DIOCESE DE KPALIME
THEME DE L'ANNEE PASTORALE :EGLISE DE KPALIME, BRILLE DE LA LUMIERE DU CHRIST ET SOIS TEMOIN DE SA MISERICORDE. Visitez notre page facebook "diocese de Kpalimé". Mgr ALOWONOU Souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
♫ CHANT THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2016-2017
Eglise de Kpalimé, brille de la lumière du Christ et sois témoin de sa miséricorde.
Wó Ha Kpalimé to, klé tso Kristo mè éyé nyé éfé nublanukpokpo fe dasedila.
2 Paroles(éwé&Français) et musique:
Père Dotse Marius

NOMINATIONS
2017-2018
NOMINATIONS
2016-2017
cliquez ici
GALERIE
Suivez nos grands événements en images dans notre galerie
Actualités : MESSE DE RENTREE ACADEMIQUE A LUCAO UUT

MESSE DE RENTREE ACADEMIQUE A L’UCAO UUT
En ce jeudi 07novembre, l’Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest, Unité Universitaire du Togo a confié l’année académique 2013-2014 aux commandes de Dieu ; c’était au cours d’une messe votive à l’Esprit Saint présidée sous le grand hangar du site par son Excellence Mgr Benoît ALOWONOU évêque de Kpalimé et Président de la CET en présence des Formateurs de cette maison, des étudiants et étudiantes, de leurs parents et de plusieurs invités.
Nous vous proposons le sermon de Monseigneur :


« La gloire de Dieu, c’est l’homme vivant ! et la vie de l’homme, c’est la vision de Dieu."

 


Voilà ce que disait au 2ème siècle, Irénée, évêque de Lyon à une époque de persécutions antichrétiennes et de développement de ce qu’on appelait les hérésies. Et la plus grande hérésie, était déjà l’idée d’une séparation radicale, et même d’une opposition entre Dieu et le monde, Dieu et l’humanité, Dieu et le progrès de l’homme.
L’eucharistie, l’action de grâce par excellence, que nous célébrons aujourd’hui dans ce lieu de la Science et du savoir, nous permet d’affirmer que l’homme saisit pleinement le sens de sa vie, lorsqu’il allie la conscience à la science, la conscience de sa dignité d’homme créé à l’image de Dieu, d’homme conduit par l’Esprit de Dieu.

Révérends Pères,
Mesdames et Messieurs les enseignants-chercheurs,
Chers Etudiants et Étudiantes,
Chers Parents,

