DIOCESE DE KPALIME
DÉCISION-NOMINATION- 2020- 2021  *Thème de l'année pastorale 2019-2020 : Marchons à la suite du christ: adorons-le, annonçons-le louons-le  *Suivez nous sur notre page facebook  *Mgr ALOWONOU souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.

DÉCISION-NOMINATION 2020- 2021

Lire la nomination



THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2019-2020
MARCHONS À LA SUITE DU CHRIST: ADORONS-LE, ANNONÇONS-LE LOUONS-LE
PRIÈRE POUR LE JUBILÉ D’ARGENT DU DIOCÈSE DE KPALIMÉ
Dieu notre Père, nous te rendons grâce et nous te bénissons pour notre Église diocésaine, ta sainte famille que tu as rassemblée chez nous à Kpalimé, voici 25 ans.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
ANNUAIRE DIOCESAIN 2019-2020
Actualités : HOMELIE DU 29ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE – ANNEE A / RP AWUTE MATHIAS

Frères et sœurs en Christ,
Dans l’Evangile de ce jour, Jésus a échappé au piège des pharisiens. En demandant à Jésus s’il est permis, oui ou non, de payer l’impôt à l’empereur, seulement on veut lui tendre un piège. Ce piège c’est pour connaître le vrai visage de Jésus-Christ. En répondant à cette question oui ou non sa condamnation est déjà consommée et tous en tendant le piège, ont d’avance accepté de se servir alternativement de Dieu contre César et de César contre Dieu pour l’accuser plus sûrement.
Bien aimés du Seigneur,
Si Jésus répond OUI à la question de savoir s’il est permis de payer l’impôt à César, tout le monde va conclure qu’il n’est pas le Messie, parce que le peuple attendait qu’il triomphât des Romains, s’il dit NON, ils auront un motif de le dénoncer aux autorités d’occupation comme un agitateur ou un diviseur dangereux. Tout cela c’est pour rejeter son identité de Sauveur. L’Evangile nous fait sentir les difficultés que Jésus rencontrait avec les pharisiens et les hommes de son temps.
En reconnaissant leurs intentions, Jésus répond sagement à leur question. Il leur demande à voir l’effigie et inscription des monnaies dont ils se servent. En cela, Jésus, sans parler directement contre César a tout mis en perspective : il faut donner à Dieu ce qui est à Dieu et nous devons savoir que Dieu est maître de tout, y compris les pouvoirs de ce monde. Jésus veut témoigner la vérité de Dieu démasquant la fausseté de la question posée. Il s’agit de reconnaître en Jésus celui qui vient de Dieu, celui qui est à Dieu.
En plus, en leur répondant : « Rendez donc à César ce qui est à César » montre que la puissance du souverain antique s’étend aussi loin que s’étend son argent. Cette puissance est limitée. Elle est très inférieure à la puissance de Dieu. César, comme tout homme politique, ne peut pas exercer un pouvoir arbitraire, car son pouvoir lui est donné. Ils doivent répondre au Seigneur de l’usage qu’ils ont fait de ce qu’ils ont reçu. Jésus ne veut pas se présenter comme un agitateur politique mais il remet, tout simplement, les choses à leur place.
Frères et sœurs,
Sous le regard de Dieu, ces paraboles nous indiquent qu’il n’y a pas égalité entre Dieu homme. D’un côté il y est le maître du domaine, le Roi c’est-à-dire Dieu. De l’autre côté, il est comme les vignerons ou les hommes qui s’occupent des champs de la vigne. Rendre sa part à chacun signifie que chacun a son rôle à jouer. L’homme doit rendre compte de ses actes à Dieu. César est un homme et non Dieu. Tout homme est une créature, un enfant de Dieu quel que soit sa croyance ou son appartenance religieuse. Il a l’opportunité d’agir librement et avec responsabilité mais guidé par l’amour et la justice. L’homme doit remplir son rôle dans une relation vivante avec son Dieu qui nous appelle tous à la sainteté et à la justice.

Bien aimés du Seigneur,
A l’occasion de la journée missionnaire que nous célébrons ce dimanche, nous sommes tous appelés et envoyés pour annoncer l’Evangile au monde. L’Evangile est une joie pour nous, nous devons rayonner cette joie et la communiquer au monde d’aujourd’hui parce que le monde en a vraiment besoin. Cette mission c’est Jésus qui nous soutien et ce n’est pas impossible de l’annoncer. Impossible aux hommes mais avec Dieu, tout est possible. Que la Vierge Marie, mère de la mission soit avec pour que l’Evangile soit annoncé dans le monde. Amen

Date de publication: 2020-10-17 00:00:00 Version Imprimable