DIOCESE DE KPALIME
*19 juillet 2020: Reprise des célébrations eucharistiques dans les diocèses du Togo *Thème de l'année pastorale 2019-2020 : Marchons à la suite du christ: adorons-le, annonçons-le louons-le  *Suivez nous sur notre page facebook  *Mgr ALOWONOU souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
MESSAGE DE MGR BENOIT ALOWONOU POUR LE CAREME 2020
THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2019-2020
MARCHONS À LA SUITE DU CHRIST: ADORONS-LE, ANNONÇONS-LE LOUONS-LE
PRIÈRE POUR LE JUBILÉ D’ARGENT DU DIOCÈSE DE KPALIMÉ
Dieu notre Père, nous te rendons grâce et nous te bénissons pour notre Église diocésaine, ta sainte famille que tu as rassemblée chez nous à Kpalimé, voici 25 ans.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
DECISIONS-NOMINATIONS 2019-2020 - DIOCESE DE KPALIME

NOMINATIONS
2019-2020
ANNUAIRE DIOCESAIN 2019-2020
Actualités : HOMELIE DE MGR BENOIT ALOWONOU EN LA SOLENNITE DE LA PENTECOTE – ANNEE A

Avez-vous reçu l'Esprit Saint quand vous êtes devenus croyants demandait Saint Paul au
Chrétien d’Éphèse.

Frères et Sœurs en Christ,
Cinquante jours après Pâques, nous voici à la Pentecôte, la fête de la Cathédrale de Kpalimé et de notre diocèse et surtout la fête de la descente de l’Esprit-Saint dans l’Eglise et sur chacun de nous, (oui sur chacun de nous) quel que soit l’endroit où nous nous trouvons actuellement. En effet, beaucoup d'entre nous sont confinés dans nos maisons, dans les lieux où nous sommes habituellement présents dans nos journées et nos nuits. C’est là où nous sommes en prière, soit en famille, soit dans de petits groupes, ou bien seul, pour célébrer la Solennité de la Pentecôte de cette année.

Les Apôtres eux aussi, le jour de la Pentecôte, étaient réunis tous ensemble en prière avec Marie, la Mère de Jésus, dans la maison où ils se retrouvaient souvent avec le Maître. En effet, c’est là, dans "cette chambre haute", que Jésus les avait réunis le Jeudi Saint, la veille de sa mort, pour leur partager le pain et le vin, signes de son Corps livré et de son Sang versé, signes du sacrement de sa présence hier, aujourd’hui et jusqu’au jour de son retour glorieux. C’est encore dans cette maison qu’ils se sont confinés depuis la mort de Jésus, car ils avaient peur, non pas d’un virus, (comme nous aujourd’hui) mais des juifs. Saint Jean nous le rappelle dans son évangile, « ils étaient réunis dans une maison, Ils en avaient fermé les portes à clé, car ils craignaient les autorités Juives » (Jean 20, 19).

Frères et Sœurs,

Aujourd'hui c’est dans le climat de grande incertitude et d'anxiété de Coronavirus que nous fêtons la Pentecôte et accueillons l'Esprit de Dieu qui nous est donné. Nous le savons, ce n’est plus ce jour de la Pentecôte que l’Esprit-Saint vient chez. L’Esprit que le Père nous a donné par le Fils, demeure déjà et pour toujours avec nous depuis le jour de notre baptême. Mais alors, si nous ne fêtons pas un souvenir ou une répétition de l'évènement que les Apôtres ont connu à Jérusalem le jour de la Pentecôte que fêtons nous aujourd’hui ?

Aujourd’hui, nous fêtons l'Esprit-Saint, le Consolateur et le Défenseur que Jésus a promis à ceux qui croient au Christ, le Fils unique de Dieu. Nous proclamons que l'Esprit-Saint est le don de Dieu pour notre vie de chrétien. Nous confessons que sans la puissance divine que nous donne l’Esprit-Saint, nous ne pouvons rien faire.

Frères et Sœurs,

Ce dimanche de la Pentecôte est le jour où nous rendons grâce pour le premier don fait au croyant l’Esprit-Saint. C'est également le jour où nous pouvons répondre à la question que jadis, saint Paul avait posée aux premiers chrétiens d’Ephèse : " Avez-vous reçu l’Esprit Saint quand vous êtes devenus croyants". Nous connaissons la réponse que les premiers chrétiens d’Ephèse ont donnée à Paul : "nous ne savons même pas qu‘il y a un Esprit-Saint".

Aujourd'hui, aucun chrétien ne peut donner cette réponse, car chacun de nous peut dire oui, j'ai reçu l'Esprit-Saint, le jour de mon baptême et ceux qui sont confirmés diront « je l’ai encore reçu à la confirmation ».
Pour autant, il n’en reste pas moins vrai que nous oublions souvent le rôle de l’Esprit-Saint que nous avons reçu. Nous oublions qu’il est notre force, nous oublions qu'il est notre Consolateur, nous oublions qu’il est la lumière de nos cœurs, qu’il est le Père des pauvres celui qui donne la fraîcheur et le réconfort, celui qui lave ce qui est souillé et guéri ce qui est blessé.