Au seuil de l’année universitaire, nous venons invoquer l’Esprit Saint et lui demander sa lumière. Il s’agit d’une tradition dans les écoles et universités catholiques. Mais l’essentiel n’est pas de venir observer une tradition mais de comprendre ce que cette tradition nous dit en vérité, aujourd’hui. En effet, notre foi ne concerne pas des questions du passé ; elle ne consiste pas à observer des traditions qui n’interpellent pas nos personnes et nos vies. Elle s’adresse à l’homme dans les réalités les plus ordinaires de sa vie et l’invite à l’accueil du don de Dieu.
Telle est la nouveauté permanente de la parole de Dieu.
Dans la lettre de St Paul que nous venons d’écouter, l’apôtre des nations déclare que ceux qui se laissent conduire par l’Esprit Saint sont enfants de Dieu, et, dans l’Evangile, il nous est rappelé que le Christ nous a donné l’Esprit Saint, afin qu’il demeure avec nous et nous conduise dans la vérité.
Chers frères et Sœurs, chers amis,
Nous sommes bien conscients des bouleversements et mutations qui caractérisent notre époque, à tout point de vue ; nous vivons particulièrement à l’ère du multiculturalisme, de la mondialisation, des nouvelles technologies de l’information et de la
communication.
Vous êtes, étudiants et étudiants, plus que vos ainés, marqués par ces bouleversements. Vous êtes nés dans l’ère du numérique et il vous façonne, souvent à votre insu, parfois à votre corps défendant. Et dans cette université, qui est un établissement chrétien, il convient, chaque fois que nous en avons l’occasion, de mener une réflexion sur la place de l’Evangile dans votre formation, la formation de l’homme et de tout l’homme, car comme le disait le pape Benoit XVI, qui a longtemps été, comme on le sait, un grand universitaire : « la vie ne consiste pas simplement à accumuler des connaissances. Être vraiment vivants c\'est être transformés intérieurement, c\'est être ouverts à la force de l\'amour de Dieu, et c’est en accueillant la puissance du Saint Esprit, que nous nous laisserons transformer ».
Dans ce sens, l’Université catholique est une chance pour découvrir ou redécouvrir la nouveauté de l’Evangile, au jour le jour, dans la vie de l’apprenant, particulièrement à travers la vision du Christ de l’homme et de la société dans laquelle nous vivons et que vous, jeunes, êtes appelés à construire.
Il ne s’agit pas là, d’une entorse à la liberté religieuse, à la liberté de conscience de ceux qui, bien qu’ayant choisi une université catholique, ne partagent pas la foi catholique. L’Université Catholique a le devoir d’être le témoin de l’Evangile, témoin de l’amour de Dieu qui ne connaît pas de frontière. On a dit que la raison d’être des universités catholiques c’est de rejoindre tout l’homme et tous les hommes dans ce qu’ils ont de plus vital dans leur existence, à savoir fonder et enraciner nos vies, nos choix, nos engagements professionnels ou associatifs dans l’amour de Dieu, et cela suppose de conjuguer recherche intellectuelle et intelligence de la foi.
La gloire de Dieu, c’est l’homme vivant !
Lhomme vivant, c\'est d’abord l’Homme par excellence, le Verbe fait homme, le Christ. Il est descendu du ciel et a pris chair de la Vierge Marie, pour éclairer notre condition humaine et l’élever à la plénitude de la divinité qu’il partage avec le Père et l’Esprit Saint. L’homme vivant c’est alors, en espérance, chacun d’entre nous, chrétien, chrétienne, homme et femme de bonne volonté qui accepte d’entrer dans le mystère du Christ », pour participer de sa vie et partager en lui la gloire de Dieu.
« La gloire de Dieu, c’est l’homme vivant » !
St Irénée, qui a eu cette lumineuse intuition, était disciple de St Polycarpe, qui lui-même avait connu l’apôtre Jean, compagnon et témoin de Jésus, le Verbe incarné. Rappelons-nous ce qu’il a écrit dans le Prologue de son Evangile - " « Le Verbe s\'est fait chair, et il a " campé " parmi nous, et nous avons contemplé sa gloire, gloire qu\'il tient du Père, comme Fils unique, plein de grâce et de vérité ". (Jean 1, 14).
La pensée de Saint Irénée est marquée, comme d’autres l’ont souligné, par la contemplation du Christ et par un regard émerveillé sur l\'homme, sommet de la création. Elle refuse cette vision de Dieu et du monde en termes de séparation et d\'opposition. Au contraire, pour st Irénée, la Révélation chrétienne, c\'est la promesse faite aux hommes de partager la gloire de Dieu.

