DIOCESE DE KPALIME
!!! LE PERE GOGOVOR ACHILLE EST ENTRE DANS LA VIE. SEIGNEUR ACCORDE LUI LE REPOS ETERNEL !!! !CHRIST EST VRAIMENT RESSUSCITE ALLELUIA, ALLELUIA. Joyeuse fete de Pques vous toutes et tous! THEME DE L'ANNE PASTORALE :"EGLISE DE KPALIME, BRILLE DE LA LUMIRE DU CHRIST THEME DE L'ANNE PASTORALE :"EGLISE DE KPALIME, BRILLE DE LA LUMIRE DU CHRIST ET SOIS TEMOIN DE SA MISERICORDE". "SOYONS RESPONSABLES DANS LA JUSTICE ET LA VERITE, LETTRE PASTORALE DE LA CET TELECHARGEABLE SUR NOTRE SITE". Visitez notre page facebook diocese de Kpalime POUR ETRE AU COURANT DES EVENEMENTS DE VOTRE DIOCESE.Mgr ALOWONOU Souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé. BONNE ANNE DE LA MISERICORDE.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
♫ CHANT THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2016-2017
Eglise de Kpalimé, brille de la lumière du Christ et sois témoin de sa miséricorde.
Wó Ha Kpalimé to, klé tso Kristo mè éyé nyé éfé nublanukpokpo fe dasedila.
2 Paroles(éwé&Français) et musique:
Père Dotse Marius

CONTACTS DIOCESE
NOMINATIONS 2016
cliquez ici
GALERIE
Suivez nos grands événements en images dans notre galerie
Actualités : COMMENTAIRE SUR LE MESSAGE DU SAINT PERE POUR LE CAREME 2015 PAR ABBE ANTOINE MESSANVI

