DIOCESE DE KPALIME
26 septembre 2020: ordination diaconale et sacerdotale *Thème de l'année pastorale 2019-2020 : Marchons à la suite du christ: adorons-le, annonçons-le louons-le  *Suivez nous sur notre page facebook  *Mgr ALOWONOU souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
MESSAGE DE MGR BENOIT ALOWONOU POUR LE CAREME 2020
THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2019-2020
MARCHONS À LA SUITE DU CHRIST: ADORONS-LE, ANNONÇONS-LE LOUONS-LE
PRIÈRE POUR LE JUBILÉ D’ARGENT DU DIOCÈSE DE KPALIMÉ
Dieu notre Père, nous te rendons grâce et nous te bénissons pour notre Église diocésaine, ta sainte famille que tu as rassemblée chez nous à Kpalimé, voici 25 ans.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
DECISIONS-NOMINATIONS 2019-2020 - DIOCESE DE KPALIME

NOMINATIONS
2019-2020
ANNUAIRE DIOCESAIN 2019-2020
Actualités : CELEBRATION DE PRISE DE SOUTANE, LECTORAT ET ACOLYTAT

Le dimanche 06 septembre 2020 a eu lieu dans les doyennés de Kpalimé-Est, Agou, Notsè et Danyi respectivement sur les paroisses Immaculée Conception de Kpalimé (Tsihinu), Saint Pierre Claver d’Agou Akoumawou, Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus de Tégbé et Saint Michel de Danyi Apéyémé, les cérémonies de prise de soutane et la collation des ministères de Lectorat pour sept (07) séminaristes et Acolytat pour dix (10) séminaristes. Toutes ces célébrations sont présidées par les curés doyens de ces lieux.
Dans le doyenné de Kpalimé-Est, la cérémonie a été présidée par le Curé Doyen, le RP FOLLY Rodolphe.
Dans son homélie pour cette célébration de prise de soutane, lectorat et acolytat, il s’est d’abord attardé sur les textes du jour qui sont riches d’enseignements et ensuite a prodigué quelques conseils pour les élus du jour.
Dans les textes du jour, le père a mis l’accent sur ce qu'est la correction fraternelle. Il a fait remarquer que la démarche courageuse de correction fraternelle relève de beaucoup d'amour pour le prochain qui est fautif. Et dans sa mission prophétique, l’Eglise doit continuer de dénoncer les injustices de notre monde et d'avertir les hommes et les femmes sur notre condition d'homme de pécheur comme Dieu l’a recommandé au prophète Ezékiel.
Le silence et l’indifférence laissent le pécheur abandonné à son sort. Ainsi, le piège n’est-il pas de croire qu’il y a des gens bons à part et des gens mauvais à part ? Pour nous chrétiens, nous devons imiter notre Maître qui n’abandonne personne. Jésus s’est fait proche de ceux qui sont pécheurs et il nous invite à prier pour eux comme il le fait pour nous-mêmes. Jésus dit son amour aux païens, aux pécheurs et aux publicains. La correction fraternelle est le fait de raccommoder le lien rompu. Toutefois, avant d'aller voir son frère pour retisser le lien brisé, il faut savoir qu’on est soi-même pécheur.
Se tournant vers les élus du jour, le père Rodolphe a rappelé les exigences du choix qu’ils sont entrain de faire. Il les a invités à se laisser former selon les normes et les exigences de l'Eglise. Leur vie doit être une offrande parfaite qui plaise au Seigneur. Pour finir, il les a invités à aimer le Seigneur qui les a aimés et les a appelés à sa suite.
Que le Seigneur soutienne ces séminaristes.

Date de publication: 2020-09-07 00:00:00 Version Imprimable