DIOCESE DE KPALIME
THEME DE L'ANNEE PASTORALE :EGLISE DE KPALIME, BRILLE DE LA LUMIERE DU CHRIST ET SOIS TEMOIN DE SA MISERICORDE. Visitez notre page facebook "diocese de Kpalimé". Mgr ALOWONOU Souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
♫ CHANT THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2016-2017
Eglise de Kpalimé, brille de la lumière du Christ et sois témoin de sa miséricorde.
Wó Ha Kpalimé to, klé tso Kristo mè éyé nyé éfé nublanukpokpo fe dasedila.
2 Paroles(éwé&Français) et musique:
Père Dotse Marius

NOMINATIONS
2017-2018
NOMINATIONS
2016-2017
cliquez ici
GALERIE
Suivez nos grands événements en images dans notre galerie
Actualités : HOMELIE DE MGR BENOIT ALOWONOU A L’OCCASION DE LA BENEDICTION ABBATIALE DE MERE BENEDICTE ASSIMA LE 15 AOUT 2017 AU MONASTERE DE L’ASSOMPTION DE DANYI DZOGBEGAN

Frères et Sœurs,
Nous sommes rassemblés ce jour pour vivre deux fêtes. Une des fêtes est célébrée au ciel et l'autre sur la terre, ici à Danyi Dzogbegan. Les deux fêtes ont un nom commun: l'Assomption.
Je voudrais commencer ma méditation de cette double fête par un conseil qui a été donné par un vieux moine bénédictin. Ce vieux moine disait « si tu vois une personne monter au ciel, attrape la par les pieds. Tu seras sûr alors d'aller toi aussi au ciel avec elle. »
Aujourd'hui nous voulons attraper les pieds de la Vierge Marie notre mère qui est reçue dans la gloire de son Fils avec son corps et son âme, ce corps que Dieu a choisi comme premier tabernacle vivant pour son Fils, le premier et le seul tabernacle d'ailleurs, car le corps de la Vierge Marie est le seul corps qui a porté dans son sein l'humanité de Jésus, l'humanité de Dieu.
Les autres tabernacles tel que le tabernacle que nous avons dans cette chapelle contiennent certes, le corps du Christ, mais c'est le corps glorieux, le corps Ressuscité du Christ, le corps qui nourrit notre pauvre corps et qui le purifie afin qu'un jour nous soyons nous aussi accueillis au ciel pour y vivre éternellement avec Jésus et Marie dans la communauté des anges et des saints. Le corps que la Vierge Marie a porté en elle est le corps du Verbe incarné, le corps né de la Vierge Marie, le corps dont nous parlons dans le Credo lorsque nous disons « Il s’est fait homme !».
Aujourd'hui nous fêtons le grand honneur que Dieu a fait à notre humanité. Il l'a honorée plus qu'il l'avait faite lorsqu’il créa l'homme à son propre image et à sa ressemblance. Aujourd'hui il a reçu ce corps créé en la personne de sa divine Mère dans le ciel. C'est la plus grande récompense que le Fils ait donnée à sa Mère. En recevant la Vierge Marie au ciel avec son corps et son âme, Jésus ne fait que dire sa reconnaissance, et un grand MERCI à celle qui l'a porté sur cette terre et l'a nourri de son lait, le lait de son corps.
Dieu récompense toujours ceux qui cherchent dans leur vie à faire à sa volonté, ceux qui imitent la Vierge Marie.
Alors, Frères et Sœurs que peut signifier pour nous chrétiens aujourd'hui, attraper les pieds de la Vierge Marie pour entrer avec elle dans la gloire de son Fils?
Se laisser conduire par la volonté de Dieu comme la Vierge Marie, c’est d’abord dire comme elle « je suis le serviteur, je suis la servante du Seigneur que ma vie soit un vrai oui adressé à Dieu ».
Cela signifie croire fermement que la Vierge Marie, Mère de Jésus, n'est pas morte comme le commun des mortels mais elle est entrée directement dans la gloire de Dieu et qu'elle m'invite à venir avec elle dans le Royaume de son Fils.
Attraper le pied de la Vierge Marie, c'est avoir la même attitude que Jésus vis à vis de sa Mère. Quelle est cette attitude de Jésus ?
Les Écritures nous enseignent que Jésus, lui qui était de condition divine, lui l’égal du Père, a voulu que Marie le présente au temple à son Père le huitième jour après sa naissance, comme n’importe quelle mère juive présentait son nouveau-né, selon la loi de Moïse. C'est la Vierge Marie et Joseph son époux, comme tous les parents, qui ont conduit Jésus dans la maison de Dieu, la maison de son Père.
A 12 ans, perdu et retrouvé après 3 jours de recherche, il a suivi Marie et Joseph à Nazareth et vécu avec eux une vie de famille, et saint Luc dit au chapitre 2 verset 52 de son évangile que Jésus « descendit avec eux pour aller à Nazareth, et il leur était soumis. »
Attraper les pieds de la Dame de L'Assomption c'est ne jamais oublier que notre corps est le temple de l'Esprit Saint. Il est appelé à la Résurrection bienheureuse, donc à la gloire du Royaume où la Vierge Marie est reçue aujourd'hui.
Frères et sœurs,
C'est pour le Royaume que le Seigneur Jésus choisit parmi ses enfants, des hommes et des femmes, les met à l'écart dans les monastères pour prier, pour travailler, pour le chercher et le trouver dans leur prière et dans leur travail. Un monastère est un lieu où l'homme se cache pour trouver le Dieu caché.
Nous sommes aussi réunis dans ce lieu caché pour la bénédiction abbatiale de la première moniale togolaise, la Sœur Bénédicte ASSIMA.
