DIOCESE DE KPALIME
Monseigneur ALOWONOU présidera les célébrations de rite d'admission, prise de soutane, lectorat et acolytat le 15 aout 2018 en l'église saint Raphael d'Adéta - 9h TU - THEME DE L ANNEE PASTORALE: "EGLISE DE KPALIME BRILLE DE LA LUMIERE DU CHRIST ET SOIS TEMOIN DE SA MISERICORDE ". Visitez notre page facebook "diocese de Kpalimé". Mgr ALOWONOU Souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
MESSAGE DE LA CONGRÉGATION POUR L'EVANGÉLISATION DES PEUPLES AUX FILS ET FILLES DE L'EGLISE-FAMILLE DE DIEU À KPALIME, TRANSMIS PAR LE NONCE APOSTOLIQUE BÉNIN-TOGO
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
♫ CHANT THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2016-2017
Eglise de Kpalimé, brille de la lumière du Christ et sois témoin de sa miséricorde.
Wó Ha Kpalimé to, klé tso Kristo mè éyé nyé éfé nublanukpokpo fe dasedila.
2 Paroles(éwé&Français) et musique:
Père Dotse Marius

NOMINATIONS
2017-2018
ANNUAIRE DIOCESAIN 2017-2018
Actualités : HOMELIE DU 2EME DIMANCHE DE CAREME B PRONONCEE PAR MGR BENOIT ALOWONOU A L’OCCASION DE L’APOTHEOSE DU JUBILE D’ALBATRE DE LA PAROISSE STS PIERRE ET PAUL DE NOTSE

Chers frères et soeurs,
Chaque année, l’évangile du deuxième dimanche de Carême nous conduit sur le mont Thabor, le mont sur lequel Jésus a conduit trois de ses disciples: Pierre, Jean et Jaques pour qu’ils contemplent sa gloire, la gloire qu’il avait auprès du Père avant le commencement du monde.
Sur le mont de la Transfiguration, les apôtres ont fait une expérience inédite. Ils ont vu la face de leur Maître transfigurée. Sa face divine, cachée sous le voile de son Incarnation, a brillé de la gloire qu’il tient du Père comme Fils unique, Lumière née de la lumière. Les apôtres ont vu de leurs yeux ce que la chair ne peut voir, ce qui est réservé à ceux qui sont passés de ce monde dans le monde des ressuscités. Une prière de la messe des défunts dit que nous verrons la face de Dieu quand nos yeux se fermeront définitivement sur ce monde. Les yeux des Apôtres Pierre, Jean et Jacques ne s’étaient pas encore fermés sur ce monde, mais le Seigneur leur a fait toucher et goûter les réalités du ciel, pour qu’ils en gardent le souvenir avant les terribles évènements de la Passion et dans les épreuves de la mission qu'il leur a confiée. Ce visage transfiguré au Thabor sera défiguré au calvaire. Le Seigneur a voulu les amener au Thabor pour qu’ils gardent les souvenir de la transfiguration.
Le récit de la transfiguration n’est pas une parabole. Il n’est pas non plus un miracle, comme les miracles de Jésus que rapportent les Evangiles. La Transfiguration est un présent éternel. Si la transfiguration était un miracle et non une réalité qui demeure, nous qui n’étions pas sur le mont de la Transfiguration, nous n’en profiterions pas, nous en serions exclus. La Transfiguration sera pour nous, un simple récit, une histoire du passé. Or ce n’est pas cela. L’évangile de la Transfiguration que nous méditons dans ce temps de carême est une parole de vie, une parole riche en enseignements. Nous allons tirer seulement 3 enseignements :
Le premier enseignement est que la gloire de Dieu n’éclate pas seulement dans les cieux, dans le monde invisible. La gloire de Dieu est venue parmi nous, dans le monde visible, en la personne de Jésus. Il l’a manifestée sur le Mont Thabor à ses disciples Pierre, Jacques et Jean. Comme eux, tous ceux qui croient au Christ sont appelés à faire l’expérience de cette vision, de ce don surnaturel, lorsqu'ils donnent la place à la prière et à l’écoute de la Parole de Dieu.
Le deuxième enseignement nous dit que la Transfiguration répond au désir de tout homme de voir la face de Dieu, ici et maintenant, de demeurer en sa présence, de contempler sa gloire. Car tout homme qui a fait l’expérience de la présence de Dieu est tenté de fuir le monde et ses dures réalités et de dire comme Pierre, « Seigneur, il nous est bon d’être ici, en ta présence ». Mais contrairement à ce désir de nous approprier Dieu, de le saisir, le Seigneur se laisse voir, et se donne autrement. Sa gloire se révèle dans le cœur et dans la vie de ceux qui le cherchent, pour les accompagner, et pour transfigurer leur existence. Moïse qui traversait des moments difficiles avec le peuple sur la route de l’Exode, demandait à l’Éternel : «Fais-moi, la grâce, de voir ta gloire » ! Dieu lui répond d’abord que personne ne peut le voir et rester en vie, mais il lui dit ensuite qu’il fera ce qu’il lui demande, mais autrement: « Je ferai passer devant toi toute ma bonté et je proclamerai devant toi le nom du Seigneur ; Je marcherai moi-même avec toi, et je te donnerai du repos. (Exode 33.18-19 ; Exode 33:14).
Cela veut dire que le Seigneur nous accompagne sur le chemin de la vie, pour se révéler à nous par son nom, son nom qui nous sauve. Il nous accompagne pour nous donner sa grâce et sa force, mais c’est dans la foi que nous le voyons. La Transfiguration sur le Mont Thabor a révélé la gloire de Dieu, la lumière inaccessible. A présent, cette lumière est imprimée en nous, car nous avons reçu son Fils, sa Parole, Lumière qui éclaire tout homme venant dans ce monde. C’est pour cela que les disciples ne sont pas restés sur le Mont Thabor, ils ne sont pas restés sous les tentes que Pierre voulait dresser, mais ils sont descendus avec Jésus dans le quotidien de leur vie, pour vivre les évènements de sa Passion dans le souvenir de ce qu’ils ont vu.
Le troisième enseignement de la Transfiguration, c’est l’appel à écouter Jésus comme la Parole éternelle du Père, comme celui qu’ont annoncé la Loi et les Prophètes. L’auteur de la Lettre aux Hébreux le rappelle : « Après avoir autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, parlé à nos pères par les prophètes, Dieu, dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils, qu'il a établi héritier de toutes choses » (Héb. 1:2). Sur le Mont de la Transfiguration, le Père a voulu le rappeler aux apôtres : Celui-ci est mon Fils, celui que j’ai choisi, écoutez-le!.

