DIOCESE DE KPALIME
Prochain thme de la nouvelle année pastorale: "EUCHARISTIE : DIEU AU MILIEU DE NOUS, DIEU POUR NOUS, DIEU EN NOUS; Mgr ALOWONOU Souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.Une bonne année de la vie consacrée
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
CONTACTS DIOCESE

NOMINATIONS 2015
lire la suite

GALERIE
RETRAITE SACERDOTALE KPALIME 2013 Prêchée par le Père Vérité KPODZO
ABC DE LA FOI   >  ABC DE LA FOI

PLACE ET MISSION DE L ESPRIT SAINT AUJOURD\"HUI

Viens, Esprit Saint, en nos cœurs
Et envoie du haut du ciel un rayon de lumière.

La Pentecôte, communément appelée la fête de l’Esprit Saint est pour nous chrétiens, l’occasion une fois encore de réfléchir sur le mystère de cette personne trinitaire : l’Esprit Saint. Depuis quelques jours déjà, toute l’Eglise s’est mise en prière pour se préparer à cette fête, pour pouvoir accueillir les dons combien abondants de cet Esprit ; et ceci pour la vie de l’Eglise elle-même et celle du monde entier. Notre foi nous rassure énormément que Dieu, dans sa fidélité nous accordera ses dons à profusion. A Ephèse, suite à la question de Paul : « Quand vous êtes devenus croyants, avez-vous reçu le Saint Esprit ? » Les disciples ont laissé tomber cette réponse dans ses oreilles : « Nous n’avons même pas appris qu’il y a le Saint Esprit » (Ac 19, 1-8). Sommes-nous suffisamment instruits sur l’Esprit Saint ? Avons-nous quelque chose de plus que ces disciples d’Ephèse ? Car comment le prier, l’invoquer si nous ne le connaissons pas assez ? Cette petite présentation, loin de nous gaver de la sublimité pentecôtiste, veut nous ouvrir quelques pistes sur la personnalité et la mission du Dieu Esprit Saint.
I- QUI EST L’ESPRIT SAINT ?
L’Esprit Saint est la troisième personne de la famille trinitaire, possédant avec le Père et le Fils, la même nature (Mt 28, 19 ; Ac5, 1-5 ; 1Co2, 10-11). C’est l’Esprit du Père et du Fils, autrement dit, l’amour qui lie le Père et le Fils. Le départ de Jésus vers son Père va causer une absence aux côtés de ses disciples ; mais Il y répond par une présence et leur promet le paraclet ; et donc l’Esprit Saint est la promesse du Christ faite aux disciples : « Je prie le Père et il vous donnera un autre paraclet pour qu’il soit avec vous à jamais, l’Esprit de Vérité » (Jn 14, 16-17). L’Esprit Saint est donc un mode de présence du Christ dans l’Eglise et dans le monde (Mt 28, 18-20), autrement dit, l’absence du Christ de ce monde n’est qu’apparente.
II- L’ESPRIT SAINT DANS L’ECONOMIE DU SALUT
Il s’agit ici de scruter sommairement les diverses manifestations de cet Esprit depuis les origines et tout le long de l’histoire humaine. En effet, l’œuvre de l’Esprit Saint n’est pas récente comme le penseraient beaucoup aujourd’hui car elle est vieille que l’humanité ; en voici quelques manifestations :
- Dans le livre de la Genèse, déjà à la création nous pouvons lire : « Au commencement Dieu créa le ciel et la terre. Or la terre était informe….Un vent de Dieu tournoyait sur les eaux » (Gn 1, 1-2). Quel était ce vent de Dieu ? Eh bien il s’agit de l’Esprit Saint qui avait collaboré à la création. Voilà ce que précise Saint Basile dans son ‘’ Traité sur le Saint Esprit’’ : « l’Esprit de Dieu, l’Esprit de vérité qui procède du Père, l’Esprit ferme qui dirige.’’ Esprit Saint ‘’ est son appellation propre et particulière ».
- Sous l’action de l’Esprit Saint, Dieu a parlé aux hommes par les prophètes ; c’est Lui qui a incité les auteurs sacrés en les préservant de toutes erreurs ; c’est Lui-même qui habitait certains justes d’avant Jésus comme Zaccharie, Jean Baptiste, Joseph, Syméon, Anne…
- Pour établir la nouvelle Alliance, l’Esprit de Dieu était toujours au rendez-vous dans le mystère de l’incarnation : « l’Esprit Saint viendra sur toi … », voici ce que l’ange dit à la Vierge Marie.
- Au baptême de Jésus, nous assistons également à une belle manifestation de l’Esprit qui se posa sur Lui sous une forme de colombe ; le prophète Isaïe l’avait prédit : « Un rejeton sortira de la souche de Jesse ; sur Lui reposera l’Esprit du Seigneur… » (Is 11, 1-3). Et tout au long de son ministère, Jésus n’a fait que vivre et agir sous la mouvance de cet Esprit : « L’Esprit du Seigneur est sur moi… » (Lc 4, 18-19 ; Is 61, 1-2)
Il ressort de tout ceci que l’Esprit Saint a été depuis toujours le plus proche collaborateur, le compagnon fidèle de Dieu et des hommes. Quel était au juste sa mission ?
III- LA MISSION DE L’ESPRIT SAINT
Avant de quitter ce monde pour son père, Jésus rassurait ses disciples en ces termes : « Vous allez recevoir une force, celle du Saint Esprit qui viendra sur vous. Alors vous serez mes témoins jusqu’aux extrémités de la terre » (Ac 1, 8). De ces mots de Jésus, nous comprenons que la mission première et significative de l’Esprit était de réconforter, d’encourager, de soutenir les Apôtres et toute l’Eglise naissante dans leur vie de témoignage ; de les aider à pouvoir assurer efficacement la continuation de l’œuvre entreprise par le Christ Lui-même, œuvre confiée désormais à leur gouverne. Et donc l’Esprit Saint était pour les apôtres une force ; voilà ce qui justifie l’appellation « évangile de l’Esprit Saint » que l’on donne aux Actes des Apôtres !
Et jusqu’à nos jours en passant par toute l’histoire de l’Eglise, c’est l’Esprit Saint qui nous incite intérieurement au témoignage chrétien ; c’est Lui qui nous introduit dans la Vérité de Dieu, c’est grâce à Lui que nous auront une parfaite compréhension des enseignements du Christ. (cf Jn 16, 12-15).
L’Esprit Saint est également pour nous les chrétiens, une source de vie comme nous le professons dans le Credo : « Je crois au Saint Esprit qui est Seigneur et qui donne la vie » comme nous le montre aussi le prophète Ezéchiel (Ez 37, 1-14). C’est l’Esprit qui donne vie et vigueur à ce qui semble être mort, à ce qui semble dormir…d’où la nécessité pour l’Eglise entière et pour chacun individuellement de vivre en intimité avec Lui pour notre vitalité spirituelle.
L’Esprit Saint est source de sanctification du corps du Christ, l’Eglise ; et ceci à travers les divers sacrements (Rm 5,5 ; Mt 3,11ss) pour nous conduire vers la perfection ; aussi, distribue t-il à chacun ses dons selon sa volonté, c’est-à-dire que, parmi les fidèles de toute catégorie, Il répartit aussi des grâces particulières qui rendent capable et disponible pour assumer des entreprises et des fonctions diverses, avantageuses pour renouveler et développer l’Eglise, selon cette parole : chacun reçoit le don de manifester l’Esprit en vue du bien de tous.( cf ACTES DU IIe CONCILE DU VATICAN- L’Eglise et l’Esprit).
En somme, nous reconnaissons que si le Christ est la « tête » de l’Eglise, l’Esprit Saint en est l’âme ! toutefois, une question se pose : comment reconnaître la présence de cet Esprit ?


