DIOCESE DE KPALIME
Prochain thme de la nouvelle année pastorale: "EUCHARISTIE : DIEU AU MILIEU DE NOUS, DIEU POUR NOUS, DIEU EN NOUS; Mgr ALOWONOU Souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.Une bonne année de la vie consacrée
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
CONTACTS DIOCESE

NOMINATIONS 2015
lire la suite

GALERIE
RETRAITE SACERDOTALE KPALIME 2013 Prêchée par le Père Vérité KPODZO
Actualités 

HOMMAGE D'ADIEUX A MONSEIGNEUR JULIEN KOUTO

En ce vendredi 26 juin, Mgr Julien KOUTO évêque émérite d’Atakpamé décédé le 05 juin dernier a reçu un hommage d’adieux ; ce fut dans sa cathédrale en présence de monseigneur le Nonce qui présida l’eucharistie, des évêques de la CET et des conférences sœurs, dune foule de prêtres, de religieux et religieuses, du chef de l’Etat son Excellence Faure Essozimna GNASSINGBE, du premier ministre Selom KLASSOU et son gouvernement, du président de l’assemblée national Dama DRAMANI, des autorités religieuses, civiles, administratives et une foule de fidèles chrétiens composée des familiers, des amis et sympathisants.
L’homélie de circonstance fut assurée par son Excellence Mgr Benoit ALOWONOU, évêque de Kpalime et Président de la Conférence des évêques du Togo ; en voici le texte intégral :

