DIOCESE DE KPALIME
DÉCISION-NOMINATION- 2020- 2021  *Thème de l'année pastorale 2019-2020 : Marchons à la suite du christ: adorons-le, annonçons-le louons-le  *Suivez nous sur notre page facebook  *Mgr ALOWONOU souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.

DÉCISION-NOMINATION 2020- 2021

Lire la nomination



THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2019-2020
MARCHONS À LA SUITE DU CHRIST: ADORONS-LE, ANNONÇONS-LE LOUONS-LE
PRIÈRE POUR LE JUBILÉ D’ARGENT DU DIOCÈSE DE KPALIMÉ
Dieu notre Père, nous te rendons grâce et nous te bénissons pour notre Église diocésaine, ta sainte famille que tu as rassemblée chez nous à Kpalimé, voici 25 ans.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
ANNUAIRE DIOCESAIN 2019-2020
Actualités : HOMELIE DU 12eme DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE – ANNEE A / RP PAUL DOKPO

Frères et sœurs,
Après le temps des fêtes pascales et les solennités du temps ordinaire, ce douzième dimanche nous invite à porter au monde le message qu’il ne veut pas toujours recevoir : la Parole de Dieu.
En effet, toutes les lectures d’aujourd’hui peuvent se résumer en cette phrase : « Ne craignez rien ! Le Seigneur est avec vous… », parce que l’annonce de l’évangile ne se passe pas sans souffrance.
Ainsi, la première lecture nous fait entendre les lamentations du prophète Jérémie, qui a été dénoncé et calomnié par la foule. Il se trouve, dès lors, exposé à la contradiction et à l’hostilité souvent violente d’un grand nombre, parce qu’il a parlé au nom du Seigneur. Mais force est de constater que cette lamentation après persécution, s’achève en action de grâce : « Chantez le Seigneur, alléluia ! Il a délivré le pauvre du pouvoir des méchants ».

Oui frères et sœurs,
Il nous arrive parfois aussi de vivre de pareille situation comme le prophète Jérémie, parce que nous vivons dans un monde qui s’oppose au nom du Seigneur et qui se construit sur des valeurs étrangères à la loi divine ou en contradiction avec elle. Dans de circonstances semblables, nous devons chanter aussi au Seigneur notre reconnaissance, comme le dit l’apôtre Paul : « Rien ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu qui est en Jésus Christ notre Seigneur » (Rm 8, 39).
L’apôtre Paul, dans la deuxième lecture nous parle de l’humanité plongée dans le péché : « … par un seul homme, le péché est entré dans le monde ». Mais il est important d’avoir cette assurance qu’avec Jésus, le régime du péché ne peut avoir le dernier mot ; car par sa mort et sa résurrection, Il a inauguré une situation bien supérieure : le régime universel du salut. C’est là, l’ultime victoire de l’amour sur le péché : « Là où le péché a abondé, la grâce a surabondé ».
Quant à la page évangélique, nous assistons avec Matthieu à une séance de formation des Apôtres par le Christ aux ministères. Cet évangile nous ramène à l’essentiel, et il recadre les choses. « N’ayez pas peur », c’est le mot d’ordre de ce dimanche. Jésus ne nie pas l’aspect souvent tragique de la vie missionnaire. Il nous rassure de sa proximité et de sa sollicitude paternelle dans les difficultés liées à cette dernière, et nous annonce seulement que la mort n’a pas le dernier mot. Nous sommes donc appelés à devenir les témoins hardis auprès des nôtres jusqu’à la fin du monde : « Celui qui se prononcera pour moi devant les hommes, moi aussi je me prononcerai pour lui devant mon Père qui est aux cieux. Mais celui qui me reniera devant les hommes, moi aussi je le renierai devant mon Père qui est aux cieux. »
Comme Jérémie, comme Paul et comme Jésus, à la fin de chaque célébration eucharistique, nous sommes envoyés proclamer et témoigner dans nos différents lieux les merveilles de Dieu. Nous devons avoir cette conviction malgré les difficultés, que Dieu ne nous abandonne pas ; bien au contraire, Il prend soin de chacun de nous et nous défend dans nos combats contre les forces du mal. Dieu n’a jamais manqué à ses amis disait sainte Thérèse d’Avila, que l’Esprit Saint nous aide à toujours rendre compte de l’espérance qui nous anime, et que notre maman du ciel, Marie nous accompagne sur ce chemin surtout en cette période de pandémie de Covid-19 où toutes les portes de nos églises et lieux de cultes sont fermées.

Date de publication: 2020-06-20 00:00:00 Version Imprimable