DIOCESE DE KPALIME
THÈME DE L ANNÉE PASTORALE: "NOUS SOMMES LE PEUPLE QU'IL CONDUIT DE SA MAIN. MARCHONS À LA SUITE DU CHRIST ". Visitez notre page facebook "diocèse de Kpalimé". Mgr ALOWONOU Souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2018-2019
Nous sommes le peuple que sa main conduit. Marchons à la suite du Christ
PRIÈRE POUR LE JUBILÉ D’ARGENT DU DIOCÈSE DE KPALIMÉ
Dieu notre Père, nous te rendons grâce et nous te bénissons pour notre Église diocésaine, ta sainte famille que tu as rassemblée chez nous à Kpalimé, voici 25 ans.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
DECISIONS-NOMINATIONS 2018 - DIOCESE DE KPALIME

NOMINATIONS
2017-2018
ANNUAIRE DIOCESAIN 2017-2018
Actualités : HOMELIE DU 8ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE – ANNEE C / RP YAWO PRUDENCE

Chers frères et sœurs !
Les textes nous invitaient dimanche dernier à imiter le Christ dans la pratique d’une charité qui n’exclut personne. Aujourd’hui, ils nous invitent à nous perfectionner dans l’imitation du Père dans sa façon d’être miséricordieux, en purifiant notre pensée dans un amendement quotidien de notre propre conduite.
1- L’imitation du Père.
Notre perfection consiste à imiter le Père qui est miséricordieux. Dans l’Evangile, Jésus nous demande d’avoir une attitude de disciple, car le disciple se laisse guider par un maître. Avoir une attitude de disciple, c’est d’abord, se reconnaître imparfait, ensuite, mettre sa confiance en un maître, et enfin, travailler à imiter ce maître dans toute sa manière d’agir. Nous avons, nous aussi des responsabilités au sein de nos communautés: prêtre, membre de conseil, responsable de chorale, de groupe de prière, de mouvements, de famille, de gouvernement, de pays… Quelle est ma responsabilité ? Suis-je compétent ? Qui est mon maître ? Jésus se propose à nous comme le vrai maître. Est-ce que je le reconnais ainsi ? Pour être avec Jésus, l’Evangile nous invite à porter l’attention premièrement sur nous-même (Lc 6,41-42) nos propres défauts, pour pouvoir les corriger devant le miroir du divin maître. Par conséquent, la qualité de nos attitudes nous fera savoir à travers les fruits qui en sortent, que nous sommes bons comme le maître ou non.
2- Par nos actes, on reconnaîtra notre maître.
Luc applique ces paroles à la conscience droite; il faut purifier notre penser afin qu’à l’image d’un bon arbre, ils en sortent de bons fruits. Que notre conscience fasse en sorte que nos paroles et nos actes produisent des fruits de bonté. Car nos paroles et actes révèlent notre personnalité (Cf. Si 27,4-5), de qui nous sommes disciples. Si je suis chrétien, et que je ne suis pas capable de porter des fruits de charité, surtout en paroles, et aussi dans des actions concrètes, je ne suis plus bon à rien. Ce que le Seigneur appelle l’hypocrisie, c’est le fait de l’appeler ‘’Seigneur’’, mais de refuser de pratiquer la charité. Être charitable ici, c’est travailler chaque jour à la conversion personnelle, travailler sur soi-même premièrement, et ne pas se focaliser seulement sur le défaut des autres. L’humilité doit nous guider à nous mettre à l’école du Christ notre maître, qui nous aide à correspondre notre attitude extérieure à celle intérieure. Car c’est un combat qu’il a déjà gagné pour nous par sa croix.
3- Le Christ est modèle du Père et notre victoire.
C’est bien un combat que nous menons, que de travailler à nous conformer au Christ. Nous luttons contre le péché, pour nous conformer au Seigneur, le refus de juger les autres, de les détester de les critiquer. Saint Paul, après son long exposé sur la résurrection, nous invite à travers les Corinthiens, à la confiance au Christ dans ce combat qui ne sera pas vain, car il nous a déjà obtenu la victoire par le sang de sa croix. Alors, nous ne sommes plus sous le coup de la loi qui condamne et du péché qui fais mourir, mais unis à la loi de la charité qui sauve pour la vie éternelle (1Co 5,56). Faisons donc l’effort de nous mettre à l’école de Jésus Christ tous les jours pour que notre agir et nos paroles participent à son œuvre de rédemption. Ceci nous donnera aussi la certitude de notre salut et de celui de nos frères. C’est un appel pour nous, à la porte du Temps précieux de carême, à entrer d’ors et déjà dans l’atmosphère d’une conversion sincère pour la victoire avec et dans le Christ.
Puisse l’Eucharistie de ce dimanche, nous guérir de nos hypocrisies et des faux jugements afin que nos actes et paroles, à l’école du divin maître, soient conforment à notre foi, et servent à la charité qui sauve à la vie éternelle. Amen !

Date de publication: 2019-03-02 00:00:00 Version Imprimable
L'EVEQUE
Mgr ALOWONOU Benoît
Evêque de Kpalimé

«POUR l'AMOUR DE MA PATRIE»
MESSAGE DES ÉVÊQUES DU TOGO NOVEMBRE 2018
MEDITATION DE LA SEMAINE

MEDITATION DU 16eme DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE – ANNEE C / RP PRUDENCE YAWO
Dimanche dernier, il s’agissait de vivre au concret, l’amour de Dieu qui est sa plus précieuse loi, inscrit dans notre c&oeli

::.La suite

HOMELIES ET TEXTES DE MGR
"
NOS LIENS
CATECHESE DU PAPE JEAN PAUL II
SUR LE PRETRE
| Administration | | Nous écrire | Webmail
© 2009-2019 Diocèse de Kpalimé