DIOCESE DE KPALIME
THEME DE L'ANNEE PASTORALE :"EGLISE DE KPALIME, BRILLE DE LA LUMIERE DU CHRIST THEME DE L'ANNEE PASTORALE :"EGLISE DE KPALIME, BRILLE DE LA LUMIERE DU CHRIST ET SOIS TEMOIN DE SA MISERICORDE" "SOYONS RESPONSABLES DANS LA JUSTICE ET LA VERITE, LETTRE PASTORALE DE LA CET TELECHARGEABLE SUR NOTRE SITE". Visitez notre page facebook "diocese de Kpalimé" POUR ETRE AU COURANT DES EVENEMENTS DE VOTRE DIOCESE.Mgr ALOWONOU Souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
♫ CHANT THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2016-2017
Eglise de Kpalimé, brille de la lumière du Christ et sois témoin de sa miséricorde.
Wó Ha Kpalimé to, klé tso Kristo mè éyé nyé éfé nublanukpokpo fe dasedila.
2 Paroles(éwé&Français) et musique:
Père Dotse Marius

CONTACTS DIOCESE
NOMINATIONS 2016
cliquez ici
GALERIE
Suivez nos grands événements en images dans notre galerie
Actualités : S'ENRACINER DANS LE CHRIST POUR GRANDIR EN LUI Par le RP Prosper ANKOU

