DIOCESE DE KPALIME
!!! ORDINATION SACERDOTALE A KPALIME LE 26 AOUT 2017 PAR MGR DUBOST MICHEL, EVEQUE D'EVRY EN FRANCE. THEME DE L'ANNEE PASTORALE :"EGLISE DE KPALIME, BRILLE DE LA LUMIERE DU CHRIST THEME DE L'ANNEE PASTORALE :EGLISE DE KPALIME, BRILLE DE LA LUMIERE DU CHRIST ET SOIS TEMOIN DE SA MISERICORDE "SOYONS RESPONSABLES DANS LA JUSTICE ET LA VERITE, LETTRE PASTORALE DE LA CET TELECHARGEABLE SUR NOTRE SITE". Visitez notre page facebook "diocese de Kpalimé" POUR ETRE AU COURANT DES EVENEMENTS DE VOTRE DIOCESE.Mgr ALOWONOU Souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
♫ CHANT THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2016-2017
Eglise de Kpalimé, brille de la lumière du Christ et sois témoin de sa miséricorde.
Wó Ha Kpalimé to, klé tso Kristo mè éyé nyé éfé nublanukpokpo fe dasedila.
2 Paroles(éwé&Français) et musique:
Père Dotse Marius

CONTACTS DIOCESE
NOMINATIONS 2016
cliquez ici
GALERIE
Suivez nos grands événements en images dans notre galerie
Actualités : HOMELIE DU 1ER DIMANCHE DE CAREME A / RP EMMANUEL DEGBE

CHERS AMIS EN CHRIST !
Pour le peuple d’Israël, la plus grande merveille de Dieu pour lui, c’est la traversée de la mer rouge. Les 40 années pendant cette traversée sont pour Israël un temps d’apprentissage et de découverte de Dieu. Les théologiens de ce temps (aujourd’hui on parlerait des prêtres) lui rappellent le dessein de Dieu sur lui : Dieu n’a pas arraché Israël de l’esclavage et de la servitude en Egypte pour lui en imposer d'autres, comme si Israël n’a fait que changer de Maître. Non, mais Dieu l’a libéré pour lui accorder la liberté, une liberté pour toujours. Mais cette liberté est à apprendre. Le temps apprentissage n’est jamais un temps facile, ni pour Israël ni pour nous aujourd’hui. Les différentes altercations entre Dieu et le peuple au désert en disent loin. Entre autres :
- la réclamation de la nourriture, qui a fini par donner lieu à la tombée de la manne ;
- la réclamation de l’eau à Mériba, qui a été une grande provocation pour Dieu. (Dieu ne refuse pas qu’Israël lui fasse des demandes, au contraire; Jésus enseignera plus tard de tout demander à Dieu, cela lui plait. Ce que Dieu prend à mal, c’est la façon de procéder pour faire ces demandes).
- Le comble de tout, c’est la révolte du peuple qui a entrainé une punition conséquente : Dieu laisse libre cours aux serpents à des morsures venimeuses, voire mortelles, s'attaquer au peuple.
Mais Dieu ne désespère pas ; il instruit Israël et lui ouvre largement la porte de la liberté. Et qui parle de liberté, ne peut pas ne pas évoquer l’épanouissement. Or c’est justement dans l’épanouissement que l’homme peut faire des dérapages, et voir ainsi la liberté virer au libertinage. C’est donc la raison pour laquelle Dieu accompagne le don de la liberté par les lois (comme des gardes fous) pour endiguer les erreurs d’Israël et l’empêcher de tomber trop bas dans ses faiblesses.
Les exégètes nous font comprendre que, 10 siècles avant Jésus-Christ, l’écrivain sacré présente ce texte (Gn 2) pour instruire Israël sur le dessein et la bonté infinie de Dieu sur l’homme. Et s’il y a échec, Dieu n’en est pas le fautif, mais l’Homme qui n’obéit pas au projet de Dieu.
La faiblesse d’Israël (qui est celle de nous tous d’ailleurs), c’est qu’il ne met pas toujours sa confiance totale en Dieu. De temps à autre, et suivant les circonstances, on pense que Dieu n’est pas que bonté, il est aussi punition, indifférence, dureté pour qui commet une erreur et ne suit pas ses ordres. Son cœur est ainsi prédisposé à écouter d’autres voix que la sienne. C’est ce qui explique la très grande facilité avec laquelle le serpent à détourner la femme (ses paroles de résistance sont très faibles), qui n’a pas eu des difficultés à induire, à son tour, l’homme avec elle, dans la même erreur (l’homme ne lui a pas du tout résisté ; d’ailleurs, on ne note aucune parole d’opposition de sa part devant la femme).
Mais une remarque peut-être intéressante ici : il s’agit de la mention du serpent. Pourquoi c’est lui
l’animal choisi pour symboliser le mal ?
Israël, au désert, avait fait l’expérience douloureuse des serpents venimeux. La mention du serpent ici lui rappelle encore cette expérience, un peu comme pour lui dire qu’il peut avoir pire s’il ne suit pas scrupuleusement la voie de Dieu. Marie-Noëlle Thabut fait remarquer que « Il y a un poison plus grave que le poison des serpents les plus venimeux ; le soupçon porté sur Dieu est un poison mortel, il empoisonne nos vies ».
Cela nous interpelle aujourd’hui à plus d’un titre. L’athéisme, l’indifférence, la négligence vis-à-vis de Dieu, sont des poisons gravement mortels pour notre société d’aujourd’hui. Qu’il suffise d’écouter des informations sur les chaines de télévision ou à la radio pour être convaincu des conséquences de ces drames : L'Homme n'a plus aucun prix, aucune valeur devant son prochain. « Le commencement de la sagesse, c’est la crainte du Seigneur » dit la Sagesse. Du moment où nous rejetons la crainte de Dieu, nous sommes coupés de l’Arbre de Vie qui nous donne la sève de la connaissance et de l’amour et du respect du prochain.
Que Jésus Christ, le Nouvel Adam et la Vierge Marie, la Nouvelle Eve, nous aident pendant ce carême, à correspondre notre vie à la volonté de Dieu pour sa Gloire et notre salut, AMEN.

                                                           

 

Date de publication: 2017-03-04 00:00:00 Version Imprimable
L'EVEQUE
Mgr ALOWONOU Benoît
Evêque de Kpalimé

MEDITATION DE LA SEMAINE

« Evite le mal, fais ce qui est bien »
En l’an 330 avant Jésus Christ, l’ambitieux conquérant grec Alexandre a annexé le royaume de Judas et a mi

::.La suite

HOMELIES ET TEXTES DE MGR
NOUVELLE FORMULE DU "PATER NOSTER" EN EWE
"
NOS LIENS
CATECHESE DU PAPE JEAN PAUL II
SUR LE PRETRE
| Administration | | Nous écrire | Webmail
© 2009-2017 Diocèse de Kpalimé
Design by Père Albert Komlan Gblokpor | email: admin@diocesedekpalime.tg