DIOCESE DE KPALIME
SAMEDI 17 NOVEMBRE 2018: PÈLERINAGE MARIAL À KPIMÉ THÈME DE L ANNÉE PASTORALE: "NOUS SOMMES LE PEUPLE QU'IL CONDUIT DE SA MAIN. MARCHONS À LA SUITE DU CHRIST ". Visitez notre page facebook "diocèse de Kpalimé". Mgr ALOWONOU Souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
DECISIONS-NOMINATIONS 2018 - DIOCESE DE KPALIME
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
♫ CHANT THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2016-2017
Eglise de Kpalimé, brille de la lumière du Christ et sois témoin de sa miséricorde.
Wó Ha Kpalimé to, klé tso Kristo mè éyé nyé éfé nublanukpokpo fe dasedila.
2 Paroles(éwé&Français) et musique:
Père Dotse Marius

NOMINATIONS
2017-2018
ANNUAIRE DIOCESAIN 2017-2018
Actualités : MÉDITATION DU 12ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE B

MEDITATION EN LA SOLENNITE DE LA NATIVITE DE SAINT JEAN-BAPTISTE
« Il y eut un homme, envoyé par Dieu. Son nom était Jean. Il était venu comme témoin, pour rendre témoignage à la Lumière, et préparer au Seigneur un peuple capable de l’accueillir » (Cf. Jn 1, 6-7 ; Lc 1,17).
Chers Amis,
En ce douzième dimanche du Temps Ordinaire/ Année B, l’Eglise nous demande de faire un arrêt dans le cours normal des lectures du temps ordinaire pour honorer d’une manière particulière la naissance de Saint Jean-Baptiste. A côté du Christ, et avec la Bienheureuse Vierge Marie, Jean-Baptiste est le seul Saint dont on célèbre à la fois la naissance et la mort ; la naissance le 24 Juin, c’est-à-dire aujourd’hui, et la mort, le 29 Août.
L’importance ou la grandeur de Jean-Baptiste vient de ce qu’il précède, de ce qu’il annonce, de ce qu’il montre Quelqu’un d’autre, Jésus, Dieu-avec-nous, l’Emmanuel. Jean-Baptiste est né pour préparer la venue du Christ, comme le dit si bien le Cantique de Zacharie, son père: « Et toi, petit enfant, tu seras appelé prophète du Très-Haut : Tu marcheras devant, à la face du Seigneur et tu prépareras son chemin » (Lc 1, 76).

Cette mission de Jean Baptiste qui lui confère cette place incontournable dans l’histoire du salut et au sein de l’Eglise renvoie aussi à l’essentiel de notre vocation chrétienne qui consiste à marcher en présence du Seigneur et à être pour nos frères et sœurs un signe précurseur de sa venue. Nous sommes baptisés pour être disciples de Jésus, pour préparer, comme Jean-Baptiste, le cœur des hommes à l’accueillir et à se convertir.
Mais avant de méditer sur l’urgence de notre vocation de Baptisés au sein du monde d’aujourd’hui, intéressons-nous d’abord à la naissance de Jean.

La naissance de Jean-Baptiste fut pour ses parents, Zacharie et Elisabeth, un événement inespéré. Ils étaient très âgés et à leurs yeux, l’avenir ne devait plus leur offrir grand-chose. Mais voilà qu’est survenu l’inconcevable : Dieu leur a fait grâce en leur donnant un fils.
Tout comme Dieu fait grâce à Elisabeth et à Zacharie en leur donnant la joie d’avoir un fils, il a encore des surprises pour nous aussi. Dieu voit nos souffrances, nos craintes et nos aspirations. Il n’a pas encore dit son dernier mot dans nos vies et dans le monde. C’est pourquoi s’enfermer dans la violence, la haine, l’égoïsme, la rancune, ou l’abandonner ne fait que conduire l’être humain dans son malheur. Nous devons vivre dans l’espérance et faire confiance au Seigneur : C’est le Dieu des impossibles.

La mission de Saint Jean-Baptiste est d’annoncer et de préparer la venue du Christ en le montrant aux foules de son temps et en les renvoyant vers Lui : « Voici l’Agneau de Dieu…Il vient, Celui qui est plus puissant que moi »
A la suite de Jean-Baptiste, nous sommes appelés à préparer la venue du Sauveur dans nos vies, nos familles, nos communautés, nos associations, nos divers lieux de travail et de loisirs. A nous d’annoncer Jésus, à nous de dénoncer ce qui ne va pas, à nous de sensibiliser les gens à la misère de nos frères et sœurs comme celle de tous ces Réfugiés qui fuient leur pays où ils ne trouvent que guerre et pauvreté. Préparer le chemin du Seigneur, c’est enlever de nos vies tout ce qui fait mal, c’est aplanir toutes nos montagnes d’égoïsme et de complexes d’infériorité ou de supériorité, c’est combler tous les fossés creusés par nos indifférences à l’égard de nos frères et sœurs, c’est faire preuve de bonté et de miséricorde face à la “mondialisation de l’indifférence“.

Le Christ nous envoie dans le monde pour annoncer que Dieu fait grâce. Oui Dieu fait grâce. Que Saint Jean-Baptiste nous obtienne des grâces pour pouvoir le contempler et lui ouvrir grandement nos cœurs. Nous serons alors des témoins de la grâce de Dieu. Et c’est là notre vocation de chrétiens.

P. Pierre AKPAGUELI

Date de publication: 2018-06-23 00:00:00 Version Imprimable
L'EVEQUE
Mgr ALOWONOU Benoît
Evêque de Kpalimé

MEDITATION DE LA SEMAINE

MEDITATION DU 32ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE / ANNEE B
Faire confiance en la Parole du Seigneur
Aujourd’hui, faire confiance en quelqu’un c’est difficile car beaucoup ne respec

::.La suite

HOMELIES ET TEXTES DE MGR
NOUVELLE FORMULE DU "PATER NOSTER" EN EWE
"
NOS LIENS
CATECHESE DU PAPE JEAN PAUL II
SUR LE PRETRE
| Administration | | Nous écrire | Webmail
© 2009-2018 Diocèse de Kpalimé
Design by Fr. Albert Komlan Gblokpor