Nous ne devons jamais oublier la place et le rôle de l’Esprit-Saint dans notre vie. Pourquoi est-il important, que nous gardions sans cesse en mémoire le don de l’Esprit-Saint, tous les jours et spécialement en ce dimanche de la Pentecôte ? Saint Hilaire de Poitiers, un Père de l’Eglise, nous répond. Il dit : « puisque notre faiblesse d'homme est incapable de saisir aussi bien le Père que le Fils, l'Esprit Saint est le don qui, par son intervention, éclaire notre foi. Nous recevons l'Esprit-Saint pour connaître Dieu, précise-t-il. Dans ce sens, connaître Dieu, implique aussi de connaître sa volonté. Ainsi, nous pouvons dire que sans l'Esprit-Saint qui redresse ce qui est faussé en nous, nous ne pouvons pas avoir le discernement dans notre vie de chrétien, notre vie de père et mère de famille, de parents, de commerçant, de professeur, de médecin, de soldat, de magistrat, d’épouse et d’époux. Bref, sans le Saint Esprit, il nous serait impossible de témoigner de Dieu dans notre société d’aujourd’hui.

Frères et Sœurs en Christ,

En ce dimanche de la Pentecôte, nous sommes invités à nous rappeler que le Saint-Esprit est vraiment le guide par excellence de notre vie et l'auteur de notre sanctification.

Oui L’Esprit-Saint nous donne beaucoup de grâces. De toutes les grâces que nous donne sa présence, nous voulons en citer trois, à travers les lectures que nous venons de méditer ce jour.

La première grâce, c’est le courage face à la peur : l’Esprit qui est descendu sur les Apôtres et qui nous est donné à nous aussi, n’est pas un esprit de crainte et de peur mais un Esprit de force, de lumière et de courage évangélique. C’est l'Esprit qui nous redit sans cesse cette parole du Christ : « pourquoi avez-vous peur hommes de peu de foi » ? Oui, le Saint Esprit chasse la peur qui est en nous et nous donne le courage des Apôtres. Les Apôtres étaient enfermés car ils avaient peur. L’arrivée du Saint Esprit a chassé la peur en eux et ils sont sortis pour annoncer leur conviction, leur foi au Christ ressuscité. Saint Paul dira plus tard aux Romains : « Vous n’avez pas reçu un esprit d’esclavage pour être encore dans la crainte, mais vous avez reçu un Esprit d’adoption, par lequel nous crions : « Abba ! Père ! » Il le redira à Timothée : « Ce n’est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de sagesse. N’ai donc point honte du témoignage à rendre à notre Seigneur, ni de moi son prisonnier. Mais souffre avec moi pour l'Evangile, par la puissance de Dieu qui nous soutient » (2Tm 1, 7-9).
Oui, le Saint Esprit chasse toutes sortes de peur de notre vie chrétienne : la peur de l’ennemi, la peur du sorcier ou de la sorcière, la peur du revenant, la peur du mal sous toutes ses formes. Comme le chante le Psalmiste dans le Psaume 91, « Celui qui se tiens sous l'abri du Très-Haut et repose à l'ombre du Tout Puissant ne craindra ni les terreurs de la nuit, ni la flèche qui vole le jour, ni le fléau qui frappe à midi ».

Deuxième grâce : l'humilité. Le Saint-Esprit nous apprend l’humilité à nous reconnaître tel que nous sommes. Il nous apprend aussi à connaitre nos faiblesses et à savoir demander pardon. C’est dans l’Esprit-Saint que nous apprenons à nous conformer à Jésus, le doux et l’humble de cœur.

Enfin, après le courage et l'humilité, la troisième grâce que l’Esprit de la Pentecôte nous donne, est la grâce du témoignage.
C’est cette grâce qui est la toute première de la promesse du Christ quand il a dit à ses disciples : " l’Esprit Saint descendra sur vous et vous serez mes témoins jusqu’aux extrémités de la terre".
Le jour de la Pentecôte, les disciples sont sortis pour annoncer qu’ils sont les témoins de la mort du Christ, et aussi et surtout, les témoins de sa résurrection. Ils ont proclamé la victoire de la vie sur la mort, devant ceux-là même qui ont fait mourir le Christ sur la Croix.

Frères et Sœurs,

Une chose est sûre. Aujourd’hui, comme hier, le Christ souffle sur nous son Esprit et nous redit la même parole qu’il a adressée à ses disciples dans l’évangile de ce jour solennel : « Comme le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie ».

Demandons au Seigneur la grâce de nous laisser conduire par son Esprit pour être, toujours des chrétiens courageux, des chrétiens humbles et être partout, les témoins et les messagers de la joie pascale. Amen !

Date de publication: 2020-05-31 00:00:00 Version Imprimable