Frères et Sœurs,
Chers Etudiants et Étudiantes,

L’homme vivant, c’est aussi l’homme debout. Que veut dire être debout ? Etre debout, c’est grandir dans sa conscience de l’être divin que nous sommes, et il est impossible d’y arriver sans connaître ce que nous sommes en vérité.
Faire des études n’est pas incompatible avec cette démarche, car l’éducation et le savoir sauvent de l’ignorance et permettent la croissance des idées sur l’homme et son univers. Mais il y a toujours une part d’ombre en l’homme qu’aucune science humaine ne peut éclairer.
Un grand écrivain, qui a beaucoup défendu l’école et l’instruction, comme seuls moyens de sortir des ténèbres de l’ignorance, reconnaissait pourtant que « Nous ne voyons jamais qu\'un seul côté des choses, L\'autre plonge en la nuit d\'un mystère effrayant.» Victor Hugo, (A Villequier).
C’est pourquoi nous avons besoin d’être éclairé par la lumière qui vient d’en-haut, lumière qui nous révèle la vérité sur nous-mêmes : créés à l’image de Dieu, nous sommes faits pour Lui ressembler! Lui le Vivant, l’Eternel!
Cette vérité a taraudé les penseurs de tous les temps. Ils l’ont exprimée, notamment par cette formule : « « Deviens qui tu es ! ».
» C’est d’abord Nietzsche, qui l’a dit le premier en ces termes. Il pensait que l’homme devait exercer la Volonté de Puissance, se transformer en un homme supérieur, un surhomme. Avant lui, Descartes indique qu\'il faut choisir entre se changer soi-même et changer le monde. Aristote, lui pensait "Connais-toi toi même, et tu connaîtras l\'Univers et les dieux" formule qu’on pouvait lire au fronton du temple de Delphes dans la Grèce antique. Plus proche de nous, Franz Kafka, écrivain de Prague et d\'origine juive a dit : » un humain ne se construit pas du bas vers le haut mais de l’intérieur vers l’extérieur ».
En un mot, tous savaient que l’homme doit travailler sur soi-même pour connaitre la vérité de son être. Mais nous chrétiens, savons précisément qu’ « On ne s’empare pas de la vérité comme d’une chose, on rencontre la vérité. Elle n’est pas une possession, elle est une rencontre avec une Personne : le Christ.
C’est pourquoi la vision de la parole de Dieu de la connaissance de soi, prend un chemin plus humble et moins centrée sur nos personnes: St Paul vient de le rappeler : « se laisser conduire par l’Esprit de Dieu ». L’apôtre parle de l’action sanctifiante de l’Esprit dont le but est de rendre l’homme semblable à Dieu selon sa volonté : « Soyez saints, car moi, votre Dieu, je suis saint » (Lv 19, 2).
Ainsi l’exhortation « Deviens ce que tu es » signifie devenir pour soi-même et pour les autres, un espace de sécurité, un espace d’amour, un espace de force, « car l’Esprit que nous avons reçu ne fait pas de nous des gens qui ont encore peur ».
Chers étudiants, chers amis,
Invoquons l\'Esprit Saint, l\'artisan des œuvres de Dieu comme l’enseigne le Catéchisme de l\'Église Catholique, 741) !
Vous, étudiants qui êtes appelés à façonner la société de demain, particulièrement vous, qui professez la foi au Christ, laissez vous façonner par les dons de l’Esprit Saint !
Cette renaissance à soi-même au souffle de l’Esprit est un cadeau qui nous est offert…saisissons le et laissons le faire de chacun de nous, des hommes et femmes vivants, et debout pour un monde meilleur, à la plus grande gloire de Dieu.
O Seigneur, envoie ton Esprit qui renouvelle la face de la terre !
O Seigneur, nous te confions nos étudiants et étudiantes qui cherchent à connaître et à te connaître. Qu\'ils soient tous formés à la lumière de la science et de l\'Evangile. Garde-les dans ta paix et dans ton amour.


Amen.

Mgr ALOWONOU Benoît
Évêque de Kpalimé


 

Date de publication: 2013-11-08 00:00:00 Version Imprimable
L'EVEQUE
Mgr ALOWONOU Benoît
Evêque de Kpalimé

MEDITATION DE LA SEMAINE

Bien-aimé du Seigneur,
La 1ère lecture de ce dimanche extraite du livre des proverbes fait l’éloge de la femme vaillante, celle qui fait le bonheur de sa maison. D’abo

::.La suite

HOMELIES ET TEXTES DE MGR
NOUVELLE FORMULE DU "PATER NOSTER" EN EWE
"
NOS LIENS
CATECHESE DU PAPE JEAN PAUL II
SUR LE PRETRE
| Administration | | Nous écrire | Webmail
© 2009-2017 Diocèse de Kpalimé
Design by Père Albert Komlan Gblokpor | email: admin@diocesedekpalime.tg