cse Diocese de Kpalime
DIOCESE DE KPALIME
La C.E.T déplore le fait que l’Archevêque de Lomé, Mgr BARRIGAH-BENISSAN et Mgr Denis AMUZU-DZAKPAH n’aient pas été autorisés à aller porter assistance à Mgr Philippe KPODZRO * Cliquez ici pour lire les nouvelles DIRECTIVES DIOCÉSAINES pour prévenir et lutter contre le coronavirus: * Mesures de la CET pour prévenir et lutter contre le coronavirus:(1) Suspension des célébrations eucharistiques jusqu'à nouvel ordre; (2) Célébration des sacrements suspendus à l'exception du sacrement de la réconciliation avec restriction.(3) Les exercices de piété et les rassemblements suspendus. (4) Les séminaires, écoles et l'UCAO-UUT fermés jusqu'à nouvel ordre. * Fructueux et saint temps de Carême à toutes et à tous *Thème de l'année pastorale 2019-2020 : Marchons à la suite du christ: adorons-le, annonçons-le louons-le  *Suivez nous sur notre page facebook  *Mgr ALOWONOU souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
MESSAGE DE MGR BENOIT ALOWONOU POUR LE CAREME 2020
THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2019-2020
MARCHONS À LA SUITE DU CHRIST: ADORONS-LE, ANNONÇONS-LE LOUONS-LE
PRIÈRE POUR LE JUBILÉ D’ARGENT DU DIOCÈSE DE KPALIMÉ
Dieu notre Père, nous te rendons grâce et nous te bénissons pour notre Église diocésaine, ta sainte famille que tu as rassemblée chez nous à Kpalimé, voici 25 ans.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
DECISIONS-NOMINATIONS 2019-2020 - DIOCESE DE KPALIME

NOMINATIONS
2019-2020
ANNUAIRE DIOCESAIN 2019-2020
Actualités : HOMELIE DU 4 ème DIMANCHE DU TEMPS PASCAL – ANNÉE A / Abbé AKAKPO JEAN-MARIE

« Moi je suis la porte des brebis ; Moi, je suis venu pour que les brebis aient la vie, la vie en abondance » (Jn 10,10)
Bien chers frères et sœurs,
En ce quatrième dimanche du temps pascal encore appelé Dimanche du Bon Pasteur, l’Église notre Mère veut ramener chacun de ses bergers et chacune de ses brebis qui, traversant les vicissitudes de ce monde, à suivre les traces du Christ, Unique et Véritable Pasteur comme le dira saint Pierre dans la deuxième lecture : « C’est bien à cela que vous avez été appelés, car c’est pour vous que le Christ aussi a souffert ; il vous a laissé un modèle afin que vous suiviez ses traces ».
En effet, comme décrit dans la première et deuxième lecture, une fois le baptême reçu, nous sommes tous, configurés au Christ Bon Pasteur donc appelés, à exercer la fonction du pasteur en conduisant nos frères errants comme des brebis à retourner vers le Christ vrai berger, gardiens de nos âmes.
Et une extension légère de ce terme m’amène à appeler ici berger, non seulement les ministres consacrés mais aussi, les autorités politiques à leurs rangs, les parents appelés à conduire leurs familles qui sont des églises domestiques et aussi, toutes personnes, ayant reçu la charge d’être au-devant ou de conduire un mouvement ou association, chorales, CCCB…

Bien aimé du Seigneur,
En ce dimanche où l’Église nous invite à méditer sur cette image forte du Pasteur Suprême qui donne sa vie pour ses brebis, j’aimerais nous inviter tous de même à revoir notre attitude vis-à-vis du troupeau à nous confier.
Ainsi, chacun de nous peut-il se demander :
- S’il connait ses brebis comme nous le demande le Christ dans l’évangile ? Notons que le verbe
« connaître » employé ici, met l’accent sur non seulement une connaissance du simple nom des brebis mais aussi, une maitrise scrupuleuse des forces et faiblesses de chacune d’elles. Car c’est grâce à cela que le berger peut soigner celles qui sont malades, porter sur son cou celles qui boitent, en les conduisant tous sur des prés d’herbe fraîche et des eaux tranquilles pour les faire reposer et revivre.
- Aussi, sommes-nous capables de laisser notre vie pour nos brebis ? car, avant que les brebis ne
suivent le berger en écoutant sa voix comme dit dans l’évangile, il faudra au prime abord, qu’elles aient confiance en ce dernier. Une confiance fondée sur la grandeur de l’amour qu’elles auront reconnu en leur berger. Et c’est sur la base de cet amour que les brebis pourront distinguer la voix du bon pasteur de celle du mercenaire qui vient égorger, voler et faire périr « il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime » (Jn 15,13).

Pour finir j’aimerais nous inviter tous, à porter dans nos prières, tous les prêtres et tout le peuple de Dieu surtout dans cette période de confinement. Puisse le Pasteur Suprême nous aider à être fidèle à sa mission, celle de donner Sa Vie aux brebis et qu’elles l’aient en abondance.
Que l’Eucharistie de ce jour nous y aide. Amen

Date de publication: 2020-05-02 00:00:00 Version Imprimable