Chers Frères et Sœurs et spécialement vous, chères Moniales,
L'élection d'une nouvelle Abbesse est une étape importante dans l'histoire d'un monastère. C'est la Pentecôte monastique, c'est le temps ou l'Esprit dit aux moniales : « Mettez votre sœur à part pour la mission à laquelle je l'ai destinée ». (Disait un Evêque français)
Chères Moniales,
Le 22 mai dernier, le Seigneur vous a dit: « Mettez Sœur Bénédicte à part pour la mission à laquelle je l'ai destinée au milieu de vous ».
Certes, la Mère Abbesse est choisie par vous, ses Sœurs, qui la connaissez, mais avant vous, elle était déjà connue et choisie par Dieu depuis le ventre de sa mère. Ainsi la sœur Bénédicte, désormais Mère Abbesse Bénédicte, est à la fois la mère qui vient de la communauté des sœurs et la Mère donnée par Dieu à sa communauté.
Chère Mère Abbesse Bénédicte, première togolaise Mère Abbesse, tu as désormais une noble, grande, exaltante et délicate mission. Plus qu'une mission tu as une lourde charge. La charge de marcher devant tes sœurs et pourtant avec tes sœurs. Tu es à la fois la brebis au milieu des brebis et la bergère à l’image du Christ, le Bon Berger qui marche devant les brebis. C'est pour te signifier cette mission de Berger qu’en ce jour de L'Assomption et dans cette maison de L'Assomption, je te donnerai le bâton de la Bergère. C'est la sainte Eglise qui te remet ce bâton sous le regard protecteur de Marie, Mère et protectrice de l'Eglise. Certes, c'est le Seigneur Jésus qui est le premier Berger dans un monastère, comme il est le premier dans un diocèse et dans toute l'Eglise. Ce bâton te dira et te rappellera que tu tiens la place de la Mère de famille, la place du Christ au milieu de tes sœurs.
C’est la charge qui repose désormais sur tes frêles épaules. Mais le Seigneur est et sera ta force toujours offerte.
Votre monastère a traversé ces derniers temps la tempête qui n'épargne aucune vie, aucune œuvre. Ton élection a montré à tous et à toutes que le Maître est dans la barque et il tient lui même le gouvernail. Fini le temps de la tempête, voici venu le calme et le temps du sourire de Jésus Christ. Le Seigneur vous dit ce matin « filles de peu de foi, pourquoi avez-vous eu peur ? Je suis avec vous, comme je l’étais hier et comme je le serai toujours. »
Saint Benoît, le frère de sainte Scolastique, le patron des moines, le saint que tu portes Bénédicte, ton saint Patron donc, écrit dans sa règle que « L'abbé qui est jugé digne de gouverner le monastère doit se rappeler sans cesse le titre qu'il porte et réaliser par ses actes le titre de supérieur. (Chapitre II, règle 1).
Mère Abbesse Bénédicte, le noble chemin sur lequel l'Eglise te place aujourd'hui avec tes sœurs est déjà éclairé part la lumière de l'Evangile. Prends résolument ce chemin en comptant sur la grâce de Dieu et sur la prière de tes sœurs.
Sur ce chemin éclairé par la lumière du Seigneur, il y aura aussi les ténèbres du dragon, ce dragon rouge feu avec sept têtes et dix cornes qui se tenaient près de la femme qui allait enfanter, afin de dévorer l'enfant dès sa naissance. Ce dragon bien armé, est le symbole du démon, l'ennemi de Dieu et des hommes dont parle le livre de l'Apocalypse. Mais quel que soit son arsenal, il ne pourra rien contre ceux qui mettent leurs espoirs dans le Seigneur et qui se réclament fils et filles de la Vierge Marie, la fille de Dieu le Père, la Mère de Dieu le Fils, l'épouse de Dieu le Saint Esprit. Le Seigneur a fait pour elle de grandes choses. Élevée au Ciel elle est toujours et partout avec nous.
Je voudrais terminer ma méditation en remerciant le Seigneur pour les abondantes grâces qu'il a données à Sœur Élisabeth pendant le temps que lui le Seigneur a voulu qu'elle soit la Mère Prieure pour conduire ses sœurs à travers les joies et les peines, les tempêtes et la brise légère toujours dans la confiance en Jésus Christ.Mère Thérèse-Élisabeth, je t'invite à chanter avec nous le Magnificat de la Vierge Marie, car à toi aussi le Seigneur a fait des merveilles, saint est son nom ! Le monastère de L'Assomption te remercie, le Diocese de Kpalimé te dit merci.
Frères et Sœurs.
En ce jour où notre Mère à tous, la Vierge Marie, est élevée au ciel, rendons grâce à Dieu d'avoir fait de nous les témoins de la bénédiction abbatiale de la Mère Bénédicte. Que par Marie, nous vivions tous dans la bonne espérance que nous la verrons un jour au ciel dans notre patrie.
Amen

Date de publication: 2017-08-16 00:00:00 Version Imprimable
L'EVEQUE
Mgr ALOWONOU Benoît
Evêque de Kpalimé

MEDITATION DE LA SEMAINE

« Veillez donc, car vous ne savez ni le jour, ni l’heure » Mt 25, 13
Deux dimanches nous séparent de la fin de l’année liturgique A et à partir de ce diman

::.La suite

HOMELIES ET TEXTES DE MGR
NOUVELLE FORMULE DU "PATER NOSTER" EN EWE
"
NOS LIENS
CATECHESE DU PAPE JEAN PAUL II
SUR LE PRETRE
| Administration | | Nous écrire | Webmail
© 2009-2017 Diocèse de Kpalimé
Design by Père Albert Komlan Gblokpor | email: admin@diocesedekpalime.tg