DIOCESE DE KPALIME
*1984 - 28 juillet - 2020 : Heureux 36 ans de sacerdoce à notre évêque Mgr Benoît Alowonou *Thème de l'année pastorale 2019-2020 : Marchons à la suite du christ: adorons-le, annonçons-le louons-le  *Suivez nous sur notre page facebook  *Mgr ALOWONOU souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
MESSAGE DE MGR BENOIT ALOWONOU POUR LE CAREME 2020
THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2019-2020
MARCHONS À LA SUITE DU CHRIST: ADORONS-LE, ANNONÇONS-LE LOUONS-LE
PRIÈRE POUR LE JUBILÉ D’ARGENT DU DIOCÈSE DE KPALIMÉ
Dieu notre Père, nous te rendons grâce et nous te bénissons pour notre Église diocésaine, ta sainte famille que tu as rassemblée chez nous à Kpalimé, voici 25 ans.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
DECISIONS-NOMINATIONS 2019-2020 - DIOCESE DE KPALIME

NOMINATIONS
2019-2020
ANNUAIRE DIOCESAIN 2019-2020
Actualités : CONFERENCE DES EVEQUES DU TOGO SESSION EXTRAORDINAIRE DES 21 ET 22 JUILLET 2020

Prot. N°049/SG-CET/2020

Conférence des Evêques du Togo
Session extraordinaire des 21 et 22 juillet 2020

COMMUNIQUE
La Conférence des Evêques du Togo vient de tenir à son siège à Lomé, les 21 et 22 juillet 2020, une session extraordinaire consacrée essentiellement à la finalisation de deux projets de textes, notamment les Normes complémentaires et le Guide pastoral de la Conférence des Evêques du Togo sur la vie et du ministère des prêtres.
Le premier texte relatif aux Normes complémentaires, encore appelées décrets généraux, est un document à caractère normatif que chaque Conférence des Evêques est appelée à élaborer conformément au canon 455, en vue d’assurer sur un même territoire, une discipline ecclésiale commune à travers des dispositions homogènes qui répondent aux exigences spécifiques dudit territoire, manifestent la volonté collégiale des Evêques et offrent sur ces sujets une réflexion plus ample et plus approfondie. Ces questions concernent, entre autres, les ministères de l’Acolytat et du Lectorat, l’habit ecclésiastique, la situation des prêtres à la retraite, le catéchuménat, les contributions des fidèles, la préparation au mariage, le mandat des curés, etc.
Le Guide pastoral de la vie et du ministère des prêtres, quant à lui, est essentiellement un instrument pastoral dont le but est « d’aider chaque prêtre à vivre son ministère de sorte à se sanctifier en entraînant le peuple des fidèles à la suite de notre modèle à tous : Jésus-Christ Bon Pasteur, qui connaît ses brebis, appelle chacune par son nom et donne sa vie pour elles ». Il aborde notamment les questions de l’identité du prêtre, sa spiritualité, sa vie de prière, son ministère, ses relations avec l’Evêque, ses confrères et le Peuple de Dieu ainsi que ses engagements sacerdotaux, sa vie matérielle et ses relations avec sa famille.
Ces deux documents, dont l’importance n’est plus à démontrer, ont été au centre de leur session. Toutefois, au cours de leurs travaux, les Evêques ont échangé d’une part, sur la réouverture progressive des églises commencée le dimanche 19 juillet, et se sont réjouis des bonnes conditions dans lesquelles les célébrations ont repris. A ce propos, ils adressent aux équipes sacerdotales, aux conseils paroissiaux et aux fidèles, leurs félicitations ainsi que les encouragements pour le respect des mesures barrières.
D’autre part, les Evêques se sont penchés sur la crise morale qui secoue le monde et qui n’épargne pas notre pays, crise dont les récentes publications de vidéos à caractère pornographique sur les réseaux sociaux par des élèves n’est qu’une triste illustration. Tout en condamnant ces actes qui portent atteinte aux mœurs, les Evêques invitent non seulement les élèves concernés mais aussi les parents, les éducateurs, les responsables religieux et les diverses institutions civiles et publiques à prendre au sérieux les menaces auxquelles font face les familles, en particulier les jeunes et les enfants. Ainsi, au-delà des sanctions et réprobations que suscitent de tels agissements, ils demandent que l’accent soit mis sur l’éducation, la préservation de nos valeurs humaines, culturelles et chrétiennes.
Les Evêques saisissent cette occasion pour remercier les Autorités de notre Pays pour leur fermeté face aux pressions des institutions internationales qui tendent, depuis quelques années, à conditionner leurs aides et projets de développement à l’adoption de politiques contestables d’orientation sexuelle et de promotion de l’homosexualité. Ils les exhortent à poursuivre leur lutte pour la défense des valeurs fondamentales sur lesquelles repose toute société. De même, ils convient aussi le peuple tout entier à préserver cet héritage précieux contre l’assaut des politiques qui mettent en péril nos familles.
Cette session extraordinaire étant la dernière tenue par les Evêques avant le départ du Nonce Apostolique, S.E. Mgr Brian UDAIGWE, pour sa nouvelle mission au Sri Lanka, ils en ont profité pour lui exprimer, au nom de l’Eglise-Famille du Togo, leur profonde gratitude et lui présenter leurs souhaits de fécond ministère.


Fait à Lomé, ce 23 juillet 2020.

Père Emile SEGBEDJI
Secrétaire Général de la
Conférence des Evêques du Togo.

 

Date de publication: 2020-07-23 00:00:00 Version Imprimable