DIOCESE DE KPALIME
DÉCISION-NOMINATION- 2020- 2021  *Thème de l'année pastorale 2019-2020 : Marchons à la suite du christ: adorons-le, annonçons-le louons-le  *Suivez nous sur notre page facebook  *Mgr ALOWONOU souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.

DÉCISION-NOMINATION 2020- 2021

Lire la nomination



THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2019-2020
MARCHONS À LA SUITE DU CHRIST: ADORONS-LE, ANNONÇONS-LE LOUONS-LE
PRIÈRE POUR LE JUBILÉ D’ARGENT DU DIOCÈSE DE KPALIMÉ
Dieu notre Père, nous te rendons grâce et nous te bénissons pour notre Église diocésaine, ta sainte famille que tu as rassemblée chez nous à Kpalimé, voici 25 ans.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
ANNUAIRE DIOCESAIN 2019-2020
Actualités : HOMELIE DE MGR BENOIT ALOWONOU EN LA MESSE DE SAINT SYLVESTRE A LA CATHEDRALE SAINT ESPRIT DE KPALIME

Dieu dit : « Qu’il y ait des luminaires au firmament du ciel, pour séparer le jour de la nuit ; qu’ils servent de signes pour marquer les fêtes, les jours et les années ».

Frères et Sœurs,

Nous voici arrivés aux dernières heures de l’année 2020. Bientôt elle fera place à une nouvelle année. Oui bientôt. Nous sommes rassemblés dans cette église cathédrale pour terminer l’année 2020 et entrer dans la nouvelle année à partir de ce lieu sacré : la maison de Dieu et en présence de Dieu. Certes, Dieu est partout. Oui notre Dieu est l’Emmanuel, celui qui est avec nous, celui qui, partout et en tout temps, nous garde et nous bénit. Contrairement à nos habitudes, nous accueillerons la nouvelle année 2021 depuis nos maisons à cause du couvre-feu. Pour autant, cela n’enlève rien à notre désir de terminer l’année devant le Dieu d’amour, lui qui nous a gardés tout le long de l’année qui finit.
Nous voici donc en présence de Dieu ce soir pour remettre les jours de l’année nouvelle entre ses mains. Nous reconnaissons que les années de nos vies appartiennent à Dieu ! Lui seul est le Maître du temps, et quand le temps passe, cela nous rappelle que tout passe.
Les textes que nous venons de méditer nous rappellent aussi que nous sommes ici-bas, non pas pour vivre selon nos plans, nos désirs et nos projets, mais pour vivre selon la volonté de Dieu, pour avoir part un jour à la vie éternelle, car c’est de Dieu que nous venons et c’est vers lui que nous retournons.
Dans la première lecture tirée du premier livre de la Bible, il nous est rappelé qu’au commencement, la terre était ténèbres et Dieu a fait le jour et la nuit pour marquer les saisons, pour marquer les jours, les années et les fêtes. De même, nos vies restent plongées dans les ténèbres si nous n’accueillons pas à chaque instant la lumière de Dieu. Sa parole est lumière. Et lorsque l’homme s’était détourné de la lumière, Dieu a envoyé sa parole éternelle, le Christ, lumière née de la lumière.
Saint Jacques dans la 2ème lecture nous met en garde contre la tentation de faire des projets sans les soumettre à la volonté de Dieu ou de nous occuper à accumuler des biens matériels, jusqu’à l’oubli de l’essentiel, cet essentiel qui est : la recherche du royaume de Dieu et sa justice et aussi le salut de nos âmes. Il le dit en écho à la parole du Christ qui nous recommande de nous faire des bourses qui ne vieillissent pas, de garder un trésor inépuisable, dans les cieux, d'où le voleur n'approche pas, et où la mite ne détruit pas » (Luc 12.29-34).
Il nous dit également que disposer de l'avenir, c'est substituer sa propre volonté à celle de Dieu, c’est montrer qu'on ne croit pas au retour prochain du Seigneur. C’est pour cela que Jésus nous redit encore ce soir ces mots que nous avons entendus tant et tant de fois : « restez-en éveille, gardez vos lampes allumées ».
Au seuil de l’année nouvelle, il nous est bon d’entendre encore ces paroles, non pas pour nous effrayer, mais pour rester vigilants. Jésus ne nous demande pas d’avoir peur de l'avenir mais de mettre notre confiance dans le Père qui nous aime. Lui, le Fils bien aimé du Père, il est venu du grand jour de l’Éternité pour nous introduire et nous apporter l’éternité (Saint Augustin).

