DIOCESE DE KPALIME
DÉCISION-NOMINATION- 2020- 2021  *Thème de l'année pastorale 2019-2020 : Marchons à la suite du christ: adorons-le, annonçons-le louons-le  *Suivez nous sur notre page facebook  *Mgr ALOWONOU souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.

DÉCISION-NOMINATION 2020- 2021

Lire la nomination



THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2019-2020
MARCHONS À LA SUITE DU CHRIST: ADORONS-LE, ANNONÇONS-LE LOUONS-LE
PRIÈRE POUR LE JUBILÉ D’ARGENT DU DIOCÈSE DE KPALIMÉ
Dieu notre Père, nous te rendons grâce et nous te bénissons pour notre Église diocésaine, ta sainte famille que tu as rassemblée chez nous à Kpalimé, voici 25 ans.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
ANNUAIRE DIOCESAIN 2019-2020
Actualités : HOMELIE DU 30ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE – ANNEE A / RP YEMSO ROMEO

Bien aimés dans le Christ Jésus,
Nous sommes au 30ème Dimanche, et les textes liturgiques s'éclatent en leurs lys pour chanter dans nos cœurs l'amour de Dieu et l'amour du prochain. Nous sommes guidés et éclairés par deux questions aigues, semblables, actuellement vitales et qui sont le fondement de la Torah et des enseignements des prophètes, nous dit Jésus Christ, vers la fin de l'évangile du jour. La première question : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu, avec tout ton cœur, avec toute ton âme, et avec toute ta pensée. » (Mt 22, 37). Est-ce dangereux ? …Est-ce là, la source de nos fanatismes du siècle ? La deuxième question :« Tu aimeras ton prochain comme toi-même » (Mt 22, 39). Qu'en est-il de l'amour que les hommes / femmes doivent vivre les uns pour les autres ? Au regard de l'Histoire qui nous dépasse dans l'entendement et la compréhension, et qui n'est pas avare en événements illustratifs, nous dirons que depuis toujours Dieu miséricordieux et amour a proposé ce message amoureux ou d'amour à son peuple choisi (A.T) et Son Fils Jésus, Sauveur de l'homme est venu signer, de sa mort, l'urgence de ce message (N.T).
Bien aimés dans le Christ Jésus,
Le texte tiré de l'Exode (Ex 22,20-26) nous rappelle l'histoire et le statut de son peuple en Égypte : Vous étiez pauvres en Égypte, alors je vous ai fait sortir. Pouvons-nous ici et maintenant revisiter ou faire rétrospective de notre vie aujourd’hui ? Dans notre monde actuel, il reste beaucoup de pauvres, des orphelins, des veuves/veufs, des émigrés, des étrangers dans nos pays, dans nos contrées, dans nos églises, dans nos communautés chrétiennes catholiques de Base (C.C.C.Bs), dans nos propres familles. On parle des enfants immigrés, émigrés, des enfants étrangers et bâtards, des enfants de la rue... Aux temps actuels, avec les crises sanitaires, économiques, identitaires de l'homme, qui leur témoignera de la bonté, l'amour et la bienveillance de Dieu miséricordieux ? Telles pourraient être des questions que Dieu aimerait nous poser en ces temps de l'Église et dans ces moments précis que notre monde traverse. Qui prendra parti pour ses pauvres comme il l'avait fait ? En réalité, l'histoire de chacun /chacune d'entre nous qui écoutons cette page d'Exode devrait permettre à tout homme de revoir son attitude, son comportement pour prendre soin des pauvres de Dieu en ayant un principe que toutes choses proviennent de Dieu, et tous, nous ne sommes que des étrangers, des pauvres que Dieu a défendu pour rendre justice et restaurer la dignité humaine.
Bien aimés dans le Christ Jésus,
Dans l'évangile de ce jour (Mt 22, 34-40), Jésus, Notre Sauveur prend appui sur deux textes de l'Ancien Testament tirés du livre de la Sainteté (Lv 19, 18) et du Deutéronome (Dt 6, 5), ces textes bien connus de tout légiste pharisien. Mais pour échapper aux pièges de ses adversaires et éviter toute discussion qui serait vaine, Jésus résume toute la Torah et apporte une nouveauté dans l'Esprit de l'interprétation et l'enseignement de la loi, des commandements. De prime abord, il donne une importance égale aux deux commandements qu'il venait de résumer par le fait de mettre l'amour de Dieu et celui du prochain ensemble en impliquant l'un et l'autre simultanément dans la pratique. Secondo, l'amour du prochain comme vous le savez bien que nous était méconnu du monde juif. Nous nous souvenons ici la question qui a été posée à Jésus par le jeune homme riche qui voulait se justifier : « Et qui est mon prochain ?» (Lc 10, 29). En vérité, Jésus venait de simplifier toute la loi, le Pentateuque ainsi car de la loi de Moïse, les pharisiens et les rabbins avaient profité pour édicter une industrie de lois de plus 613 dont 248 étaient positives et 365 négatives. Que pensons-nous de l'industrie de nos lois, dans leurs interprétations, dans leurs applications surtout devant les pauvres, l'étranger, la veuve, l'orphelin les marginalisés dans nos sociétés, de nos familles religieuses et biologiques ? En clair, Jésus n'oppose pas l'amour de Dieu à celui du prochain, il n'y voit pas une seule et même chose, mais en toute vérité, il nous enseigne que devant Dieu les deux types sont identiques, même importance. Plus, il nous appelle à combattre les nouveaux groupes de pharisiens où règnent tellement de vertus qu'il n'y a plus de place pour un acte gratuit d'amour. Alors, mon frère/ ma sœur, toi qui chantes, jour et nuit que tu es chrétien/chrétienne, que tu proclames les éloges de Dieu, proclame aussi ceux de ton prochain, restaure l'image de Dieu dans ton frère/ ta sœur qui est l'expression concrète et contextuelle de l'amour de Dieu Éternel et Tout Puissant dans la foi, dans l'espérance et dans la charité évangélique. Oui, en vérité, le Seigneur Jésus confirme que les deux commandements sont semblables et se manifestent dans les écrits johanniques tels que: «Dieu est Amour»(1Jn 4,16); «Celui qui dit j'aime Dieu et qui n'aime pas son frère est menteur; comment peux-tu dire que tu aimes Dieu que tu ne vois pas, si tu n'aimes pas ton frère que tu vois» (1Jn 4, 20). Le Temple où Dieu nous attend désormais avec notre offrande pour un vrai et réel culte en amour et en vérité, c'est le temple de la grande famille, l'humanité tout entière et le cosmos où Dieu se dit à fleur de visages, un Seul Cœur, plusieurs visages.
Que devant la Lumière du Verbe et l'Esprit de Grâce dissipent en nous les ténèbres du péché et la Nuit de l'incroyance. Et que l'Amour de Jésus habite dans nos cœurs. Amen !

P. Roméo Yémso, Svd.

Date de publication: 2020-10-24 00:00:00 Version Imprimable