DIOCESE DE KPALIME
THEME DE L'ANNEE PASTORALE :EGLISE DE KPALIME, BRILLE DE LA LUMIERE DU CHRIST ET SOIS TEMOIN DE SA MISERICORDE. Visitez notre page facebook "diocese de Kpalimé". Mgr ALOWONOU Souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
♫ CHANT THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2016-2017
Eglise de Kpalimé, brille de la lumière du Christ et sois témoin de sa miséricorde.
Wó Ha Kpalimé to, klé tso Kristo mè éyé nyé éfé nublanukpokpo fe dasedila.
2 Paroles(éwé&Français) et musique:
Père Dotse Marius

NOMINATIONS
2017-2018
NOMINATIONS
2016-2017
cliquez ici
GALERIE
Suivez nos grands événements en images dans notre galerie
Actualités : HOMELIE DU 6ème DIMANCHE DE PAQUES / RP FOLLY FELIX

Bien chers frères et sœurs,
Nous continuons à nous baigner dans la joie de pâques. Depuis le jour de Pâques, la Parole de Dieu que la liturgie de l’Eglise nous fait méditer était orientée alternativement vers notre foi en la Résurrection et notre attachement au Seigneur le Bon Pasteur qui est l’unique Chemin de Vérité qui conduit à la vie du Père. Nous y avons découvert les aspects principaux de notre foi et ses répercussions sur notre vie de chrétien. Aujourd’hui, les textes dans leur convergence nous instruisent à dessein sur l’Esprit Saint, don du ressuscité à son Eglise ; car nous nous préparons à célébrer bientôt l’Ascension de notre Seigneur Jésus Christ et la Pentecôte.
Dans la première lecture les Chrétiens dispersés proclament leur foi, et ils fondent des communautés chrétiennes en Samarie. Avec le diacre Philippe, l’évangélisation apporte la joie : Dieu s’est révélé, et par son Esprit, il guérit les corps et les cœurs. La collectivité a connu un moment de joie et d’enthousiasme mais les nouveaux convertis ne connaissent pas encore le Saint Esprit. On envoya alors Pierre et Jean qui leur imposèrent les mains et ils reçurent le Saint Esprit. Cette action montre que c’est l’Esprit saint qui réalise l’unité des fidèles dans la foi et dans l’Eglise. L’expérience montre qu’une communauté qui accueille la Parole de Dieu reçoit en retour la joie du salut. Voilà pourquoi le philosophe allemand F. Nietzsche avec ironie demandait aux chrétiens de son temps : « Que l’on découvre un peu plus sur vos visages que votre maître est ressuscité ou que vous êtes sauvés »
Dans la deuxième lecture il est question d’un code de conduite chrétien, proposé par Saint Pierre, basé sur humilité, la patience, le respect de tous et la fidélité au Christ dans ce monde de contradictions tous azimuts. « Soyez toujours prêts à défendre l’espérance qui est en vous dès que quelqu’un vous demande vos raisons. Mais faites-le toujours avec calme et respect puisque vous avez bonne conscience » (1P3, 15-16). En fait, cela ne peut provenir que de l’Esprit de témoignage. Ce même Esprit qui a rendu la vie au Christ : « Il a pu être mis à mort : il était chair ; l’Esprit l’a rendu à la vie » (1Pr 3,18).
Dans la péricope évangélique Jésus promet l’Esprit Saint à ses Apôtres : « Moi je prierai le Père et il vous donnera un autre défenseur qui sera pour toujours avec vous, c’est l’Esprit de vérité » (Jn 14,16-17). Jésus se réfère au Saint-Esprit qu’il appelle le Paraclet. Ce mot grec a plusieurs sens. Ici nous le traduisons par : le Protecteur. Ainsi l’Esprit donne aux croyants la confiance et inspire leurs prières pour qu’elles soient écoutées et exaucées de Dieu.
Ce récit évangélique est un discours d’adieu de Jésus à ses apôtres après le lavement des pieds. Il s’agit pour ceux-ci de découvrir une autre manière de vivre avec le Christ ressuscité et présent, bien qu’invisible.
