DIOCESE DE KPALIME
THÈME DE L ANNÉE PASTORALE: "NOUS SOMMES LE PEUPLE QU'IL CONDUIT DE SA MAIN. MARCHONS À LA SUITE DU CHRIST ". Visitez notre page facebook "diocèse de Kpalimé". Mgr ALOWONOU Souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2018-2019
Nous sommes le peuple que sa main conduit. Marchons à la suite du Christ
PRIÈRE POUR LE JUBILÉ D’ARGENT DU DIOCÈSE DE KPALIMÉ
Dieu notre Père, nous te rendons grâce et nous te bénissons pour notre Église diocésaine, ta sainte famille que tu as rassemblée chez nous à Kpalimé, voici 25 ans.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
DECISIONS-NOMINATIONS 2018 - DIOCESE DE KPALIME

NOMINATIONS
2017-2018
ANNUAIRE DIOCESAIN 2017-2018
Actualités : HOMELIE DE MGR BENOIT ALOWONOU EN SOLENNITE DE LA PENTECOTE : JUBILE DES CHORALES ET FANFARES

Je prierai le Père, et il vous donnera un autre Défenseur qui sera pour toujours avec vous.

Frères et Sœurs en Christ,

Le Seigneur nous a rassemblés ce dimanche, jour de la solennité de la Pentecôte, comme il avait rassemblé jadis, ses apôtres à Jérusalem autour de la Vierge Marie pour leur faire don de la Force d’en haut, le Saint Esprit. Les apôtres s’étaient enfermés dans la salle où le Seigneur les avait réunis pour célébrer la première eucharistique. Ils s’étaient enfermés car ils avaient peur. Mais aujourd’hui, nous ne sommes plus dans la peur, ni dans l’attente inquiète de la réalisation de la promesse du Christ. Nous célébrons le don de l’Esprit Saint qui demeure pour toujours avec nous.

Frères et Sœurs,

Aujourd’hui, est aussi le jour où notre Église en année jubilaire a choisi de célébrer le jubilé des chorales et des groupes des fanfares. Nous rendons grâce à Dieu pour nos chorales et nos fanfares qui animent nos célébrations et accompagnent nos prières de la beauté de leurs chants. Nous rendons grâce pour chacun et chacune d’entre vous. En effet, c’est une grâce d’être membre d’une chorale d'Eglise, c’est une grâce de chanter le Seigneur car celui qui chante le Seigneur unit sa voix d’homme à celle des anges, pour former un seul chœur avec les anges, pour chanter Dieu avec les anges. Cette vérité de notre foi catholique nous la rappelons à chaque messe avant la consécration, lorsque nous disons ces paroles: « Nous unissons nos voix à celles puissances, des principautés, des dominations et à celles des anges pour chanter : Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu de l’univers...»
Aujourd’hui, jour de la Pentecôte, et jour de jubilé des chorales et des associations des fanfares, nous rendons grâce pour le travail discret et magnifique des maitres de chants, des musiciens et des organistes au service des chorales et de l’Eglise. Nous reconnaissons dans leur talent, le don de l’Esprit Saint. Comme le dit les paroles d’un chant que nous connaissons tous : « Chacun de nous reçoit la grâce de l’Esprit pour le bien du corps entier », cela veut dire que l’Eglise est animée par des charismes divers, qui sont des dons au service de tous (1 Co 12, 7.11). Sans le Saint Esprit nul ne peut chanter et louer le Seigneur. Sans le Saint Esprit, nous ne pouvons pas dire et chanter: Jésus est le Seigneur.

Frères et Sœurs, chers membres des chorales et des associations des fanfares,

L’Esprit Saint qui soutient vos chants et vos prières est le don de Dieu, le don le plus grand que Dieu nous donne, nous dit le Pape François. En la solennité de la Pentecôte, nous nous souvenons du jour où, selon la promesse de Jésus à ses amis, l’Esprit Saint est descendu sur eux et les a remplis de la force d’en haut.