J'ai cherché le Seigneur, il m'a répondu, il m'a délivré de toutes mes frayeurs. Heureux l'homme qui cherche en lui son refuge.
Excellence Monseigneur le Nonce,
Excellence Monsieur le Président de la République,
Excellences Messeigneurs Archevêques et Évêques du Bénin.et du Togo,
Frères et Sœurs en Christ, tous chers au Cœur de Dieu.
Le Seigneur a rappelé à lui notre frère, Mgr Julien Mawulé KOUTO et ce matin, il rejoint sa cathédrale, pour y reposer dans l'espérance de la résurrection. Nous sommes rassemblés autour de sa dépouille mortelle pour célébrer l'Eucharistie, le mémorial de la passion et de la pâques du Christ, prémices de notre pâques. C'est le Christ, le vainqueur de la mort, qui recommence l'exode, l'ultime passage, pour chacun de nous, après l'exil, après l'épreuve de la douleur, après les ravins de l'ombre de la mort.
Nous sommes venus, nous, frères dans l'unique sacerdoce du Christ, et vous tous, sœurs, frères, parents, amis, fils et filles spirituels de Mgr KOUTO, nous sommes venus, nous Premier Ministre, Ministres, Président de l’Assemblée Nationale, autorités religieuses, politiques, diplomatiques, militaires et traditionnelles pour prier le Seigneur qui l'a aimé et l'a établi, prêtre et évêque d'Atakpamé, afin qu'il l'accueille dans ses parvis, notre demeure éternelle. Nous sommes venus pour rendre l'hommage de notre amitié à ce pasteur de grand courage, et nous rappeler les souvenirs qui ont jalonné les cheminements, les prières, les rencontres avec lui.
Pour ma part, je voudrais réitérer ici l'expression de la gratitude de la Conférence des évêques du Togo pour son dévouement et sa grande disponibilité. J'y ajoute une note personnelle. En effet, depuis le grand séminaire St Gall de OUIDAH, où séminariste, j'ai eu la joie de le rencontrer comme professeur d'Ecriture Sainte, je garde de lui l'image d'un amoureux de la Parole de Dieu. Il savait si bien l'illustrer par des exemples de la vie de tous les jours. Il la scrutait pour en extraire toute la profondeur et la richesse, pour la faire aimer. Cette parfaite connaissance de l'Ecriture sainte a créé en lui la rigueur et l'exigence qu'on lui connaît car oui, il était conscient que l'Eglise a pour mission de révéler Dieu aux hommes et d'amener les hommes à Dieu.
Je garde l'image de sa belle allure et de sa prestance naturelle qui m'ont marquées la première fois que je l'ai rencontré. Des années plus tard, les épreuves et la maladie n'ont pas eu raison de sa beauté physique, car au delà du visible, il était tourné vers la lumière intérieure: le Christ, le plus beau des enfants des hommes (Ps 45). Oui qui regarde vers le Seigneur resplendira, sur son visage, ni honte, ni amertume.
Frères et Sœurs,
La disparition de Mgr KOUTO du milieu de nous, nous a surpris par sa rapidité. Nous avons beau garder l'appel du Seigneur à veiller, et à attendre son Jour à tout moment, mais la mort nous surprend toujours. Nous nous étonnons toujours qu'un mortel soit mort, comme disait Bossuet.
Nous savions que Mgr KOUTO était souffrant mais en même temps, il y a quelques semaines seulement, il s'était préparé, comme chaque évêque pour la visite ad limina à Rome le mois dernier. Mais au tout dernier moment, ses forces ont brusquement décliné.
Le 5 juin, l'avant veille de la fête du St Sacrement, le Seigneur a rappelé ce dévot de l'adoration eucharistique, pour le repas des noces éternelles. Nous avons la glorieuse espérance que le Seigneur lui donnera la récompense promise au vainqueur : c'est le Christ lui-même, tel qu'il est, et non plus sous les espèces eucharistiques. Job avait proclamé cette espérance. Un jour viendra je le verrai............. C'est Lui qui est la récompense éternelle et la parfaite consolation, comme nous le dit le livre de l'apocalypse : ». « Car l'Agneau sera leur pasteur, il les conduira aux sources d'eaux vives. Et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux (ap 7,17) ».
C'est pourquoi à travers le psaume que nous venons de chanter, nous mettons sur les lèvres du défunt les paroles du psalmiste : «un malheureux a crié, Dieu l'entend et le sauve ». Le pauvre ou le malheureux, c'est celui dont le Seigneur est le Souverain Bien.
Frères et Sœurs,
Nous rendons grâce à Dieu pour la vie de son serviteur Julien, celui que son amour a introduit en sa présence. Nous rendons grâce pour son courage dans le combat de la vie, à la suite du Christ. Son passage au milieu de nous, nous a montré un homme de conviction, un formateur, un fondateur, un pasteur.
Nous rendons grâce pour son départ dans la paix, muni des sacrements de l'Eglise, et spécialement l'Eucharistie, le sacrement de la Vie après la vie, le sacrement qui donne force et consolation.
Frères et Sœurs
La devise de Mgr KOUTO est « avec la force de Dieu » ! Il s'agissait à la fois d'un programme, une feuille de route, mais aussi l'expression d'une grande humilité devant l'immensité du ministère épiscopale. En effet, mettre la force de Dieu en évidence, c'est croire en Celui qui a dit « sans moi vous ne pouvez rien faire ». C'est dire avec l'auteur sacré, « oui, je peux tout en Celui qui me donne la force ».