Frères et Sœurs

Le mont Thabor où le Christ a conduit ses apôtres représente aussi tout lieu ici bas, où les hommes se rassemblent pour prier le Seigneur, lui rendre grâce, et glorifier son saint nom. Le mont Thabor est l’image de nos paroisses, nos maisons de prière et de célébration eucharistique où Dieu se révèle dans sa parole et ses sacrements. Le mont Thabor c’est cette église paroissiale où nous sommes rassemblés ce matin pour prier et chanter notre Dieu, avant de retourner dans nos maisons et nos lieux de travail, pratiquer ce que nous avons entendu et reçu. Mais ce qui nous rassemble dans nos églises, c’est particulièrement le sacrement de l’autel, où nous faisons mémoire de la mort et de la résurrection du Seigneur. St Jean Chrysostome disait que l’autel a ceci de merveilleux que, tout en étant par sa simple nature une simple pierre, il est sanctifié par le fait qu’il reçoit le corps du Christ.

Frères et Sœurs,

Voici 75 ans que cette paroisse où nous nous trouvons, a été érigée. Ici, nos parents qui nous ont précédés venaient prier le Seigneur et célébrer l’eucharistie. Ils venaient ici où la grâce du Seigneur les transformait et les nourrissait de Dieu. Nous sommes réunis pour remercier le Seigneur pour les 75 ans de grâce. Lui que les cieux ne peuvent contenir, a voulu vivre dans les temples construites par des hommes et les rassembler en son nom. Comme Salomon l’a demandé le jour de la dédicace du Temple de Jérusalem, nous aussi nous prions: « Seigneur, que tes yeux soient nuit et jour ouverts sur cette maison, sur le lieu dont tu as dit: Là sera mon nom! Exauce la supplication de ton peuple. Du haut des cieux, exauce et pardonne ».
Nous confions au Seigneur dans la même prière, la pose de la première pierre de notre future église paroissiale. Cette nouvelle église que les filles et filles de cette paroisse ont voulu construire pour Dieu. Que Dieu lui même suscite les bonnes volontés et bénisse tous ceux qui bâtiront sa maison.

Frères et Sœurs,

En méditant l’évangile de la Transfiguration, nous nous rappelons l’espérance de la gloire éternelle qui nous est donnée. Demandons au Père de nous donner la grâce d’écouter la voix de son Fils bien-aimé, afin de pouvoir un jour partager sa gloire en plénitude.

Amen.

 

Date de publication: 2018-02-25 00:00:00 Version Imprimable
L'EVEQUE
Mgr ALOWONOU Benoît
Evêque de Kpalimé

MEDITATION DE LA SEMAINE

MEDITATION DU 19ème SEMAINE DU TEMPS ORDINAIRE ANNEE B
Bien chers frères et sœurs en Christ !

La dernière phrase de l’Evangile de dimanche dernier était « Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n&r

::.La suite

HOMELIES ET TEXTES DE MGR
NOUVELLE FORMULE DU "PATER NOSTER" EN EWE
"
NOS LIENS
CATECHESE DU PAPE JEAN PAUL II
SUR LE PRETRE
| Administration | | Nous écrire | Webmail
© 2009-2018 Diocèse de Kpalimé
Design by Fr. Albert Komlan Gblokpor