DIOCESE DE KPALIME
*Suivez les méditations de Mgr Benoît ALOWONOU durant le Temps de l'Avent sur notre site *Fructueux temps de l'Avent à tous *Mgr BARRIGAH-BENISSAN Nicodème, Nouvel Archevêque Métropolitain de Lomé  *Thème de l'année pastorale 2019-2020: Marchons à la suite du christ: adorons-le, annonçons-le louons-le  *Suivez nous sur notre page facebook  *Mgr ALOWONOU Souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2019-2020
MARCHONS À LA SUITE DU CHRIST: ADORONS-LE, ANNONÇONS-LE LOUONS-LE
PRIÈRE POUR LE JUBILÉ D’ARGENT DU DIOCÈSE DE KPALIMÉ
Dieu notre Père, nous te rendons grâce et nous te bénissons pour notre Église diocésaine, ta sainte famille que tu as rassemblée chez nous à Kpalimé, voici 25 ans.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
DECISIONS-NOMINATIONS 2019-2020 - DIOCESE DE KPALIME

NOMINATIONS
2019-2020
ANNUAIRE DIOCESAIN 2019-2020
Actualités : MEDITATION EN LA SOLENNITE DU CHRIST, ROI DE L’UNIVERS –ANNEE C / RP AKPAGUELI PIERRE

MEDITATION EN LA SOLENNITE DU CHRIST, ROI DE L’UNIVERS –ANNEE C / RP AKPAGUELI PIERRE
Bien chers frères et sœurs,
Aujourd’hui la liturgie nous propose de méditer sur le Christ, Roi de l’Univers, lui qui est la destinée aussi bien de notre vie personnelle que de l’histoire universelle de l’humanité.
A quel titre Jésus Christ est-il appelé Roi ? Quel est-il le sens de sa royauté ? Est-il possible qu’un crucifié, humilié, dont on s’est moqué, puisse devenir Roi du monde ?
Nous pouvons nous poser ces questions parce que Jésus lui-même pendant sa vie publique a toujours été très attentif à ce qu’il n’y ait pas de malentendu sur la nature et la finalité de sa mission. Il a en effet refusé avec force le titre de roi que la foule voulait lui donner après le miracle de la multiplication des pains. Avec ses apôtres, il a dû rectifier à plusieurs reprises leur conviction sur le Messie : ils ont eu de difficulté à accepter que Jésus ne soit pas un chef politique. Ce sera seulement après la résurrection, à la lumière de l’Esprit Saint, qu’ils comprendront que Jésus de Nazareth est le Messie de Dieu, le Sauveur du monde par sa passion, sa mort sur la croix et sa résurrection.
Chers frères et sœurs,
Le Roi que nous avons et que nous suivons, le Roi auquel nous avons donné notre vie, est dégoûtant, il est déconcertant. Notre roi n’a pas de palais présidentiel construit à coup de milliards. Il n’a pas peur de son fauteuil présidentiel, parce que personne n’en veut, et ce trône, c’est la croix. Sa couronne royale, c’est un buisson d’épines qui ensanglante sa face ; son investiture royale est un titre de condamnation à mort cloué au-dessus de sa tête : « Jésus, le Nazaréen, le Roi des Juifs » ; les barons de son régime, ce sont deux malfaiteurs condamnés avec lui etc.
Font partie du Royaume tous ceux qui croient en Lui et qui ont accepté d’adopter la loi de l’amour qu’il est venu proposer au monde. La royauté du Christ s’exerce sur les hommes et les femmes qui se sont laissé librement attirer par les valeurs que Dieu a mis en eux lorsqu’il les a créés et que le Christ a porté à la perfection en Lui d’abord : il nous aide à les faire grandir en faisant de nous de vrais hommes et de vraies femmes selon sa volonté, c’est-à-dire des hommes et des femmes épris de justice, de paix et d’amour, qui acceptent de souffrir injustement pour le bien des autres.
Le Royaume dont le Christ est le chef, ne possède pas une force qui imposerait la justice de l’Evangile par la peur des armes, par le pouvoir politique ou une idéologie. Ce serait un contresens.
Nous, les chrétiens, nous devons être profondément immergés dans les réalités de ce monde parce que ce monde nous appartient et que nous ne devons pas le laisser entièrement dans les mains des hommes sans foi ni loi qui dépouillent leurs concitoyens du bien commun à tous par le pillage organisé des richesses, le vol érigé en système de gouvernement, la corruption généralisée.
Notre manière d’être citoyens du Royaume du Christ est de vivre nos relations sociales, notre relation à l’argent, notre relation au pouvoir sous toutes ses formes, avec le souci de construire un monde plus juste. Cela veut dire que nous acceptions de nous comporter en chrétiens, selon le style du Christ, à chaque instant des 24 heures de la journée. C’est cela que le Seigneur attend de nous.
Nous devons être « ferment », « signe », « lumière », « sel de la terre » afin que notre présence dans le monde soit formatrice des consciences, soit une aide pour tous.
Chacun de nous est appelé à témoigner du Christ avec humilité dans son propre milieu familial, professionnel, social. Le Seigneur nous a tracé une voie que nous avons à emprunter si nous voulons le rejoindre là où il est parvenu. Avançons-nous donc avec courage sur les pas du Christ pour bâtir le royaume de justice, d’amour et de paix. Amen !

 


 

Date de publication: 2019-11-23 00:00:00 Version Imprimable