DIOCESE DE KPALIME
Les ordinations diaconale et presbytérale du diocèse auront lieu le 13 Octobre à Kpalimé et le 20 octobre Notsé Prions pour les futurs ordinands. THEME DE L ANNEE PASTORALE: "EGLISE DE KPALIME BRILLE DE LA LUMIERE DU CHRIST ET SOIS TEMOIN DE SA MISERICORDE ". Visitez notre page facebook "diocèse de Kpalimé". Mgr ALOWONOU Souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
DECISIONS-NOMINATIONS 2018 - DIOCESE DE KPALIME
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
♫ CHANT THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2016-2017
Eglise de Kpalimé, brille de la lumière du Christ et sois témoin de sa miséricorde.
Wó Ha Kpalimé to, klé tso Kristo mè éyé nyé éfé nublanukpokpo fe dasedila.
2 Paroles(éwé&Français) et musique:
Père Dotse Marius

NOMINATIONS
2017-2018
ANNUAIRE DIOCESAIN 2017-2018
Actualités : HOMELIE DU 13ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE B / RP FOLLY FELIX

Bien-aimés du Seigneur,
La liturgie de ce 13ème dimanche du Temps Ordinaire, année B, nous donne de méditer sur le dessein bienveillant de Dieu pour l’homme et sur la vocation de Jésus, son Fils bien-aimé, qui est venu inaugurer le Royaume au milieu de nous par des signes.
En effet, l’Ecriture Sainte nous enseigne que Dieu a créé toute chose bonne et a créé l’homme à son image et à sa ressemblance. Il l’a créé pour la vie, une vie de communion avec Lui. Il est le Dieu des vivants et non des morts. C’est à cette vérité que nous invite le sage dans la première lecture à travers les déclarations suivantes : « Dieu n’a pas fait la mort, Il ne prend pas plaisir à la perte des vivants ».Il a tout créé pour l’être. « L’Hadès ne règne pas sur la terre ; car la justice est immortelle ». Alors la question qui se pose avec raison est la suivante : « Si Dieu a créé l’homme à son image et à sa ressemblance et si Lui-même est justice immortelle, pourquoi nous devons mourir encore ? Mieux quelle est l’origine de la mort ? »
Pour une analyse profonde, nous devons distinguer avec le sage tout comme avec Jésus deux types de mort : une mort naturelle, liée à la finitude de l’existence, et une mort non naturelle engendrée par la révolte de l’homme contre Dieu. Voilà, frères et sœurs en Christ, la véritable origine de la mort que nous livre l’auteur du livre de la sagesse. Nous devons en être conscients que la mort est présente dans le monde et que sa présence est attribuée à la jalousie du diable, l’accusateur qui sera rejeté par Jésus Christ l’Agneau de Dieu immolé et ressuscité pour nous donner la vie et la vie en abondance. Dès lors si la mort existe ce n’est pas en conformité avec l’intention du Créateur, mais par suite d’un accident. Quel est cet accident ? Le péché, entré dans le monde par la voie de la liberté humaine que l’envie du diable a abusée. Nous devons aussi être capable de rejeter toutes les fausses questions sur Dieu telles : Pourquoi est-ce que Dieu permet le mal, la mort, les tragédies ? Prendre conscience de cela, c’est cultiver en soi une confiance en Dieu qui permet de pleinement profiter de sa beauté. Car la confiance permet d’avancer vers de nouvelles valeurs et dissiper les doutes.
Dans l’évangile nous voyons Jésus à l’œuvre, il ressuscite la fille de Jaïre, un des chefs de la synagogue. En effet, ce miracle et celui de Lazare son ami (Jn11, 1-43) ainsi que d’autres sont des signes qui préfigure sa résurrection et doivent fonder notre foi sur la résurrection des morts donc sur notre propre résurrection à la fin des temps et la vie du monde à venir que nous récitons dans le credo. Par ces signes, Jésus se révèle comme le Messie, l’envoyé du Père (Jn5, 26). Ailleurs, suite à la question de Jean-Baptiste qui est en prison, il dira ceci : allez rapporter à Jean ce que vous entendez et voyez : « Les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent et la bonne nouvelle est annoncée au pauvres ; heureux celui qui ne trébuchera pas à cause de moi » (Mt11, 4-6). Oui, bien-aimés du Seigneur, le royaume de Dieu est présent au milieu de nous. Il faut que nous y adhérions par l’engagement de notre vie quotidienne à la suite du Christ qui est venu chercher et sauver ce qui était perdu. C’est cela notre relation avec le Christ, une relation nourrit d’une foi authentique qui nous obtient tout de Dieu. Cela s’observe dans la rencontre entre Jésus et la femme de l’évangile de ce dimanche. Il ne suffit pas de s’approcher de Jésus de quelque façon, sans distinguer en lui la figure du Seigneur capable de nous sauver. Tu vois la foule qui te presse de tous côtés et tu dis : « Qui m’a touché ? » (Marc 5.31). Oui, Jésus s’interroge, car ce frôlement a été différent, c’est un geste motivé par la foi de cette femme qui désirait ardemment sa guérison. Nombreuses sont les maladies de tous genres qui peuvent nous assaillir. Il existe aussi des morts morales, spirituelles. Mais si nous touchons Jésus avec foi, si nous insistons pour le placer dans nos vies, si nous répondons à son amour par une sainte vie, nous serons libérés et rendus à la joie de vivre avec lui par la miséricorde qu’il nous offre chaque jour.

Bien-aimés du Seigneur, Jésus, riche qu’Il était, « s’est fait pauvre, pour nous, afin de nous enrichir de sa pauvreté » comme nous le dit Saint Paul dans la deuxième lecture. Nous sommes donc invités à nous ouvrir à sa grâce, en y coopérant et en l’imitant en toutes choses au milieu de nos frères et sœurs. Ceci pour bénéficier pleinement de la libération de l’esclavage le plus grave, celui du péché qu’il est venu opérer. Nous devons beaucoup lutter pour demeurer toujours dans cette grâce, ainsi nous ne ferons pas l’expérience de la mort qui est entré dans le monde par l’envie du diable. Que le Christ affermisse notre foi dans les moments difficiles de notre cheminement ici-bas. Amen !

Date de publication: 2018-06-30 00:00:00 Version Imprimable
L'EVEQUE
Mgr ALOWONOU Benoît
Evêque de Kpalimé

MEDITATION DE LA SEMAINE

MEDITATION DU 21ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE ANNEE B
La vérité vous rendra libre
Au cours de son enseignement sur le pain de la vie, Jésus décide de faire abstraction des paraboles et de révéler a

::.La suite

HOMELIES ET TEXTES DE MGR
NOUVELLE FORMULE DU "PATER NOSTER" EN EWE
"
NOS LIENS
CATECHESE DU PAPE JEAN PAUL II
SUR LE PRETRE
| Administration | | Nous écrire | Webmail
© 2009-2018 Diocèse de Kpalimé
Design by Fr. Albert Komlan Gblokpor