tout quitter pour le suivre dans un chemin de don absolu. Celui qui quitte tout au nom de Dieu, reçoit tout par Dieu. Quand Pierre avait demandé au Christ « Nous qui avons tout quitté pour te suivre quelle sera notre récompense ? » Le Seigneur a fait à Pierre toute une liste de récompenses. Parmi ces récompenses listées par Jésus il y a la famille.
Sœur Hélène, bientôt Professe Perpétuelle. Tout à l’heure par la profession solennelle, Dieu te donnera une famille que lui-même a créée pour la sanctification de ses membres et du monde. Cette famille qui a pour nom "Notre Dame des Apôtres" est composée uniquement des filles de Dieu et de l’Eglise qui veulent mener la vie des épouses du Christ. Ce qui fait la différence entre une Famille selon le sang et la chair et une famille religieuse comme ta nouvelle famille, c’est que la première famille est composée des enfants que Dieu donne aux parents mais la famille religieuse est composée des enfants que Dieu choisit et se donne à lui pour que par leur vie de foi, leur tenue simple, elles soient témoins du Christ, sel de la terre et lumière du monde.

Nous avons entendu tout à l’heure dans la deuxième lecture, Saint Paul donner des conseils aux époux et aux épouses. Aux femmes et aux hommes il a dit « par respect pour le Christ, soyez soumis les uns aux autres: les femmes, à leur mari, comme au Seigneur Jésus ; car, pour la femme, le mari est la tête, tout comme, pour l’Église, le Christ est la tête. Ce verset a connu des commentaires souvent erronés. Dans le vocabulaire de Paul être soumis signifie faire confiance.

Les vœux que tu prononceras devant l’autel du Seigneur, c’est pour le Christ ton époux, celui qui est la tête de l’Eglise. Dieu t’a donc donné la meilleure part. Que cet héritage t’enchante, fais confiance au Seigneur et tu goûteras combien le Christ Jésus est bon.

Amen

 

Date de publication: 2018-08-26 00:00:00 Version Imprimable
L'EVEQUE
Mgr ALOWONOU Benoît
Evêque de Kpalimé

MEDITATION DE LA SEMAINE

MEDITATION DU 32ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE / ANNEE B
Faire confiance en la Parole du Seigneur
Aujourd’hui, faire confiance en quelqu’un c’est difficile car beaucoup ne respec

::.La suite

HOMELIES ET TEXTES DE MGR
NOUVELLE FORMULE DU "PATER NOSTER" EN EWE
"
NOS LIENS
CATECHESE DU PAPE JEAN PAUL II
SUR LE PRETRE
| Administration | | Nous écrire | Webmail
© 2009-2018 Diocèse de Kpalimé
Design by Fr. Albert Komlan Gblokpor