DIOCESE DE KPALIME
THEME DE L'ANNEE PASTORALE :EGLISE DE KPALIME, BRILLE DE LA LUMIERE DU CHRIST ET SOIS TEMOIN DE SA MISERICORDE. Visitez notre page facebook "diocese de Kpalimé". Mgr ALOWONOU Souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
♫ CHANT THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2016-2017
Eglise de Kpalimé, brille de la lumière du Christ et sois témoin de sa miséricorde.
Wó Ha Kpalimé to, klé tso Kristo mè éyé nyé éfé nublanukpokpo fe dasedila.
2 Paroles(éwé&Français) et musique:
Père Dotse Marius

NOMINATIONS
2017-2018
NOMINATIONS
2016-2017
cliquez ici
GALERIE
Suivez nos grands événements en images dans notre galerie
Actualités : Homlie de Mgr Benot ALOWONOU lors du 13me Plerinage Diocsain

Chers Pèlerins et pèlerines, tous très chers au Cœur de Dieu et au Cœur Immaculé de Marie, Mère de Dieu, la Mère que nous invoquons ici sous le beau nom de Notre Dame de la Confiance. Un nom qui dit notre confiance en la protection de celle qui, à Cana, a dit à son Fils: « ils n'ont plus de vin ».
Cette parole est une prière, la seule prière de Marie à Jésus que les Écritures nous ont laissées, sa seule intercession pour les enfants de Dieu, pour tous les hommes que nous lisons dans la bible.
Frères et Sœurs,
Nous sommes venus nombreux aux pieds de celle qui à Cana s’est penchée sur nos besoins, sur tous nos besoins de l’âme et du corps pour que son Fils les transforme en joies, pour qu’il les comble d’abondantes grâces.
Nous sommes venus auprès de Notre Dame de la confiance, avec confiance, pour lui confier nos préoccupations et nos situations difficiles. Nous croyons que, comme à Cana, sa prière est puissante auprès du Cœur de son Fils. Comme à Cana, aujourd’hui encore, Jésus exauce toutes les prières que sa Mère lui adresse au nom de ceux qui croient en Lui.
Nous sommes venus auprès de Marie avec confiance, aujourd’hui comme hier et comme demain, car le Seigneur lui-même a fait confiance en sa maternelle intercession pour nous, non seulement à Cana mais aussi et surtout au pied de la croix, lorsqu’il lui a confié son testament et ses dernières paroles avant de passer de ce monde à son Père.
En effet, c'est au pied de la croix que Marie a écouté le testament du Fils, c’est auprès de la croix que le Fils lui a confiée par amour, toute l'humanité. « Mère, voici ton fils (c'est à dire voici tous ceux que le Père m'a donnés, je ne veux en perdre aucun, je te les donne, ils sont tes enfants. Sois toujours avec eux, montre leur le chemin vers le Père, toi qui, la première, as cru… ».
Frères et Sœurs,
Telle est la Mère que nous sommes venus implorer ce matin. Telle est la Mère vers laquelle les fidèles accourent en pèlerinage de générations en générations. Marie sait qu'elle nous a engendrés dans les deux sanctuaires de la foi: au sanctuaire de la souffrance et de la peur: au pied de la croix, et au sanctuaire de la joie et de la fête: devant le tombeau vide du matin de Pâques. C'est justement dans la joie des Noces de Cana que Jésus nous invite à rencontrer au cours de cette deuxième messe de notre pèlerinage sa Mère, source de Lumière et de Vie. Il nous invite à méditer sur sa mission dans le monde, dans l'Eglise, dans nos familles et dans notre vie. Jésus nous invite à voir comment sa Mère vient toujours aux secours des hommes et comment Lui le Fils de Dieu, écoute sa mère. Oui Jésus nous apprend qu'il écoute toujours sa Mère et répond toujours à ses demandes car entre le Fils et la mère il y a un secret de confiance.
Ce secret de confiance que nous confie Marie dans le récit de l’évangile des noces de Cana, c’est d’abord l’attitude que nous devons avoir lorsque nous prions. Marie a dit à Jésus : "ils n’ont plus de vin". Elle n’a pas dit : "donne- leur du vin". Ainsi elle nous apprend à remettre à Dieu nos soucis et à le laisser agir pour nous selon sa sainte volonté. En effet, la prière ne force pas la main de Dieu. Elle nous introduit dans la confiance, elle affermit notre foi, elle nous fait demeurer dans la parole de Dieu. Car c’est dans la fidélité à la parole de Dieu, que nous sommes exaucés. Marie a dit aux disciples : »faites tout ce qu’il vous dira ». Et c’est faisant ce que Jésus leur a commandé que l’eau s’est transformée en vin.
Ce secret de confiance entre Jésus et la Vierge Marie c’est aussi la persévérance dans la prière. En effet, à la demande de Marie, Jésus a répondu : « Femme que me veux-tu ? Mon heure n’est pas encore venue ». Mais elle a gardé confiance, elle a persévéré dans la foi. De même, Marie nous dit que l’heure du Seigneur est en son seul pouvoir, mais le vin nouveau, le meilleur vin jaillira pour ceux qui gardent la foi, ceux qui écoutent la parole de Dieu et y obéissent sans relâche.
Ce secret de confiance c’est également la mission que le Christ a confiée à Marie. Au seuil de la vie publique de Jésus, la Vierge Marie est celle qui demande et obtient le premier signe de Jésus. Jésus a voulu qu’elle lui transmette nos détresses. Marie est celle qui a pris l’initiative d’inviter les serviteurs de Noces à l'obéissance à la parole du Christ, et après le miracle, st Jean nous dit que ses disciples crurent en lui.