IV- LES FRUITS DE L’ESPRIT SAINT
A la question de savoir comment reconnaître la présence de l’Esprit Saint en un lieu, en une personne, Saint Paul nous en donne la réponse : « Amour, joie, paix, patience, amabilité, bonté, fidélité, douceur, maîtrise de soi » (Ga 5, 22 ; Eph 4, 11-12), tels sont les signes qui caractérisent la présence de l’Esprit Saint ; ou mieux les traits qui caractérisent son action. Ceci pour nous dire que personne ne peut prétendre avoir l’Esprit Saint ou vivre sous la mouvance de cet Esprit s’il ne vie pas dans l’amour et de l’amour pour Dieu et pour son entourage ; dans la joie et de la joie dont il doit contaminer ses frères et sœurs ; s’il n’a aucun grain de patience, de douceur et de bonté dans sa vie de chaque jour…Ne dit-on pas souvent que c’est à ses fruits qu’on reconnaît un arbre ? Eh bien que celui qui pense vivre de cet Esprit fasse ses preuves à la lumière de ces paroles de St Paul ; d’ailleurs il en va de l’exigence de la vie chrétienne, ceci doit être le vœu de chaque chrétien de se laisser phagocyter par l’Esprit et nous aurons transformé notre monde en butte à la haine, à la violence, au mépris des valeurs humaines et chrétiennes. Laissons-nous conduire par l’Esprit de Dieu afin que notre vie incite à la conversion.
Au terme de cette brève présentation, nous voudrions inviter chacun de nous à joindre sa voix à celle de toute l’Eglise en prière pour implorer les dons de l’Esprit Saint, cet Esprit d’amour et d’unité, de sagesse et de purification afin qu’Il vienne nous remplir jusqu’à notre intime, laver ce qui est souillé, baigner ce qui est aride, guérir ce qui est blessé, assouplir ce qui est raide, réchauffer ce qui est froid, rendre droit ce qui est faussé !
Abbé Arnold YOVO
 

Dernière mise à jour: 16-05-2013 Version Imprimable
L'EVEQUE

NOS LIENS
GALERIE
Catéchèse du Pape Jean Paul II sur le Prêtre
| Administration | Anniversaires du mois | Méditation de Mgr | Nous écrire | Webmail
© 2009-2015 Diocèse de Kpalimé