Dans son message adressé aux fils et filles de l’Eglise le 4 octobre 2014, le Pape François souhaite que le carême 2015 soit pour tous un parcours de formation de cœur afin d’extirper efficacement et pour toujours de nos vies en tant qu’Eglise, Paroisse ou Fidèle l’épidémie d’indifférence sur toutes ses formes. Pour mieux saisir ce message, je nous invite à répondre aux questions suivantes : quel est le constat du Pape ? Que recommande le Pape ? Comment monnayer ces recommandations dans ma vie concrète de Laïc, de religieux et de prêtre ?
1 – Le constat du Saint Père
Dieu prend toujours soin de nous. Mais il arrive que, quand nous allons bien et nous prenons nos aises, nous oublions de penser aux autres, nous ne nous intéressons plus à leurs problèmes, à leurs souffrances et aux injustices qu’ils subissent. Cette attitude égoïste qu’est <l’indifférence> a pris de nos jours une dimension mondiale au point que nous pouvons parler d’une mondialisation de l’indifférence. Loin d’épargner une tranche sociale, l’indifférence envers son prochain et envers Dieu est une tentation réelle même pour nous chrétiens. Il s’agit donc d’une <épidémie> que, comme chrétiens, nous devons combattre. Car Dieu n’est pas indifférent au monde. Sinon il ne donnerai pas son Fils pour le salut de tout homme. D’ailleurs à travers l’incarnation, la porte entre Dieu et l’homme, entre le ciel et la terre est définitivement ouverte. Et l’Eglise est cette main qui maintient ouverte cette porte par la proclamation de la Parole de Dieu, la célébration des sacrements et le témoignage de la charité. Toutefois le monde tend à repousser, à écraser voire à blesser la main qu’est l’Eglise afin de se renfermer sur lui-même. C’est pourquoi le peuple de Dieu a besoin du renouveau pour ne pas devenir indifférent et laisser le monde se renfermer sur lui-même.
2 – Que recommande le Pape ?
Pour avoir le renouveau nécessaire et lutter contre l’indifférence, le pape propose une prise de conscience à trois(3) niveaux : comme Eglise, comme Paroisse ou communauté chrétienne locale, comme fidèle ou chrétien pris individuellement.
D’abord comme Eglise, le Saint Père rappelle que nous formons un seul corps, c’est-à-dire le Corps du Christ. Et si un membre de ce corps souffre, tous les membres doivent partager sa souffrance (Cf. 1Co 12, 26). Ce faisant, l’indifférence qui semble prendre si souvent le pouvoir sur nos cœurs, ne trouvera plus de place en nous. A l’intérieur de l’Eglise, nous devons prendre en estime et la communion des saints et la participation de tous aux choses saintes. Personne n’a rien en propre, y compris l’amour de Dieu révélé à tous dans le Christ, le charisme reçu personnellement ou la réponse individuelle et communautaire de tous ceux qui se laissent atteindre par un tel amour. C’est en prenant conscience de ces réalités et en se laissant convaincre de la non-indifférence de Dieu envers elle que l’Eglise se verra capable de témoigner à son tour de cet amour de Dieu au monde.
Ensuite comme Paroisse ou communauté chrétienne locale, le Pape invite à traduire dans la vie concrète l’expérience d’appartenir à un même corps. Il s’agit d’une part de recevoir et de partager en communauté tout ce que Dieu donne. Ce qui exige de tous une connaissance individuelle des faiblesses, des qualités et des besoins de chaque membre de la communauté. D’autre part, il est question de faire fructifier les dons reçus pour le bien de la communauté comme de ceux qui n’y sont pas. Concrètement, le Pape demande aux communautés chrétiennes locales de prier Dieu par l’intercession des saints, eux qui ont vaincu l’indifférence, de nous aider à faire triompher l’amour dans les cœurs. Au-delà des suffrages aux intentions de ceux qui sont en situation, le Pape appelle chaque communauté à mener une action concrète et matérielle pour venir en aide aux couches sociales qui l’entourent. << Où est ton frère ?>> Gn4, 9
Enfin, comme chrétien individu, je ne dois pas rester impuissant et dépassé par l’abondance de la souffrance humaine. < Tenez ferme> (Jc5,8). Je peux prier dans la communion de l’Eglise terrestre et céleste. ( les 13 et 14 mars, le pape propose une opération 24 heures pour le Seigneur). Je peux aider par des gestes de charité, rejoignant aussi bien ceux qui sont proches que ceux qui sont loin, grâce aux nombreux organismes de charité de l’Eglise. Je peux aussi apprendre de la souffrance de l’autre et me convertir. Car le besoin de l’autre doit me rappeler la fragilité de la vie, ma dépendance envers Dieu et à mes frères.
En somme, il est évident que nous ne pouvons pas nous sauver et sauver le monde tout seuls. Pour dépasser l’indifférence et nos prétentions de toute-puissance, le chrétien doit se former un cœur fort et miséricordieux, vigilant et généreux, qui ne tombe pas dans le piège de <chacun pour soi, Dieu pour tous>.
3- Comment monnayer ces recommandations dans ma vie concrète de Laïc, de religieux et de prêtre ?
 Voici ce qu’un laïc sur une paroisse de Kpalimé peut faire : se laisser toucher par la misère de l’autre ; trouver un temps de prière personnelle aux intentions des prochains en difficulté ; Apprendre à demander des messes pour les besoins des autres ; Participer activement aux activités des cellules OCDI paroissiales et ne pas oublier de rendre son effort de carême en espèce ou en nature. Essayer de connaitre un peu plus les chrétiens de son CCCB et se rapprocher d’eux. Partager son expérience avec l’autre et savoir l’encourager.
 Comme religieux, il faut être attentif aux confrères ou aux consœurs qui sont à côté. Promouvoir le bien commun. Ne pas ignorer que formons désormais une même famille.
 Comme prêtre : redynamiser les structures caritatives de la communauté. Organiser des formations sur le thème <penser à l’autre, un autre nom de la charité> ou < comment guérir des blessures intérieures qui poussent à se renfermer sur soi-même ?>. Aider la paroisse à s’impliquer dans les activités du développement de son environnement, de sa société. Dans l’équipe sacerdotale, faire tout pour que la caisse commune soit effective. Que les revenus ne servent pas uniquement aux besoins d’un seul. C’est aussi l’occasion de redonner une nouvelle vie à la péréquation qui est un moyen de partage avec son confrère. Que les prêtres sensibilisent les fidèles sur le bienfondé des quêtes impérées afin que chacun puisse participer avec ses moyens à la vie de l’Eglise universelle. Quant à l’attention que les prêtres doivent se prêter les uns aux autres, il y a vraiment du chemin à faire…… Car c’est en cela que nous nous montrerons famille.
En conclusion, retenons cette affirmation du Pape François :<< le carême est un temps de renouveau pour l’Eglise, pour les communautés et pour chaque fidèle. Mais Dieu ne nous demande rien (à faire en ce temps) qu’il ne nous ait donné auparavant>>.
Fructueux temps de formation de cœur à tous !
 

Date de publication: 2015-02-14 00:00:00 Version Imprimable
L'EVEQUE
Mgr ALOWONOU Benoît
Evêque de Kpalimé

MEDITER AVEC MGR

MEDITATION DE MGR BENOIT ALOWONOU POUR LE TEMPS PASCAL
Le Christ est ressuscité. Alléluia ! Il a vaincu la mort. Alléluia !
Vo

::.La suite

HOMELIES ET TEXTES DE MGR
Lettre apostolique Misericordia et misera du Pape Francois
LETTRE PASTORALE DES EVEQUES DU TOGO 27 AVRIL 2016
SOYONS RESPONSABLES DANS LA JUSTICE ET LA VERITE
"
NOS LIENS
CATECHESE DU PAPE JEAN PAUL II
SUR LE PRETRE
| Administration | | Nous écrire | Webmail
© 2009-2017 Diocèse de Kpalimé
Design by Père Albert Komlan Gblokpor | email: admin@diocesedekpalime.tg