Bien-aimés du Seigneur, nous sommes alors persuadés de l’utilité du Saint Esprit aujourd’hui dans notre vie de chrétiens. En ce sens que vivre dans l’Esprit c’est vivre humainement les réalités invisibles comme chez les apôtres. Et par conséquent, se préparer à accueillir l’Esprit Saint c’est croire et travailler (participer) à la possibilité de l’impossible dans notre vie : tout ce qui s’est passé après la mort de Jésus jusqu’à la pentecôte revêt le sens de la réalisation de l’impossible. En effet, à ses apôtres, le Christ avait annoncé qu’il mourra mais qu’il ressuscitera le troisième jour. Il leur avait également promis d’envoyer l’Esprit de vérité dès qu’il retournera dans la gloire du père. Mais le troublant événement de la passion et de la mort de Jésus a jeté les disciples dans le désarroi et dans une indescriptible déception. Nul ne pouvait alors logiquement espérer une prétendue heureuse issue à ce qui c’était passé. C’était là ne pas croire à la possibilité de l’impossible sur les chemin du Dieu vivant, vrai et éternel. L’heureuse issue est que des hommes peureux, déconcertés, se sont alors déchainés pour la cause de la Bonne Nouvelle de Jésus Christ. Des hommes que plus rien ne peut arrêter dans leur course dans l’annonce de l’Evangile.
Mon frère, ma sœur, quelle disposition intérieure admets-tu pour la vitalité du Saint Esprit en toi ?
Les textes nous suggèrent des conditions.
La première condition pour recevoir l'Esprit Saint, c'est de connaître le Christ Jésus. Nous avons les traces dans la première lecture de ce jour. Philippe vient en Samarie et parle de Jésus. Les foules de manière unanime accueillent la Parole, elles croient en Jésus vivant et présent. Et c’est parce que les gens ont accueilli la Parole que Pierre et Jean vont leur imposer la main et leur communiquer le Saint Esprit.
La seconde condition : si vous m'aimez, vous garderez mes commandements..... L’amour qui conduit à fidélité aux commandements est un préalable pour l'envoi de l'Esprit. Celui qui veut recevoir le Saint Esprit doit d'abord connaitre et aimer Jésus. Autrement dit pour recevoir l'Esprit Saint il faut: connaitre et obéir.
La troisième condition c’est la prière. Pour les apôtres, Jésus dit: " je prierai le Père...". Dans les Actes des Apôtres il est dit : « Pierre et Jean, arrivés chez les samaritains, prière pour eux… ». Comme si l’Esprit Saint ne pouvait être communiqué aux hommes que par la prière d’un autre qui en a déjà été investi. Nous savons bien que Jésus a dit que le Père ne saurait refuser l’Esprit à qui le lui demandera. Donc ce genre de prière est toujours exaucée, encore faut-il qu’elle soit formulée. L'Église et chacun de nous ne recevront l'Esprit Saint que si nous le demandons les uns pour les autres.
Que le Seigneur se face mieux connaître de chacun de nous, qu’il donne à tous le courage de la fidélité à son amour et qu’il répande en abondance sur nous son esprit « qui renouvelle la face de la terre ». Amen !

 

Date de publication: 2017-05-20 00:00:00 Version Imprimable
L'EVEQUE
Mgr ALOWONOU Benoît
Evêque de Kpalimé

MEDITATION DE LA SEMAINE

« Veillez donc, car vous ne savez ni le jour, ni l’heure » Mt 25, 13
Deux dimanches nous séparent de la fin de l’année liturgique A et à partir de ce diman

::.La suite

HOMELIES ET TEXTES DE MGR
NOUVELLE FORMULE DU "PATER NOSTER" EN EWE
"
NOS LIENS
CATECHESE DU PAPE JEAN PAUL II
SUR LE PRETRE
| Administration | | Nous écrire | Webmail
© 2009-2017 Diocèse de Kpalimé
Design by Père Albert Komlan Gblokpor | email: admin@diocesedekpalime.tg