DIOCESE DE KPALIME
Mgr ALOWONOU BENOÎT SOUHAITE À TOUS UN BON ET SAINT TEMPS DE L'AVENT. SUR LA ROUTE VERS NOËL, MGR ALOWONOU VOUS ACCOMPAGNE VIA NOTRE SITE DANS LA MEDITATION DE CHAQUE JOUR DE L'AVENT. THEME DE L'ANNEE PASTORALE : "EGLISE DE KPALIME, BRILLE DE LA LUMIERE DU CHRIST ET SOIS TEMOIN DE SA MISERICORDE ". Visitez notre page facebook "diocese de Kpalimé". Mgr ALOWONOU Souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
♫ CHANT THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2016-2017
Eglise de Kpalimé, brille de la lumière du Christ et sois témoin de sa miséricorde.
Wó Ha Kpalimé to, klé tso Kristo mè éyé nyé éfé nublanukpokpo fe dasedila.
2 Paroles(éwé&Français) et musique:
Père Dotse Marius

NOMINATIONS
2017-2018
ANNUAIRE DIOCESAIN 2017-2018
GALERIE
Suivez nos grands événements en images dans notre galerie
Actualités : LES UVRES DE MISERICORDE : AVERTIR LES PECHEURS et CONSOLER LES AFFLIGES PAR RP PROSPER ANKOU

LES ŒUVRES DE MISERICORDE : « AVERTIR LES PECHEURS et CONSOLER LES AFFLIGES » PAR RP PROSPER ANKOU

Cette année de la miséricorde est un temps de grâce que la providence a disposé pour nous, un vrai pèlerinage dont le but serait la redécouverte de ce Dieu qui nous a tant aimé, de ce Dieu qui va à la recherche de la brebis égarée et soigne celle qui est blessée. Ses entrailles sont faites d'un amour si maternel qu'il s'exprime en qu'il peut s'exprimer " je ne t'oublierai jamais" malgré le péché de son peuple (Is 49,15-16).
Augustin définit le péché comme un désordre de comportement de l'homme qui absolutise l'amour de la créature, au détriment de l'amour du Créateur. Le gageur serait de faire redécouvrir à nos semblables ce cœur insondable de ce Dieu qui a été le premier à nous aimer. Nous sommes tous donc missionner, nous qui avons bu à cette source d'eau vive, à être instrument, image de cet amour qui relève l'homme.
A l'instar de la communauté idéale tracée par Luc dans les actes des apôtres, notre témoignage d'une communion fraternelle serait un tremplin pour remplir adéquatement notre fonction de prophète.
Cet avertissement pour le pécheur, s'exprime plus par la tendresse qui caractérise les mœurs divines que nous devons incarner, que par un discours moralisateur à caractère accusateur. Cette démarche fleurit au sens spirituel par notre poste de veille à prier intensément et inlassablement pour la conversion de nos frères. N'oublions pas la pédagogie de Dieu qui est empreinte d'une grande patience envers le peuple. Le temps de nos impatiences n'est pas le temps de Dieu. Jeûner pour la conversion d'un frère ou ami ne serait pas de trop.
Avertir, peut aussi se comprendre comme réveiller la conscience de son frère. Sur ce point, la conscience a toujours besoin d'être renseigné, éclairé, éduqué. Elle ne s'affine qu'au contact avec Dieu:" la sagesse commence avec la crainte de Dieu". Le maître de toute vie spirituelle reste incontestablement l'Esprit-saint qui jette toujours en nous, le désir de nous rapprocher de Dieu et d'approfondir notre relation avec lui. A ce propos, nous pouvons proposer humblement le partage de la parole de Dieu. Elle garde toujours une fraicheur, une force pour nous interpeler. Elle résonne dans nos cœurs comme l'expérience du petit Samuel qui s'entend appeler par Dieu. Il nous appelle toujours, nous cherche toujours, nous interpelle toujours.
Le silence parfois (il s'agit ici d'un silence qui doit amener l'autre à se remettre en cause) doit accompagner cette démarche. Il s'agit d'un silence actif, un abandon de soi-même à la volonté de Dieu, une pleine confiance en ce Dieu qui œuvre au salut de l'homme dont nous sommes des intendants. C'est lui qui sonde les cœurs et les reins. C'est tout simplement le silence du priant qui s'abandonne entre les mains de Dieu en tenant son cœur éveillé et quémandant le retour à Yahvé selon l'expression des prophètes "revenons à Yahvé". Cette joyeuse espérance que nous portons ne peut s'exprimer que si nous-mêmes nous radicalisons notre réponse à l'appel du Christ. Il nous faut demeurer avec le Christ ainsi serons-nous chemin de salut pour nos frères et espérance pour les désemparés. Vous êtes la lumières du monde, vous êtes le sel de la terre. Notre monde est saturé de misères masquées sous une apparente opulence. La liste est longue.
Quelle consolation à apporter à toutes ces épaves humaines qui jonchent les rues de nos villes? Quelle réponse à donner à tous les déçus de la vie? Quelle parole à adresser à tous ces regards livides et glauques que nous côtoyons chaque jour? Où trouver un peu de lumière à mettre dans le regard de tous ceux qui ont perdu l'espoir? Les nouvelles sont si accablantes. Chaque jour avec son cortège de misère, de catastrophe, de maladie, de précarité. L'horizon parait sombre, très sombre. Nous voudrions dire avec la parole avec Dieu :" son nom est Emmanuel, Dieu avec nous".
Ecoutons avec déférence la déclaration de Vatican II : " les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des hommes de ce temps, pauvres surtout et de tous ceux qui souffrent sont aussi les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des disciples du Christ, et il n'est rien de vraiment humain qui ne trouve écho dans leur cœur....la communauté des chrétiens se connait donc réellement et intimement solidaire du genre humain et de son histoire." LG.n.1 . Les pères synodaux nous convient bien à construire ensemble avec nos frères en humanité.
La suite du Christ a une exigence fondamentale de témoignage, de reproduction de la compassion du maître dans le monde. Nous sommes consacrés pour nos frères surtout les plus démunis, les plus défavorisés et les souffrants." L'Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu'il m'a oint pour annoncer la bonne nouvelle aux pauvres; il m'a envoyé publier aux captifs la délivrance, aux aveugles le retour à la vue, renvoyer libres les opprimés, publier l'année favorable du Seigneur"(Lc 4,16-20). C'est ainsi que la parole de Dieu devient bonne nouvelle pour notre temps. Surement que l'auditoire de Jésus en Mt 5, 3-11 devait être remué jusqu'aux tréfonds d'eux-mêmes. Eux les pommés de la vie s'entendent nommer heureux.

