DIOCESE DE KPALIME
VOUS POUVEZ TELECHARGER LA DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES DU TOGO EN FAVEUR DES REFORMES sur notre site. THEME DE L'ANNEE PASTORALE :"EGLISE DE KPALIME, BRILLE DE LA LUMIERE DU CHRIST THEME DE L'ANNEE PASTORALE :EGLISE DE KPALIME, BRILLE DE LA LUMIERE DU CHRIST ET SOIS TEMOIN DE SA MISERICORDE "SOYONS RESPONSABLES DANS LA JUSTICE ET LA VERITE, LETTRE PASTORALE DE LA CET TELECHARGEABLE SUR NOTRE SITE". Visitez notre page facebook "diocese de Kpalimé" POUR ETRE AU COURANT DES EVENEMENTS DE VOTRE DIOCESE.Mgr ALOWONOU Souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
♫ CHANT THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2016-2017
Eglise de Kpalimé, brille de la lumière du Christ et sois témoin de sa miséricorde.
Wó Ha Kpalimé to, klé tso Kristo mè éyé nyé éfé nublanukpokpo fe dasedila.
2 Paroles(éwé&Français) et musique:
Père Dotse Marius

NOMINATIONS
2017-2018
NOMINATIONS
2016-2017
cliquez ici
GALERIE
Suivez nos grands événements en images dans notre galerie
Actualités : CHAQUE CHRETIEN EST UN ETRANGER SUR SA PROPRE TERRE / RP ANTOINE MESSAVI
DÉCLARATION DE LA CONFÉRENCE DES ÉVÊQUES DU TOGO EN FAVEUR DES REFORMES

CHAQUE CHRETIEN EST UN ETRANGER SUR SA PROPRE TERRE /
RP ANTOINE MESSAVI

« Comment chanterions-nous un chant du Seigneur sur une terre étrangère ? » (Ps136, 3) a écrit un bon juif pour qui le lien à la terre de Canaan est le reflet de la proximité au Dieu de l’Alliance. Or le père des croyants Abraham a dû abandonner et son pays et la maison de son père sur invitation de Yahvé pour embrasser une vie de pèlerin : « Pars de ton pays et la maison de ton père vers le pays que je te ferai voir. » (Gn 12, 1). Il sortit en pèlerin guidé par son Dieu et non en nomade. En effet, le fait d’avoir un point de chute prédéfini à son émigration c’est-à-dire la terre promise, le différenciait fondamentalement de nombreux d’autres nomades dont la recherche d’un éventuel bon pâturage est le principal leitmotiv du déplacement.
Pour le chrétien du 21ème siècle, quitter son pays revient plutôt à abandonner les liens territoriaux avec les avantages qui s’y réfèrent et, sortir de la maison de son père peut être un appel à transcender l’héritage spirituel, moral et social de ses parents pour embrasser une vie nouvelle dans une nouvelle nation où il se sait citoyen avec une stature d’étranger. Mort avec le Christ et ressuscité avec lui grâce au baptême, le chrétien a également renoncé à ses privilèges d’autochtone et devient avec les autres disciples du Christ citoyen d’une Jérusalem nouvelle, la nation où personne ne se définit par rapport à son origine.
1- Citoyens du Ciel et habitants du monde ?
A lire de près les épitres de saint Paul aux Galates et aux Corinthiens, l’on comprend que les chrétiens sont descendants d’Abraham en raison de leur foi qui fait d’eux des enfants de Dieu dans le Christ, le descendant d’Abraham par excellence (cf. Ga3, 16). A la pentecôte, l’Esprit de vérité n’a pas discriminé les races des étrangers présents. Tous, « Parthes, Mèdes et Elamites, habitants de la Mésopotamie, de la Judée et de la Cappadoce, des bords de la mer Noire, de la province d’Asie, de la Phrygie, de la Pamphylie, de l’Egypte et de la Libye, Romains résidant ici, juifs de naissance et convertis, Crétois et Arabes » ont reçu la langue du feu et ont en tendu proclamer dans leurs langues les merveilles de Dieu (cf. Ac2, 9-11). Désormais dans la nouvelle nation, il n’y a ni juif, ni païen, ni esclave ni homme libre ; tous sont en marche vers la maison du Père.
Devenus citoyens du ciel, ils sont dans le monde sans en être originaire (Jn17). Et, pour tout ratifier, Jésus, le Fils de Dieu fait homme n’a pas hésité à se présenter comme un étranger: « je suis à la porte et je frappe ; si quelqu’un m’ouvre la porte, je rentrerai chez lui et je ferai ma demeure auprès de lui » (AP 3, 20), « je suis sans abris et vous ne m’avez pas accueilli… » (Mt25, 35), « celui qui vous accueille, m’accueille » (Mt10, 40). Ces passages bibliques nous rappellent que nous sommes tous étrangers et qu’en qualité de chrétien, nous devons communier sur tous les plans à la souffrance des étrangers.
2- La vie du nouveau peuple
En quittant Chaldée, Abraham a tout laissé. Il est sorti avec sa femme, son neveux Loth et ses biens. Abandonnant les ancrages nationaux et les héritages socio-culturels qui ne sont pas conformes aux principes d’amour promus par le Christ, le chrétien se met à part et devient d’abord moyen de bénédiction pour son prochain. « Je bénirai ceux qui te béniront et qui te bafouera, je le maudirai » (Gn12, 3). Ensuite, il devient artisan soit de son propre malheur ou de son bonheur selon le type de relation qu’il entretiendra avec les autres moyens de bénédiction comme lui. C’est ici qu’il devra faire recours à la morale familiale reçue et assimilée. Enfin, il est tenu à la loi de l’Amour, amour de Dieu au-dessus de tout et du prochain pour ce qu’il est pour Dieu. La nouvelle vie dans le Christ est une vie de générosité et d’hospitalité qui nous amène à alléger autant que ce peut la peine de nos congénères en situation. C’est sur cette dimension de témoignage que le Seigneur nous attend. Qu’il nous aide, amen.

Date de publication: 2017-07-06 00:00:00 Version Imprimable
L'EVEQUE
Mgr ALOWONOU Benoît
Evêque de Kpalimé



MEDITATION DE LA SEMAINE

LA GRACE ET LA NATURE
Ce texte n’est pas un cours thématique sur la grâce, ni une reprise de grandes controverses théologiques advenues entre les augustiniens, les thomistes

::.La suite

HOMELIES ET TEXTES DE MGR
NOUVELLE FORMULE DU "PATER NOSTER" EN EWE
"
NOS LIENS
CATECHESE DU PAPE JEAN PAUL II
SUR LE PRETRE
| Administration | | Nous écrire | Webmail
© 2009-2017 Diocèse de Kpalimé
Design by Père Albert Komlan Gblokpor | email: admin@diocesedekpalime.tg