Mais la force de Dieu ne s'acquiert pas une fois pour toutes, elle ne se laisse pas approprier comme une arme que l'on détiendra pour toute la vie. La force de Dieu réside dans le dépouillement du Moi qui laisse place à l'Esprit de Dieu. Notre force, nos capacités à faire ce à quoi le Seigneur nous appelle, ne vient pas de nous, elle prend appui dans le mystère du Christ qui vient transformer nos pauvres corps marqués par la faiblesse et la mort, à l'image de son corps glorieux.
« Un pauvre a crié le Seigneur l'entend et le délivre de ses frayeurs », chante le psalmiste. Y a t-il pire angoisse que l'angoisse de la maladie lorsque les forces déclinent et que le corps ne répond plus ? Y a t-il pire frayeur que la frayeur de la mort ? Mais pour chaque homme qui passe par la mort et qui crie vers le Seigneur, Dieu promet de faire briller à ses yeux la lumière sans déclin.
La lettre de st Paul que nous venons de méditer est l'épitre de la consolation par excellence: l'apôtre des nations nous dit : « Dieu est le Dieu de toute consolation. Cette consolation, il la donne à ceux qui crient vers lui, afin qu'ils soient à leur tour des consolateurs ». La consolation, écrit un témoin de notre temps, est une force qui vient rétablir ce qui est fragile. Dieu est le Dieu de toute consolation parce qu'il vient au cœur de la fragilité humaine pour la saisir dans sa puissance divine.
La consolation dont St Paul parle aux Corinthiens rejoint ce matin notre frère défunt.
Le ministère d’évêque de Mgr KOUTO n'a pas été de tout repos. Des oppositions, des obstacles l'ont émaillé. Mais son retour ici, pour être enseveli dans cette terre, dans sa cathédrale est le signe que, de toute manière, et quelle que soit la cause de l'épreuve, Dieu est à nos côtés comme la source de toute consolation. Ce que Dieu a uni comme l'homme ne le sépare pas. Le Janvier 199 quand le Saint Père, le Saint Pape, saint Jean-Paul II passa l'anneau épiscopale à l'annulaire de sa main comme époux-pasteur de l'Eglise particulière qui est à Atakpamé, il lui disait: <<Recevez cet anneau, signe de fidélité: gardez dans la pureté de la foi l'Epouse de Dieu, la sainte Eglise.’’
Frères et Sœurs,
La mort d'une personne est souvent le moment où l'on n'en dit que du bien, où un défunt, haï comme aimé, détesté comme loué, vilipendé comme acclamé devient brusquement blanc comme la neige.
Ce n'est pas à cet exercice convenu, que je cherche à me livrer devant le cercueil de Mgr KOUTO. Je veux parler de lui à la lumière de la vocation de sainteté qui est celle de tout chrétien. En effet, l'Eglise nous invite à considérer tout baptisé comme un appelé à la sainteté. La sainteté est un don de Dieu, elle est la réponse à l'amour de Dieu qui veut que l'homme retrouve la Ressemblance. Elle est l'accueil de la miséricorde de Dieu pour celui qui se sait pécheur. Quelqu'un a dit très justement que le saint reste profondément humain, qu'il est un pécheur pardonné.
Aussi, devant le cercueil de Mgr KOUTO, voudrais-je saluer son combat, le beau combat de la foi que l'homme pécheur mène avec la force de Dieu. Je n'oublie pas sa confiance intrépide dans le Christ qui l'a configuré à lui dans le sacerdoce par l'imposition des mains du Bienheureux Pape Paul VI. Je n'oublie pas son amour ardent de l'Eucharistie. Je veux rappeler aussi sa dévotion envers la Vierge toute puissante « Virgo Potens ». Seul un homme conscient à la fois de sa faiblesse et de la miséricorde divine pouvait à ce point se réfugier dans l'Eucharistie et dans les bras maternels de la Vierge Marie.
Chers Frères et Sœurs,
Mgr KOUTO n'a pas eu un ministère paisible, comme je le disais tantôt. Mais est-ce cela que l'évêque doit rechercher ? La paix à tout prix ? La paix de celui qui n'a rien entendu, n'a rien vu, qui est content de tout et qui donc, n'a rien à dire ?
Mgr KOUTO a choisi de parler et d'agir à temps et à contretemps. Puis il a quitté sa charge d'évêque d'Atakpamé lorsque cette solution ultime s'est imposée au vu des évènements. Mais son amour ardent pour le Christ et l'Eglise l'a aussitôt poussé vers d'autres horizons au service de ses frères et dans l'Eglise.
Nous rendons grâce à Dieu pour son zèle apostolique. « L'une des choses que nous apprend la mort, c'est qu'il est urgent d'aimer il est nécessaire de pardonner». Nous garderons de lui, son désir d'aimer, sa capacité d'aimer et sa grande détermination.
Frères et Sœurs,
La démission d'un Pasteur dévoué comme Mgr KOUTO, fut une grande épreuve pour lui-même, pour ses proches et pour l'Eglise. Notre frère a vécu l'évangile des béatitudes dans le silence et dans l'humilité, dans l'adoration et l'action. Mais, parce qu'il a pris appui sur la force de Dieu, Il a pu entendre la promesse du Christ : « Réjouissez vous et soyez dans l'allégresse, car votre récompense est grande ».
Le Seigneur a entendu le cri de notre frère Julien KOUTO tout au long de son cheminement avec lui. Le voici arrivé au terme du combat. Le temps de la foi et de l'espérance est terminé. S'ouvre pour lui l'éternité de l'Amour. Dans cette église cathédrale où il sera mis en terre comme un grain, puisse t-il germer en d'abondantes grâces pour le diocèse d'Atakpamé, pour l'Eglise du TOGO, pour l'Eglise universelle.
Seigneur nous te prions, que résonne dans les oreilles de ton serviteur Mgr KOUTO cette parole que tu as promise nous faire entendre à la porte du ciel. << Serviteur bon et fidèle vient assoir dans le Royaume préparé pour toi depuis la création du monde. >>
Amen
+Alowonou Benoît
Evêque de Kpalimé


 

Date de publication: 27-06-2015 Version Imprimable Partager

Commentaires
NOM et Prenoms Message DATE

Laissez vos commentaires sur cet article

Les 30 dernières actualités
28-08-2015: DECISION-NOMINATIONS DIOCESE DE KPALIME
24-08-2015: REUNION DU CONSEIL DIOCESAIN DES LAICS
23-08-2015: CINQ RELIGIEUSES DES SOEURS NOTRE DAME DE NAZARETH ONT DIT LEUR OUI DEFINITIF AU SEIGNEUR
17-08-2015: JUBILE D'OR DE MARIAGE
09-08-2015: TREIZE PRETRES ET DEUX NOUVEAUX DIACRES
06-08-2015: CONGRES DU RENOUVEAU CHARISMATIQUE
04-08-2015: SACREMENT DE CONFIRMATION SUR LA PAROISSE CHRIST ROI D'ATAKPAMEKONDJI
30-07-2015: IL EST A SA 14EME EDITION
22-07-2015: SACREMENT DE CONFIRMATION SUR LA PAROISSE SACRE COEUR DE KPADAPE
21-07-2015: APPEL AUX ORDRES ET AUX MINISTERES
04-07-2015: JUBILE D'OR SACERDOTAL DU TRP ADOLPH MEZIKPIH
30-06-2015: UNE PREMIERE DANS LA COMMUNAUTE CHRETIENNE SAINT JEAN PAUL II DE DANYINU
29-06-2015: COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA CET
27-06-2015: HOMMAGE D'ADIEUX A MONSEIGNEUR JULIEN KOUTO
24-06-2015: ILS ETAIENT AUTOUR DE LEUR EVEQUE...
22-06-2015: SACREMENT DE CONFIRMATION SUR LA PAROISSE SAINT PAUL D'AGOME KPODZI
16-06-2015: VISITE PASTORALE A DANYI AMEGAPE
13-06-2015: UNE PREMIERE DANS NOTRE DIOCESE....
03-06-2015: LA FOFCATO EN FETE
31-05-2015: MESSE D'AU REVOIR A LA SOEUR JULIANNA GOZZI
25-05-2015: MESSE APOTHEOSE DU CENTENAIRE DE LA CATHEDRALE
18-05-2015: LA CATHEDRALE TOUJOURS DANS LA FIEVRE DE SES 100 ANS : CONCERT SPRITUEL DES CHORALES
05-05-2015: CONCERT SPECIAL GOSPEL : CENTENAIRE DE LA PAROISSE CATHEDRALE SAINT ESPRIT
05-05-2015: RENCONTRE DU CONSEIL DIOCESAIN DES LAICS AVEC LES GROUPES ORGANISES ET LES PRESIDENTS DE CONSEILS DES PAROISSES DE LA VILLE EPISCOPALE.
29-04-2015: CENTENAIRE DE LA CATHEDRALE SAINT ESPRIT KPALIME: CAMPAGNE D'EVANGELISATION
25-04-2015: MESSAGE POUR LE CENTENAIRE DE NOTRE EGLISE CATHEDRALE
24-04-2015: IL 15ANS DIEU A RAPPELER A LUI SON SERVITEUR MONSEIGNEUR PIERRE KOFFI SESHIE
11-04-2015: UN DISPENSAIRE EN GESTATION A AMUZUKOPE
07-04-2015: LA VIA CRUCIS
05-04-2015: LA VEILLEE DE PAQUES
L'EVEQUE

NOS LIENS
GALERIE
Catéchèse du Pape Jean Paul II sur le Prêtre
| Administration | Anniversaires du mois | Méditation de Mgr | Nous écrire | Webmail
© 2009-2015 Diocèse de Kpalimé