S'ENRACINER DANS LE CHRIST POUR GRANDIR EN LUI / le RP Prosper ANKOU.
Nous voulons par ce présent article tout en portant nos réflexions sur des phénomènes qui convulsent nos communautés, essayer de tracer quelques pistes pour nous aider à grandir en Christ.
Nous avons constaté, hébété et abasourdi, comment notre "sensus ecclasiae "et tout l'héritage spirituel millénaire de l'Eglise, s'est déplacé fortement vers une religiosité à fleur de peau commandée par l'émotion et le sensationnelle. Une certaine vision du religieux loin de la tradition Catholique s'impose petit à petit chez nous, et comme on peut s'y attendre, avec son lot de vison et d'un imaginaire revenu au manichéisme, un imaginaire habité par les démons et la peur. En plus de tout cela, une conception quasi-magique de la Parole de Dieu qui n'est plus la foi, se développe telle qu’une mauvaise herbe dans nos Eglises, renversant tout sur son passage. Les champions de la foi ne sont plus ces humbles de nos célébrations, mais plutôt ces exhibitionnistes spirituels.
Les vertus chrétiennes sont remplacées par une « charis-manie » mal gérée qui sème des tensions dans nos familles et nos communautés. Le monde est divisé en deux: les bons et les mauvais. Comme pasteur, nous nous sentons interpeller au plus haut point vu le spectacle que donnent nos familles ecclésiales. Le but de cet article est une modeste contribution pour nous aider à revenir vers les fondamentaux de la foi Catholique. Toutes ces interpellations deviennent des défis que nous portons dans nos cœurs. Il est dit des premiers disciples qu'ils vinrent et restèrent avec Jésus. Rester avec Jésus comment le faire?
Une première piste serait une vie de prière nourrie. Je n’évoque pas ici la prière sous toutes ses formes et contours mais simplement l'urgence de ce colloque personnel que nous appelons communément la "lectio divina". Elle nous introduit dans l'intimité du Christ et le Seigneur se plait à se communiquer, à se révéler à ceux qui acceptent de vivre cette attente silencieuse de la prière à l'instar du petit Samuel. La prière silencieuse, héritage de la tradition spirituelle et qui fait encore ses preuves aujourd’hui, doit sortir de la seule pratique des clercs et des religieux pour devenir le quotidien de tous les chrétiens. Ce fut le combat du Père Henri Caffarel pour les Equipes Notre Dame. Soyons des guides spirituels avisés pour notre peuple, une spiritualité ancrée dans la Parole de Dieu.
Nous ne nous posons pas en apologiste de la Parole de Dieu. Cependant, nous nous bornons simplement à rappeler à nous tous comment la Parole de Dieu doit être la colonne vertébrale de notre vie spirituelle. L'Eglise de part son génie nous a fortement accompagnés par la célébration liturgique et la liturgie des heures. Nous avons vu dans la longue histoire de l'Eglise que ceux qui ont fait progresser et corriger l'Eglise dans ses heures sombres ont été des passionnés de la Parole de Dieu. Notre siècle n'en manque pas. Ta parole est la lumière de mes pas la lampe de ma route a dit le psalmiste. Une bonne catéchèse biblique doit s'imposer, une étude biblique qui s'appuie sur les avancés des sciences et de l'exégèse moderne. Trouver du temps pour une lecture quotidienne ou du mois hebdomadaire de la Parole de Dieu. Devenir des familiers de la Parole de Dieu et la laisser germer dans notre cœur, la laisser transformer nos vies.
La seconde piste ce sont les sacrements. La richesse de l'Eglise s'exprime aussi par ces gestes simples mais si efficaces que nous appelons les sacrements. Une bonne préparation aux sacrements, en sollicitant en même temps la tête et le cœur de l'heureux bénéficiaire lui, ouvrent la porte d'une nouvelle vie en Jésus, une vie de grâce entretenue et qui ira en grandissant.
Enfin pour tâter le pouls de cette maturité, intéressons-nous à l'engagement qui parait comme une conséquence et aboutissement normal de tout ce qui est susdit. Nous vivons parfois une foi éthérée, une foi désincarnée sans réelle prise sur le quotidien et sur la société. Nous fuyons trop nos problèmes pour aller nous refugier dans un imaginaire religieux. Avons-nous peur d'être responsables? Peut être oui. Et nous nous déchargeons sur un dieu-tout-faiseur. « Venez à moi vous qui peiner et ployer ». Pas vous qui fuyez. Attention nous ne disons pas qu'il ne faille pas invoquer Dieu dans l'inconfort au risque de paraitre des mécréants. La foi d'Israël n'est pas d'abord qui est Yahvé? Non ! Mais d'abord qu'est ce que Yahvé a fait pour moi? Ils croient au Dieu qui les a sortis de la captivité. Mais l'adage de saint Benoît vaut aussi : « ora et labora ». Nous sommes les chrétiens de notre temps, les chrétiens d'aujourd'hui pas d'hier. Vivons dans notre temps et de notre temps. Offrons au monde une autre alternative pour les problèmes de la société et retroussons nos manches pour construire ensemble un monde à la vision chrétienne. La foi quand elle est partagée, elle grandit, a dit saint Jean Paul II.
Pour finir, rappelons que si la foi est une histoire personnelle à bien des égards, elle est aussi communautaire. Nous formons une communauté de foi, une communauté animée par la vie du Christ. Le seul modèle de notre vie reste Le Christ est irremplaçable. Notre temps a tant besoin de docteurs par la vie et par la parole. Jésus enseignait il ne s'est pas contenté de vivre. Il communiquait lui La Parole incarnée. Il entretenait même volontiers des polémiques selon Matthieu. Le temps de l'enseignement n'est pas passé. Nous devons réveiller notre don de semeur mandaté par la Christ.

 

Date de publication: 2017-01-10 00:00:00 Version Imprimable
L'EVEQUE
Mgr ALOWONOU Benoît
Evêque de Kpalimé

MEDITER AVEC MGR

« EGLISE DE KPALIME, BRILLE DE LA LUMIERE DU CHRIST ET SOIS TEMOIN DE SA MISERICORDE »
Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde
Pour bien cuire un kilogramme de pomme de te

::.La suite

HOMELIES ET TEXTES DE MGR
Lettre apostolique Misericordia et misera du Pape Francois
LETTRE PASTORALE DES EVEQUES DU TOGO 27 AVRIL 2016
SOYONS RESPONSABLES DANS LA JUSTICE ET LA VERITE
"
NOS LIENS
CATECHESE DU PAPE JEAN PAUL II
SUR LE PRETRE
| Administration | | Nous écrire | Webmail
© 2009-2017 Diocèse de Kpalimé
Design by Père Albert Komlan Gblokpor | email: admin@diocesedekpalime.tg