Cette mission de modèle de la foi confiée à la Vierge Marie s’est aussi manifestée au pied de la croix, où elle nous a reçus comme ses fils. Elle s'est manifestée au Cénacle, lorsqu’elle était au milieu de ceux qui avaient peur, dans l’attente de l’Esprit de force.
Nous le voyons bien, le Seigneur a confié à sa Mère une mission de médiatrice, la Médiatrice de toutes grâces, non pas seulement à Cana, mais toujours et partout.
L'Eglise a bien compris cette permanente mission de Marie c'est pourquoi elle l'appelle notre Dame du Perpétuel Secours.
Oui, toutes les fois que nous venons à Marie, elle se rappelle la mission qu'elle a reçue du testament de son Fils. Toutes les fois que nous venons près de la divine Mère, que ce soit dans les heures de peines, de douleurs, de souffrances, de peur ou que ce soit dans les moments de joies et de fêtes, Marie est toujours la mère qui console, qui prie et intercède pour les enfants de Dieu. Elle est la consolatrice des affligés et la mère de toutes joies.
Frères et Sœurs en Christ, fils et filles de la Mère de Dieu,
La Vierge Marie est le modèle de ceux qui écoutent la parole de Dieu et la méditent dans leur cœur. Elle est le modèle de ceux qui sont disponibles à l’œuvre de l’Esprit : « Voici la Servante du Seigneur, dit Marie à l’Ange, qu’il me soit fait selon la Parole ».
Le refus d'écouter Dieu, au contraire, conduit l'homme au péché et le plonge dans un climat de peur et de honte. Fuir le regard de Dieu conduit l’homme au désespoir. Tandis que « celui qui regarde vers le Seigneur resplendira, sans ombre ni trouble au visage », comme le chante le psalmiste.
Après la chute, Adam s’est caché dans un coin obscur car celui qui l'a conduit à la désobéissance et le maître des ténèbres. Mais par le Christ, nous n'appartenons plus aux ténèbres, nous sommes des fils de la lumière qui a vaincu les ténèbres du doute et de l'erreur.
Dieu va à la recherche de l’homme pécheur car il l'aime toujours. Et son regard est compatissant et plein de bonté. Dieu demande à Adam : où es-tu ? Il répond « je t'ai entendu dans le jardin et j'ai pris peur ».
Aujourd’hui, nous avons reçu l’Esprit de force qui nous fait appeler Dieu « Père ». La peur ne peut plus nous faire fuir le regard d’amour et de miséricorde que Dieu désire poser sur chacun de nous.
Un enfant qui a commis une faute et qui se cache devant ses parents ne saura jamais que ses père et mère l'aiment toujours. Il n'aura jamais l'occasion d'entendre la voix de son père et de sa mère qui sont prêts à lui dire des paroles de pardon et d'amour.
Frères et Sœurs,
Il nous arrive à nous aussi de nous cacher devant la face de Dieu quand nous avons péché, quand nous avons désobéi à Dieu comme Adam. Toutes les fois que nous refusons d'aller au sacrement de la réconciliation, le sacrement de la miséricorde, nous nous cachons devant la face de Dieu. Toutes les fois que nous ne reconnaissons pas nos fautes, nos faiblesses et nos péchés pour nous convertir, nous fuyons devant Dieu pour nous cacher dans nos impasses et nos voies qui mènent à la chute. Nous le savons l'ennemi de nos âmes, c'est le maître des ténèbres, le diable, celui à qui Dieu a dit : « Je mettrai une hostilité entre la femme et toi, et elle t'écrasera la tête ». Cette femme c'est la Vierge Marie, la Mère du Sauveur, cette Femme c'est l'Eglise, épouse du Christ, épouse à qui Jésus a remis le pouvoir d'annoncer la parole de Dieu, parole qui éclaire la route de l'homme et le libère des puissances des ténèbres et de la mort. Parole qui fait de l'Eglise et du chrétien les porteurs de la lumière du Christ et les témoins de sa miséricorde.
Frères et Sœurs,
Nous sommes dans les derniers jours du jubilé de l'Année de la Miséricorde. Demain, 33e dimanche de l'année C, à la demande du Pape François, tous les évêques du monde entier célébreront dans leur cathédrale la clôture de l'Année de la Miséricorde. Nous célébrerons cette clôture dans notre cathédrale Saint Esprit à 9h avec la cérémonie dédiée à nos séminaristes qui veulent suivre le Christ dans le sacerdoce ministériel pour briller de la lumière du Christ et être témoins de sa miséricorde.
Que par la Vierge Marie la fille et mère de la confiance de Dieu tous les pèlerins et pèlerines de ce jour et tous les auditeurs de Radio Maria à travers le monde, le Seigneur ouvre nos cœurs à l'intelligence de sa parole pour que nous fassions toujours ce qu'il nous dira.
Amen

Date de publication: 2016-11-13 00:00:00 Version Imprimable
L'EVEQUE
Mgr ALOWONOU Benoît
Evêque de Kpalimé

MEDITATION DE LA SEMAINE

Bien-aimé du Seigneur,
La 1ère lecture de ce dimanche extraite du livre des proverbes fait l’éloge de la femme vaillante, celle qui fait le bonheur de sa maison. D’abo

::.La suite

HOMELIES ET TEXTES DE MGR
NOUVELLE FORMULE DU "PATER NOSTER" EN EWE
"
NOS LIENS
CATECHESE DU PAPE JEAN PAUL II
SUR LE PRETRE
| Administration | | Nous écrire | Webmail
© 2009-2017 Diocèse de Kpalimé
Design by Père Albert Komlan Gblokpor | email: admin@diocesedekpalime.tg