DIOCESE DE KPALIME
THEME DE L'ANNEE PASTORALE : EGLISE DE KPALIME, BRILLE DE LA LUMIERE DU CHRIST THEME DE L'ANNEE PASTORALE :EGLISE DE KPALIME, BRILLE DE LA LUMIERE DU CHRIST ET SOIS TEMOIN DE SA MISERICORDE. SOYONS RESPONSABLES DANS LA JUSTICE ET LA VERITE, LETTRE PASTORALE DE LA CET TELECHARGEABLE SUR NOTRE SITE". Visitez notre page facebook "diocese de Kpalimé" POUR ETRE AU COURANT DES EVENEMENTS DE VOTRE DIOCESE.Mgr ALOWONOU Souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
♫ CHANT THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2016-2017
Eglise de Kpalimé, brille de la lumière du Christ et sois témoin de sa miséricorde.
Wó Ha Kpalimé to, klé tso Kristo mè éyé nyé éfé nublanukpokpo fe dasedila.
2 Paroles(éwé&Français) et musique:
Père Dotse Marius

NOMINATIONS
2017-2018
NOMINATIONS
2016-2017
cliquez ici
GALERIE
Suivez nos grands événements en images dans notre galerie
Actualités : LES UVRES DE MISERICORDE : PARDONNEZ LES OFFENSES ET SUPPORTEZ PATIEMMENT LES PERSONNES ENNUYEUSES . Par le RP Grard EKLOU

LES ŒUVRES DE MISERICORDE : « PARDONNEZ LES OFFENSES ET SUPPORTEZ PATIEMMENT LES PERSONNES ENNUYEUSES ». Par le RP Gérard EKLOU

Disons merci au Seigneur qui, dans sa miséricorde nous garantit la vie et nous la maintient. Disons merci au Pape François qui par cette année dédiée à la Miséricorde, nous permet de mieux la méditer et de la vivre dans un effort continu. Notre route nous conduit vers les 5ème et 6ème œuvres de miséricorde spirituelles : « PARDONNEZ LES OFFENSES ET SUPPORTEZ PATIEMMENT LES PERSONNES ENNUYEUSES ».
En effet, un des obstacles majeurs à l’épanouissement du chrétien est le ressentiment. En refusant de pardonner, le chrétien se détruit lui-même spirituellement, moralement et physiquement. C’est pour cela que le Seigneur n’a jamais cessé de nous inviter au pardon les uns les autres car « le pardon est une puissance qui libère ». Et Jésus va jusqu’à nous proposer de pardonner à nos ennemis : « Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent, afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux… » (Mt 5, 44-46). En plus de nous appeler à pardonner comme lui, Jésus nous montre que le pardon est l’ADN du chrétien. Le pardon est à donner à chacun sans exception. Nous voici donc au cœur de l’enseignement de Jésus sur l’amour de nos ennemis. Le pardon auquel nous invite Jésus, ne doit pas être sélectif car lorsque nous disons le « NOTRE PERE » : « Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés ». Non seulement nous demandons à Dieu de nous pardonner nos manquements mais nous lui disons aussi que nous sommes disposés à faire de même à nos prochains, fautifs envers nous. Le pardon que nous recevons de Dieu est un don que nous devons être capables à notre tour d’offrir à nos prochains. C’est pourquoi Saint Augustin nous invite à dire chaque jour et à prononcer d’un cœur sincère : « Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés ». Et de nous rappeler que c’est un pacte solennel, une promesse qui nous engage. C’est une alliance que nous faisons avec Dieu. Savoir donc que nous devons nous pardonner mutuellement nous engage aussi à nous supporter mutuellement même les personnes ennuyeuses. Accepter l’autre tel qu’il est voilà le point focal de cette œuvre de miséricorde. Nous comprenons dès lors comme nous convie saint Paul : « Supportez-vous les uns les autres et pardonnez-vous mutuellement si vous avez des reproches à vous faire » (Col 3, 13). Cette œuvre de miséricorde attire donc notre attention sur la patience. L’homme a tendance à fuir ceux qui lui perdent le temps, ceux qui nous importune, ceux dont le tempérament ne nous plait pas et bien d’autres. Or Saint Bernard disait : « Si le chrétien n’avait personne qui le dérange, il faudrait qu’il aille chercher quelqu’un et qu’il le paie à prix d’or. Parce que grâce à lui, il pourrait pratiquer la patience et la douceur, deux caractéristiques importantes pour celui qui veut être chrétien ». Le plus bel exemple qui nous ait laissé, c’est la vie Jésus Christ. Jésus s’est fait proche de tout le monde, attentif à chacun sans distinction ni discrimination. La patience apparaît donc comme le fruit de l’Esprit Saint et donc lorsque nous sommes patients avec notre prochain, nous faisons croître en nous ce don. Lorsque nous supportons les défauts de nos frères et sœurs à cause du Christ Jésus, parce qu’il nous le recommande, lui-même les porte avec nous. Oui, Jésus est toujours à nos côtés et ne nous laisse jamais. Que le Seigneur conduise nos cœurs dans l’amour de Dieu et l’endurance du Christ » (2 Th 3, 5). Que sa grâce nous accompagne et nous soutienne dans toutes nos démarches d’amour envers le prochain.

Date de publication: 2016-10-05 00:00:00 Version Imprimable
L'EVEQUE
Mgr ALOWONOU Benoît
Evêque de Kpalimé

MEDITATION DE LA SEMAINE

Liberté et Responsabilité (Mt 22, 1-14)
Devant un mosaique de reponses obtenues suite à ses invitations aux festins des noces, le roi n’a puni que deux: celle qui fait preuv

::.La suite

HOMELIES ET TEXTES DE MGR
NOUVELLE FORMULE DU "PATER NOSTER" EN EWE
"
NOS LIENS
CATECHESE DU PAPE JEAN PAUL II
SUR LE PRETRE
| Administration | | Nous écrire | Webmail
© 2009-2017 Diocèse de Kpalimé
Design by Père Albert Komlan Gblokpor | email: admin@diocesedekpalime.tg