DIOCESE DE KPALIME
DÉCISION-NOMINATION- 2021-2022  *Thème de l'année pastorale 2021-2022 : Accueillons la parole du Christ, devenons ses amis. *Suivez nous sur notre page facebook  *Mgr ALOWONOU souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2018-2019
Nous sommes le peuple que sa main conduit. Marchons à la suite du Christ
PRIÈRE POUR LE JUBILÉ D’ARGENT DU DIOCÈSE DE KPALIMÉ
Dieu notre Père, nous te rendons grâce et nous te bénissons pour notre Église diocésaine, ta sainte famille que tu as rassemblée chez nous à Kpalimé, voici 25 ans.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.

ANNUAIRE DIOCESAIN 2017-2018
Actualités : HOMELIE DU 13eme DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE–ANNEE B / RP PRUDENCE YAWO

Bien chers frères et sœurs,
Jésus avait appélé, dimanche dernier, à notre confiance en lui, de sa victoire sur toutes les forces du mal, pour que nous soyons sauvés. Dans le même contexte, il nous montre en ce 13ème dimanche du Temps Ordinaire, que sa victoire s’étant également sur la mort et en lui. En l’imitant, nous devenons et faisons des ressuscités.

1- La justice de Dieu est immortelle.
Dieu nous a crées pour subsister. À l’image de son identité nous sommes originellement immortels (Sg 1, 13-15). La mort s’était introduite dans l’humanité par la jalousie du diable, c’est pourquoi Dieu lui-même viens à notre secours pour nous rendre victorieux de cette mort, par la justification dans son Fils, le Christ Jésus. Le christ étant mort pour nous sauver du péché qui entraîne la mort, la foi en lui entraîne aussi notre justification afin de nous rendre notre nature d’immortalité.

2- Le Christ est vainqueur de la mort.
La résurrection de la fille de Jaïre est l’occasion pour Jésus de nous montrer son pouvoir, non seulement sur les tempêtes qui nous tourmentent, mais surtout, sur la mort (Mc 5,39-42). Ce qu’il veut de nous n’est pas de nous arrêter sur la croyance en une sorte de magie, mais d’avoir foi en lui en tant qu’auteur de notre salut surtout. C’est pourquoi il a insisté à voir celle qui l’a touchée afin de lui procurer ce bien ultime (Mc 5,27-34). Sa propre résurrection fait de ceux qui croient en lui, des ressuscités en espérance. Par la mort de Jésus, nous sommes rachetés du péché, et la foi en la résurrection nous justifie pour la vie éternelle.

3- Immiter le Christ, c’est espérer en la résurrection.
Notre nature de ressuscité en espérance, fait de nous des riches en Jésus Christ. Voilà pourquoi nous ne devons pas attendre d’avoir trop de surplus de richesse avant de venir en aide aux nécessiteux (2Co 8,13-15). Le pauvre, c’est celui qui, en raison du manque constant, fait l’expérience permanent de l’angoisse de la mort. Alors, lui venir en aide en partageant le peu que nous avons avec lui, sera notre manière de lutter contre la mort, comme le Christ. Notre surplus doit être don pour celui qui en manque afin de cultiver l’égalité avec lui. Aider le pauvre, c’est préparer sa résurrection ainsi que la nôtre. L’immitation du Christ en sauvant notre prochain de la pauvreté, anticipe notre victoire avec lui sur la mort.
Daigne l’Eucharistie de ce jour nous aider, à trouver la justification dans notre foi en la résurrection, et d’y travailler dans l’aide à apporter aux pauvres, dans notre marche vers la vie éternelle. Amen !

Date de publication: 2021-06-26 00:00:00 Version Imprimable