L'heure n'est pas à de vaines paroles mais au contraire; la parole de Dieu nous presse à l'action: va et toi aussi fait de même. Nous devons oser proposer avec la force de notre foi, une espérance aux mains nues. Réveiller le courage de ceux qui l'ont perdu; rallumer la flamme dans le regard de ceux qui n'en ont plus; proposer un sourire candide à ceux pour qui il n'est qu'un vague souvenir; apporter notre soutien à ceux qui luttent pour un monde plus vivable; donner de notre temps et de notre avoir pour soutenir ceux qui lancent silencieusement vers nous un SOS; donner du réconfort aux malades ; pétrir la poussière ingrate d'aujourd'hui pour construire un avenir où le loup pourra habiter avec l'agneau; bref puiser dans les richesses humaines que Dieu a mises dans nos cœurs pour enrichir le quotidien morose de nos frères. Voilà à quoi nous engage l'injonction "tu aimeras tu prochain car c'est un autre toi-même." Quel programme! Le chantier est vaste.
Le Maître nous rassure: je suis avec vous jusqu'à la fin des temps. Nous pouvons donc compter sur l'amour prévenant du Maître qui veut faire de nous des lumières dans la nuit de nos frères. Prochainement : Pardonner les offenses et supporter patiemment les personnes ennuyeuses

 

Date de publication: 2016-09-05 00:00:00 Version Imprimable
L'EVEQUE
Mgr ALOWONOU Benoît
Evêque de Kpalimé

SUR LA ROUTE VERS NOËL,MEDITONS CHAQUE JOUR DE L'AVENT AVEC
MGR ALOWONOU

15 décembre 2017
« Heureux l’homme qui ne s’assied pas en compagnie des moqueurs, de ceux qui ricanent»
La parole de Dieu nous est donnée pour nous instruire et nous

::.La suite

HOMELIES ET TEXTES DE MGR
NOUVELLE FORMULE DU "PATER NOSTER" EN EWE
"
NOS LIENS
CATECHESE DU PAPE JEAN PAUL II
SUR LE PRETRE
| Administration | | Nous écrire | Webmail
© 2009-2017 Diocèse de Kpalimé
Design by Père Albert Komlan Gblokpor | email: admin@diocesedekpalime.tg