DIOCESE DE KPALIME
THÈME DE L ANNÉE PASTORALE: "NOUS SOMMES LE PEUPLE QU'IL CONDUIT DE SA MAIN. MARCHONS À LA SUITE DU CHRIST ". Visitez notre page facebook "diocèse de Kpalimé". Mgr ALOWONOU Souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2018-2019
Nous sommes le peuple que sa main conduit. Marchons à la suite du Christ
PRIÈRE POUR LE JUBILÉ D’ARGENT DU DIOCÈSE DE KPALIMÉ
Dieu notre Père, nous te rendons grâce et nous te bénissons pour notre Église diocésaine, ta sainte famille que tu as rassemblée chez nous à Kpalimé, voici 25 ans.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
DECISIONS-NOMINATIONS 2018 - DIOCESE DE KPALIME

NOMINATIONS
2017-2018
ANNUAIRE DIOCESAIN 2017-2018
Actualités : LES UVRES DE MISERICORDE : PRIEZ POUR LES VIVANTS ET LES MORTS. Par le RP Pierre AKPAGUELI

LES ŒUVRES DE MISERICORDE : « PRIEZ POUR LES VIVANTS ET LES MORTS». Par le RP Pierre AKPAGUELI

Depuis le 08 Décembre 2015, nous avions commencé l’année jubilaire de la miséricorde par l’ouverture des « Portes saintes » de la miséricorde au niveau de l’Eglise Universelle et des Eglises locales. Au cours de cette année, le pape François a mentionné les diverses initiatives qui peuvent la jalonner. Il invitait tous les fidèles du Christ à faire attention aux œuvres miséricorde corporelles et spirituelles dans leur vie de tous les jours. Comme couronnement de toutes ces œuvres, le Saint Père nous demande de « Prier pour les vivants et les morts ». En quoi « Prier pour les vivants et les morts » peut être considéré comme œuvre de miséricorde ?
Tout d’abord, selon le Catéchisme de l’Eglise Catholique, une œuvre de miséricorde est une action charitable par laquelle nous venons en aide à notre prochain dans ses nécessités corporelles et spirituelles (cf. CEC n°2447). Une œuvre de miséricorde spirituelle est donc un témoignage spirituel concret que l’on peut exprimer à l’endroit de son prochain en raison de l’amour qui nous lie. Or dans l’Eglise, un lien très fort lie tous les membres du Corps du Christ, qu’ils soient morts ou vivants. C’est ce que nous appelons la communion des saints et que nous professons dans notre foi à chaque Eucharistie dominicale. En effet, les fidèles vivants, les défunts dont l’âme a besoin d’être purifiée, les élus déjà parvenus au sein de la gloire éternelle, sont tous nos frères et constituent la même Eglise de Jésus Christ en des états différents. Entre ces trois états, la prière constitue le lien d’unité et de solidarité : ceux qui sont déjà dans la gloire du Ciel (Eglise triomphante) prient pour les vivants. C’est donc une nécessité, une œuvre de miséricorde, pour nous aussi, (Eglise militante), de prier pour nous même et pour les nôtres, surtout pour ceux d’entre eux qui passent encore par l’étape de la purification (Eglise souffrante). C’est ce que l’Eglise fait tous les jours dans la célébration eucharistique en priant pour tout le genre humain, les vivants comme les morts. En effet, l’intercession de l’Eglise s’exprime en ces termes : « Souviens-toi aussi de nos frères qui se sont endormis dans l’espérance de la résurrection et de tous les hommes qui en ta miséricorde ont quitté cette vie : reçois-les dans ta lumière auprès de toi ». Et pour exprimer davantage le caractère universel de son intercession, la prière se poursuit ainsi : « Sur nous tous enfin nous implorons ta bonté… ».
En prenant ainsi chair de notre chair, le Christ dont nous sommes les disciples n’a qu’un seul projet : « Je suis venu pour que les hommes aient la vie et qu’ils l’aient en abondance » (Jn 10, 10) et il n’a cessé de prier son Père pour tous les hommes (cf. Jn 17). Nous ne pouvons être disciples que si nous faisons de la prière pour les vivants et les morts une nécessité, et ainsi participer aux joies et aux peines de nos frères et sœurs. Cela doit être pour nous une démarche de consécration à l’autre que nous pouvons faire non seulement en participant aux messes et aux offices, mais aussi et surtout en demandant des messes pour les vivants et les morts. Cette dernière œuvre de miséricorde spirituelle est le signe manifeste de la communion des Saints et une source d’abondantes grâces pour celui qui le fait.


Date de publication: 2016-10-26 00:00:00 Version Imprimable
L'EVEQUE
Mgr ALOWONOU Benoît
Evêque de Kpalimé

«POUR l'AMOUR DE MA PATRIE»
MESSAGE DES ÉVÊQUES DU TOGO NOVEMBRE 2018
MEDITATION DE LA SEMAINE

MEDITATION EN LA SOLENNITE DE LA SAINTE TRINITE
Le dimanche dernier nous avions tous célébré la Pentecôte, manifestation du Saint Esprit, troisième Personne de la Trinité. Et nous avons v

::.La suite

HOMELIES ET TEXTES DE MGR
"
NOS LIENS
CATECHESE DU PAPE JEAN PAUL II
SUR LE PRETRE
| Administration | | Nous écrire | Webmail
© 2009-2019 Diocèse de Kpalimé