DIOCESE DE KPALIME
DÉCISION-NOMINATION- 2021-2022  *Thème de l'année pastorale 2021-2022 : Accueillons la parole du Christ, devenons ses amis. *Suivez nous sur notre page facebook  *Mgr ALOWONOU souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2018-2019
Accueillons la Parole du Christ, devenons ses amis
PRIÈRE POUR LE JUBILÉ D’ARGENT DU DIOCÈSE DE KPALIMÉ
Dieu notre Père, nous te rendons grâce et nous te bénissons pour notre Église diocésaine, ta sainte famille que tu as rassemblée chez nous à Kpalimé, voici 25 ans.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
ANNUAIRE DIOCESAIN 2020-2021
Actualités : HOMELIE EN LA SOLENNITE DE LA SAINTE TRINITE – ANNEE C / RP AWU JULES

Frères et sœurs,
En ce dimanche, nous célébrons la sainte Trinité : un Dieu qui se révèle en trois Personnes. Ce mystère est grand mais n’est pas impossible à comprendre. En effet, le terme Trinité a été forgé par Tertullien (2e -3e siècle), Trinitas (tri-unitas : trois et unité) pour expliquer une réalité omniprésente dans les Saintes Ecritures. En parcourant l’histoire du salut de l’Ancien au Nouveau Testament, nous voyons le visage de Dieu-Père qui intervient jusqu’à l’engendrement du Fils et puis c’est le Fils qui nous révèle encore plus l’Etre du Père et nous promet l’Esprit Saint qui continue en nous et dans l’Eglise l’œuvre du Père et du Fils.
Sans entrer dans des discours philosophico-théologiques, disons simplement que la Trinité révèle ce que Dieu est : L’Amour en lui-même, c’est-à-dire que le Père aime le Fils, le Fils aime le Père et le lien intime de cet amour réciproque, c’est l’Esprit. En ce sens trois peuvent faire un s’il y a l’Amour. Déjà, Jésus nous enseignait que « l’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme, et tous deux deviendront une seule chair. Ainsi, ils ne sont plus deux, mais une seule chair » (Mt 19, 5-6). Voilà, la force de l’Amour, voilà sa puissance et voilà pourquoi trois peuvent devenir un.
Frères et sœurs, la grande leçon que nous devons retenir de la célébration de cette solennité de la Sainte Trinité, c’est que Dieu est unique mais non pas solitaire. En effet, il est amour c’est-à-dire que Dieu ne peut pas ne pas aimer : ce qui suppose une communion. En Dieu, chaque Personne se définit par sa relation aux autres. Il ne saurait être autre chose dans cette relation que l’Amour. Il n’y a pas de place en Dieu, ni pour l’égoïsme, ni pour la haine, ni pour aucune autre forme de mal. Il n’y a pas dans cette relation la loi du dominé et du dominant. Son Amour pour nous est le signe et le reflet de son Amour en lui-même. C’est pourquoi, nous ne devons jamais douter de l’Amour de Dieu pour chacun d’entre nous.
Frères et sœurs, s’il est vrai que la question du mal et de la souffrance nous trouble et nous révolte, quand nous parlons de l’Amour de Dieu, car comment Dieu peut-il être amour et nous voir subir le mal ? Saint Paul nous livre une réponse assez forte dans la seconde lecture de ce jour : nous mettons notre fierté dans la détresse elle-même, la détresse, nous le savons, produit la persévérance ; la persévérance produit la vertu éprouvée ; la vertu éprouvée produit l’espérance ; et l’espérance ne déçoit pas puisque l’amour de Dieu a été répandu dans nos cœurs par l’Esprit Saint qui nous a été donné.
Frères et sœurs, au sein de la Trinité, il n’y a pas de domination ; au contraire, on se donne et on se reçoit. Le Père est celui qui n’a pas voulu garder pour lui ce qu’il est, mais qui au contraire a voulu le donner. Et de la même manière, le Fils a voulu donner sa Parole, se donner tout entier, jusqu’à la croix, pour finalement nous donner le souffle qui l’habitait, cet Esprit Saint qui nous conduira dans la vérité tout entière. Aujourd’hui, chaque fois que nous choisissons de nous donner à un frère, à une sœur, à une amie ou un ami, à un étranger, nous manifestons la vie trinitaire. Alors pour mieux comprendre la Trinité, il faut la vivre au jour au jour.
Chers amis pour finir cette méditation, retenons que la distinction en Dieu se joue dans la mission et dans la relation de chaque Personne divine, mission et relation qui sont finalement la réalité ultime, à la fois « être par un autre » et « être pour un autre ». Il y a en Dieu ce que les théologiens appellent la périchorèse, c’est-à-dire cette pénétration réciproque des personnes divines qui sont pourtant non-séparées et non-mélangées. Concrètement, pour nous, cela veut dire que notre unité avec Dieu, comme notre unité entre nous, ne nous fait pas disparaître. Nous ne sommes pas destinés à nous fondre ni en Dieu, ni dans la masse, ni même dans la communauté, mais à devenir davantage nous-mêmes en choisissant de vivre le don de soi, en optant pour une vie au service des autres.
Que l’Esprit Saint qui fait le lien entre le Père et le Fils, nous entraine dans l’élan d’amour qui les unit et entre chacun d’entre nous. Amen !

Date de publication: 2022-06-11 00:00:00 Version Imprimable