cse Diocese de Kpalime
DIOCESE DE KPALIME
La C.E.T déplore le fait que l’Archevêque de Lomé, Mgr BARRIGAH-BENISSAN et Mgr Denis AMUZU-DZAKPAH n’aient pas été autorisés à aller porter assistance à Mgr Philippe KPODZRO * Cliquez ici pour lire les nouvelles DIRECTIVES DIOCÉSAINES pour prévenir et lutter contre le coronavirus: * Mesures de la CET pour prévenir et lutter contre le coronavirus:(1) Suspension des célébrations eucharistiques jusqu'à nouvel ordre; (2) Célébration des sacrements suspendus à l'exception du sacrement de la réconciliation avec restriction.(3) Les exercices de piété et les rassemblements suspendus. (4) Les séminaires, écoles et l'UCAO-UUT fermés jusqu'à nouvel ordre. * Fructueux et saint temps de Carême à toutes et à tous *Thème de l'année pastorale 2019-2020 : Marchons à la suite du christ: adorons-le, annonçons-le louons-le  *Suivez nous sur notre page facebook  *Mgr ALOWONOU souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
MESSAGE DE MGR BENOIT ALOWONOU POUR LE CAREME 2020
THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2019-2020
MARCHONS À LA SUITE DU CHRIST: ADORONS-LE, ANNONÇONS-LE LOUONS-LE
PRIÈRE POUR LE JUBILÉ D’ARGENT DU DIOCÈSE DE KPALIMÉ
Dieu notre Père, nous te rendons grâce et nous te bénissons pour notre Église diocésaine, ta sainte famille que tu as rassemblée chez nous à Kpalimé, voici 25 ans.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
DECISIONS-NOMINATIONS 2019-2020 - DIOCESE DE KPALIME

NOMINATIONS
2019-2020
ANNUAIRE DIOCESAIN 2019-2020
Actualités : HOMELIE DU 6ème DIMANCHE DE PAQUES – ANNEE A / RP PRUDENCE YAWO

Frères et sœurs,
Lecteurs et lectrices,

La liturgie du dimanche dernier nous faisait comprendre que Jésus, en entrant dans la gloire, nous ouvre aussi le chemin du Ciel, en faisant de nous, un peuple choisi de sacerdoce royal, aux ministères variés au service de la communauté.
Aujourd’hui, Il nous indique le moyen pour participer à sa gloire, moyen qui nous engage à une attitude responsable.
1- Aimer pour recevoir le défenseur.
L’extrait de l’Evangile de ce jour, est comme une réponse de Jésus à la prière de Philippe dimanche dernier : « ...Montre-nous le Père... (Jn 14,8) ». Et la réponse d’aujourd’hui est une explication de la précédente (Celui qui m’a vu, a vu le Père). Ce qu’il faut pour connaître le Père, c’est l’aimer en gardant ses commandements ; c’est seulement dans ce cas que l’Esprit Saint, le paraclet, c’est-à-dire défenseur (en grec), peut trouver une porte d’entrée en nous et nous permettre de voir le Christ qui vit désormais en nous pour nous donner de vivre la vie même de la Trinité (Jn 14, 15-16.21). L’amour qu’on porte à l’homme pousse à s’engager et celle qu’on a pour Dieu se manifeste dans la considération qu’on porte à ses commandements.
2- L’amour est une responsabilité.
Le livres des Actes des apôtres nous montre donc que garder les commandements du Seigneur, est la preuve de notre amour envers lui. Or, l’amour de Dieu se manifeste toujours dans des actes de bienfaisance envers le prochain. C’est une responsabilité dans la communauté, voilà pourquoi, après le baptême, les disciples reçoivent l’imposition des mains, pour que le Saint Esprit vienne les soutenir à continuer l’œuvre de salut du Christ, leur maître (Ac 8,15-17). Garder les commandements consiste donc à mettre en pratique la parole de Dieu que nous écoutons, partout que nous soyons, et par cette Parole, le Seigneur se révèle à nous par la puissance de L’Esprit qui guérit et délivre les corps et les cœurs.
3- Il faut donc mourir comme le Christ.
Nous sommes donc appelés à écouter le Christ comme Lui, a écouté son Père. Ainsi, devenus fils en Lui en l’ayant en nous et nous en Lui, nous pouvons réaliser les œuvres que Lui aussi a réalisé, afin de nous ouvrir à sa gloire. Voilà notre engagement, et cela nécessite notre mort à la chair c’est-à-dire, apprendre à mourir comme le Christ dans la chair. Pour notre part, cela consistera à se défaire du péché et de tout mal qui provient des passions charnelles (1P 3, 18/ Rm 6,10). Mourir comme le Christ, c’est apprendre à se contenir devant toute sorte d’actes humains qui ne profitent pas au prochain (la peur des moqueries, de ne pas jouir de la vie, de perdre certaines personnes dont la réputation nous fait peur...). C’est ainsi que l’Esprit nous vivifiera en nous introduisant dans l’intimité de Dieu et ainsi, la gloire du Seigneur nous illumine.
Prions le Seigneur, de nous donner de mettre toute notre confiance dans sa parole, afin que son Esprit nous le révèle. Alors, connaissant le Père à travers son impulsion, nous pourrons nous engager, comme le Christ, pour l’humanité, afin de participer nous aussi à sa gloire en tant que membre authentique de son Corps. Amen !

Date de publication: 2020-05-16 00:00:00 Version Imprimable