Frères et Sœurs,
Au fur et à mesure que passent les années que Dieu nous donne, nous sommes invités à avoir toujours nos lampes allumées", pour pouvoir tenir debout lorsque le Fils de l’homme apparaitra. Que veut dire « se tenir debout » ? Se tenir « debout » signifie être restauré par la grâce à l’image de Dieu, selon son dessein originel selon son premier plan. Seuls ceux qui, par la foi, ont accueilli le salut et sont devenu « participants de la nature divine », peuvent « se tenir debout devant le trône de Dieu et le servir jour et nuit dans son temple ».

Frères et Sœurs,

Notre messe de cette nuit est l’eucharistie, l’action de grâce pour dire au Seigneur notre reconnaissance pour son amour et pour tous les bienfaits dont il nous a comblés tous les jours et tout le long de l’année 2020.
Nous voulons par cette messe déposer notre reconnaissance dans la main de Jésus Christ, pour Dieu, le Créateur du monde et le Maître de l’histoire.
Oui, il est juste et bon de rendre grâce au Seigneur, non seulement pour le souffle de vie que le Maître de la vie a maintenu en nous pendant une année 2020 qui a été très difficile, mais aussi pour notre foi en son amour.
En effet, en regardant ce qu’a été l’année 2020 dans le monde, nous pouvons dire que beaucoup d’hommes, beaucoup de femmes étaient comme nous, présents dans leur église ou ailleurs, pour commencer l’année 2020. Aujourd’hui ils ont quitté notre terre. Sont-ils morts parce qu’ils étaient de plus grands pécheurs que nous ? Certainement pas. Sommes-nous restés en vie parce que nous sommes mieux qu’eux ? Absolument pas.

Voilà les questions que se posait le Pape Benoît XVI le 31 décembre 2013, et les réponses qu’il donnait. Nous devons donc rendre sincèrement grâce à Dieu en cette nuit pour l’année qui finit et pour la nouvelle que le Seigneur nous donne de voir et lui demander de nous accorder la grâce de vivre pour lui et en lui. En effet, si nous sommes en vie, c'est uniquement pour nous donner le temps de travailler à notre salut. Nous disons merci au Seigneur non pas parce que nous avons mérité ses grâces et sa protection, nous disons merci parce que son amour pour nous et pour tous nos frères et sœurs, est infiniment grand.
Cette Eucharistie que nous célébrons est une action de grâce et aussi une nourriture spirituelle, c’est à dire un véritable repas pour fortifier le corps et l’âme, un soutien tout au long de l’année 2021.

Chers amis,

Toute fin d’année est une occasion pour nous les vivants de faire un bilan de ce qu’a été pour nous l’année qui finit. Chaque année, à une telle occasion, nous échangeons des vœux, nous souhaitons ce qu'il y a de plus beau, à nos proches, aux membres de nos familles, aux membres de nos chorales, aux frères et sœurs de nos communautés paroissiales, en un mot, nous demandons le meilleur pour ceux que nous connaissons et nous rencontrons.
Notre plus grand souhait au seuil de l’année 2021 est que 2020 s’en aille avec ses tristes conséquences qui ont bouleversé notre vivre-ensemble. Notre souhait est de ne plus voir une autre année 2020. Mais le plus important, c’est de nous placer dans la foi dans la Providence de Dieu qui nous aime. Sa parole, que nous venons d’écouter à cette dernière messe de l’année, nous redit que tout ce qui n’est pas Dieu passera et finira.
Nous remercions Dieu, qui a voulu que la nouvelle année soit déclarée par le Pape année de St Joseph. Demandons à ce grand saint qui a gardé la vie de Jésus de prier pour nous afin que, comme lui, nous soyons des hommes et des femmes justes, c'est à dire ajustés à Dieu. Que nous soyons aussi des hommes et des femmes de prière pour grandir dans notre être intérieur.

Que la Vierge Marie, la Mère de Dieu, nous accompagne chaque jour de cette nouvelle année.

Date de publication: 2020-12-31 00:00:00 Version Imprimable