DIOCESE DE KPALIME
*TRIDUUM DE PRIÈRE POUR LA PAIX À L'APPROCHE DE L'ÉLECTION PRESIDENTIELLE AU TOGO. À Kpalimé, 17 février : Pardon de Dieu, 18 février: Lumière du Saint Esprit, 19 février : Adoration du Saint Sacrement, intercession de la Vierge Marie et des saints Patrons du Togo *Thème de l'année pastorale 2019-2020 : Marchons à la suite du christ: adorons-le, annonçons-le louons-le  *Suivez nous sur notre page facebook  *Mgr ALOWONOU Souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
MESSAGE DE LA CET A LA VEILLE DE L'ELECTION PRESIDENTIELLE DE 2020
MESSAGE DE MGR ALOWONOU :TRIDUUM DE PRIÈRE À L'APPROCHE DE L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE
THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2019-2020
MARCHONS À LA SUITE DU CHRIST: ADORONS-LE, ANNONÇONS-LE LOUONS-LE
PRIÈRE POUR LE JUBILÉ D’ARGENT DU DIOCÈSE DE KPALIMÉ
Dieu notre Père, nous te rendons grâce et nous te bénissons pour notre Église diocésaine, ta sainte famille que tu as rassemblée chez nous à Kpalimé, voici 25 ans.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
DECISIONS-NOMINATIONS 2019-2020 - DIOCESE DE KPALIME

NOMINATIONS
2019-2020
ANNUAIRE DIOCESAIN 2019-2020
Actualités : HOMELIE DU 4eme DIMANCHE DE L’AVENT – ANNEE A/ RP PRUDENCE YAWO

Dimanche dernier, la liturgie nous parlait de l’image authentique que nous devons nous faire du Christ que nous attendons. Le reconnaître comme celui qui vient enlever toute infirmité, afin de travailler pour recevoir cette joie dans nos vies. La liturgie nous invite, en ce dimanche précédant Noël, à lire dans l’annonce à Joseph, l’origine davidique de Jésus et la présence divine dans le monde ainsi que le sacrifice à faire pour monter vers cette vie divine.
1- Jésus viens tout recommencer.
Le début de cet évangile désigne un mot : ‘’origine’’, l’origine de Jésus. Cela nous rappelle le commencement du monde (Gn 1,1). La naissance historique de Jésus dans la chair correspond au renouvellement de la création déchue par le péché originel. Il est Fils de Joseph afin d’appartenir à la descendance de David selon la promesse car Marie, elle, est d’une famille de prêtres, de la tribu de Lévi. C’est ainsi que le rêve de couple de Joseph a été brisé de manière inattendue, pour donner à Jésus, l’enracinement humain dans la lignée de David. À l’image d’Abraham acceptant le sacrifice d’Isaac et le recevant enfin comme un don, Joseph accepte sacrifier son projet de couple et de paternité charnelle, pour recevoir Jésus comme un don dans la foi et comme Fils de la promesse. Il a ainsi reçu la mission de nommer le Fils de Dieu et c’est là qu’il est justifié. Accueillons-nous, nous aussi, le Christ dans la foi comme celui qui nous libère et qui est en permanence avec nous (Emmanuel (Is 7, 14)) ?
2- Emmanuel, Dieu qui va à la recherche de son peuple.
Le Signe que Dieu offre par la bouche d’Isaïe dans la première lecture vient palier à l’irresponsabilité et l’hypocrisie des rois d’Israël qui ne servent plus à rien (Is 7,12). Ils ne sont plus capables de répondre à leur mission, celle de sauver le peuple de Dieu. C’est pourquoi le Seigneur décide d’envoyer un descendant de David, d’un autre genre, qui seul pourra sauver son peuple. Il ne sera pas simplement sauveur ou apportant uniquement quelques miraculeuses et spectaculaires libérations. Par-delà tout, Dieu devient présent parmi nous à travers lui ; et en lui, se réalisent les promesses : Ma Demeure restera au-dessus d’eux, je serai leur Dieu et ils seront mon peuple (Ez 37,27). Voilà pourquoi la prophétie de l’Emmanuel se réalise en Jésus. Et comme Joseph s’est sacrifié pour l’accueillir, nous devons nous aussi nous ouvrir à lui pour faire partie de son peuple.
3- Répondons à Dieu qui nous visite.

Saint Paul nous appelle à nous rappeler les prophéties annonçant Jésus, et le fait de la résurrection qui nous le confirme comme Dieu fait homme, Fils de Dieu et Seigneur né de la race de David selon la chair. Mais comme il est l’Emmanuel, le seul qui peut sauver de façon authentique, le peuple de Dieu, nous devons, en tant que répondants de son appel, continuer son œuvre, afin que toutes les nations puissent voir leurs attentes comblées. Alors, comme Joseph, nous devons sacrifier une partie de nous-même, de nos projets, afin de l’accueillir, d’appartenir à son peuple, et de pouvoir le donner au monde (Rm 1,6). Car nous sommes élus du Christ que nous accueillons et nous devons nous aussi, par notre vie et notre fidélité, le faire naître dans le cœur des autres pour changer leur histoire.
Puisse cette Eucharistie ouvrir nos cœurs à accueillir celui qui vient combler nos cœurs, et nous donner la grâce du sacrifice afin que l’Emmanuel puisse naître en nous et renouveler notre histoire et que sous sa conduite, nous renouvelons à notre tour, la création entière. Amen !

Date de publication: 2019-12-21 00:00:00 Version Imprimable