Mais quel est le sens de la fête de Pentecôte pour nous, aujourd’hui ?
Nous fêtons la Pentecôte pour nous rappeler que le don de l’Esprit Saint nous est fait pour toujours et demeure avec nous à jamais. Notre part est de l’accueillir à chaque instant et de nous laisser conduire par sa puissance divine. Fêter la Pentecôte, c’est nous souvenir que nous ne sommes pas seuls. Notre vie à la suite du Christ est portée et animée par l’Esprit Saint, la force d’en Haut, le Dispensateur des dons de Dieu, la lumière de nos cœurs.
Nous célébrons la Pentecôte pour tourner particulièrement nos regards vers le Saint Esprit, la troisième personne de la Trinité Sainte. Nous proclamons dans le Credo, que l'Esprit Saint procède du Père et du Fils et qu'il reçoit avec le Père et le Fils, même adoration et même gloire. Pourtant, L’Esprit Saint est la personne divine la moins connue, la plus oubliée. Un théologien a écrit un livre dont le titre est « le Saint Esprit, le Dieu oublié par le Chrétien ». Oui l’Esprit Saint, le souvent oublié est "l’Esprit envoyé par le Père, au nom du Fils, afin d'habiter en nous, de créer en nous l'image de Jésus et nous faire porter du fruit ».
Cette tendance à oublier l’Esprit Saint ne date pas d’aujourd’hui. Déjà, St Paul avait posé la question suivante aux premiers chrétiens d’Ephèse: «Avez-vous reçu le Saint-Esprit, quand vous avez cru? Et ils lui ont répondu: Nous n'avons pas même entendu dire qu'il y a un Saint-Esprit !».
Si je posais cette même question, à vous, chers membres des chorales de Kpalimé Ouest et Kpalimé Est. » Quelle serait votre réponse?
Je suis sûr que vous ne donnerez pas la même réponse que les Ephésiens. En effet, nous tous ici rassemblés, nous connaissons l’Esprit Saint et nous l’avons reçu dans les sacrements de l’Eglise.
En réalité, cette question : avez-vous reçu l’Esprit Saint » serait aujourd’hui, une autre façon de demander : «Est-ce que vous pensez à l’Esprit Saint ? Est-ce que je me laisse conduire par l’Esprit Saint que j’ai reçu ?
Oublier l’Esprit Saint, c’est oublier de l’invoquer. Oublier l'Esprit Saint, c'est vivre selon la chair, c'est - à- dire en s'appuyant sur nos capacités humaines. Oublier l'Esprit Saint, c'est oublier qu'il nous faut combattre le combat spirituel avec les armes que Dieu lui-même nous donne.
Penser à l’Esprit Saint, c’est accomplir les œuvres que le Christ nous demande d’accomplir par la force de l’Esprit qui nous est donné. L’Esprit Saint est Seigneur et Vie, et il est action, comme l’écrit st Paul aux Galates : « Puisque l’Esprit est notre vie, que l’Esprit nous fasse agir» (Ga 5,25).

Frères et Sœurs,

Si le Saint Esprit est si souvent oublié, c’est parce qu’il est un hôte discret et délicat: « hôte très doux de nos âmes, adoucissante fraicheur". Il ne s’impose pas, mais se donne à celui qui désire sa présence.

La fête de la Pentecôte nous invite à raviver en nous la flamme de l’Esprit Saint. Il est l’auteur de notre sanctification. Invoquons- le et n’ayons pas peur de lui demander d’être notre Consolateur souverain, l'Esprit de vérité qui ouvre notre esprit et notre cœur à l'intelligence des Écritures, l'Esprit d'amour qui nous rappelle que nous sommes enfants de Dieu.

Frères et Sœurs,

L’Esprit Saint, seul, connait les mystères de Dieu et les révèle à qui se laisse conduire, à celui qui lui confie sa vie. Invoquons le et accueillons la grâce de la Pentecôte: elle fait de nous des disciples qui ont reçu l’Esprit Saint pour devenir des témoins de l’Evangile.
Nous nous tournons vers la Vierge Marie, Notre Dame de l'Eglise et l’épouse très fidèle de l'Esprit Saint; nous lui demandons de nous rendre, comme elle, disponibles à l’œuvre de l'Esprit Saint dans nos vies.

Viens, Esprit Saint en nos cœurs… Assouplis ce qui est raide, réchauffe ce qui est froid. Rends droit ce qui est faussé. » Amen !

 

 

Date de publication: 2019-06-11 00:00:00 Version Imprimable