HOMELIE DU 5ème DIMANCHE DE CARÊME A / RP Raymond SEMEKONAWO

  • 0
  • 184 views

HOMELIE DU 5ème DIMANCHE DE CARÊME A / RP Raymond SEMEKONAWO
Ez. 37, 12-24; PS 129(130); RM 8,8-11; Lc 11, 1-45
Chers frères et sœurs,
loué soit Jésus-Christ !
Nous cheminons doucement, les yeux fixés sur Jésus-Christ, vers la célébration du grand mystère de notre salut : la pâques. Dans ce cheminement qui se veut individuel et communautaire à la fois, l’Eglise nous propose en ce cinquième dimanche du temps de Carême des textes qui nous orientent vers la résurrection. Résurrection comme sortie du tombeau, changement d’état de vie.
1- Résurrection comme sortie du tombeau
Dans la première lecture de ce jour, Dieu promet de faire sortir son peuple du tombeau, le tombeau de l’exil où le peuple élu gémit et crie sa désolation. Ce peuple anéanti est comme mort; mais c’est à lui que Dieu fait cette promesse: « Je vais ouvrir vos tombeaux et je vous en ferai sortir ». A cause de la fidélité de Dieu le peuple va se relever et être réétabli sur la terre d’Israël, de même nous serons réétablis dans la dignité des enfants de Dieu. Car si depuis notre baptême nous avons reçu l’Esprit de Celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts, et cet Esprit habite en nous, celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts donnera aussi la vie à nos corps mortels par ce même Esprit ; comme l’indique St Paul dans la seconde lecture.
S’inscrivant dans compréhension de la résurrection comme sortie des ténèbres, de la vie ancienne, la résurrection de Lazare vient dans l’évangile nous enseigner que notre corps à beau être voué aux péchés, à la mort, il reprendra vie; notre vie à beau être livrée à la défaite, aux brisures ou à l’ignominie la plus infâme, elle ressuscitera. Car « celui qui croit en moi, même s’il meurt, il vivra », disait Jésus. Il est donc question de croire en Dieu et d’espérer en sa parole, de l’accueillir dans nos vie, de vivre conformément à sa volonté afin de ressusciter avec lui.
2- Résurrection comme changement d’état de vie
Chers frères et sœurs,
Ressusciter avec le Christ, c’est changer d’état de vie, c’est changer de condition. Il n’est pas possible de ressusciter et demeurer encore dans l’ancien état. La résurrection implique un changement.
Bien aimés de Dieu,
Une chose est de ressusciter ; l’autre est de vivre en ressuscité. La résurrection advient par la foi et l’espérance en Dieu. Pour nous qui écoutons aujourd’hui l’évangile de ce jour, il s’agit donc de poser des actes de foi, quitter l’état de péché qui nous aliène et fait de nous des morts ambulants pour entrer en possession de la vie nouvelle en Jésus, la vie du racheté. C’est à cela que l’Eglise nous invite en ce temps de conversion, pour ressusciter avec Jésus à Pâques.
Des profondeurs de nos tombeaux, de nos péchés, de nos souffrances, pussions-nous aussi entendre Jésus, en ce temps de Carême, nous appeler comme Lazare et sortir effectivement.

DERNIERE RECOLLECTION DE CAREME DES PRETRES, RELIGIEUX ET RELIGIEUSES DU DIOCESE
Prev Post DERNIERE RECOLLECTION DE CAREME DES PRETRES, RELIGIEUX ET RELIGIEUSES DU DIOCESE
Next Post HOMÉLIE DU 4ème DIMANCHE DE CARÊME A/ RP Marius SEGLA

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *