DIOCESE DE KPALIME
DÉCISION-NOMINATION- 2021-2022  *Thème de l'année pastorale 2021-2022 : Accueillons la parole du Christ, devenons ses amis. *Suivez nous sur notre page facebook  *Mgr ALOWONOU souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2021-2022
Accueillons la parole du Christ, devenons ses amis
PRIÈRE POUR LE JUBILÉ D’ARGENT DU DIOCÈSE DE KPALIMÉ
Dieu notre Père, nous te rendons grâce et nous te bénissons pour notre Église diocésaine, ta sainte famille que tu as rassemblée chez nous à Kpalimé, voici 25 ans.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.

ANNUAIRE DIOCESAIN 2017-2018
Actualités : MEDITATION DU 24eme DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE – ANNEE A / RP NESTOR AMEKA

MEDITATION DU 24eme DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE – ANNEE A / RP NESTOR AMEKA
Bien aimés du Seigneur
Loué soit Jésus Christ !

La liturgie de ce jour nous invite à pardonner sans limite. Il s’agit de survivre et de renouer la relation qui a été coupée par l’offense. Ainsi donc, dans la première lecture, Ben Sirac nous dit que nous ne saurions obtenir le pardon de nos propres fautes si nous ne pardonnons pas aux autres.
Notre Dieu est un Dieu de miséricorde qui veut nous introduire dans la logique de sa miséricorde. Dans nos communautés familiales, professionnelles et religieuses, nous avons tous besoin de ce sens de pardon pour non seulement vivre dans une parfaite harmonie entre frères et faire la paix mais aussi vivre le pardon de Dieu et nous introduire dans l’offre de grâce qui est l’alliance de Dieu. Parce qu’après l’œuvre rédemptrice du Christ, nous nous trouvons désormais dans une relation nouvelle. Du coût, nous avons reçu le pardon, nos dettes ont été remises. Dans le Christ nous sommes justifiés.
Et comme l’indique la 2ème lecture, « Dans notre vie comme dans notre mort, nous appartenons au Seigneur » (Rm, 14,8).
Dans l’évangile, le Christ oppose un pardon illimité à une vengeance démesurée. Il va au-delà de la loi du talion en nous demandant de pardonner sans cesse et sans compter : « soixante-dix fois sept fois ». Si nous ne pardonnons pas à nos frères sans calcul du fond du cœur, nous nous montrons indigne du Père céleste qui, au terme ne comptabilisera nullement nos actes de pardon, mais jugera notre intelligence pratique et nos efforts en ce sens.

Frères et sœurs en Christ,
Tout au long de notre vie, nous devons chercher à cultiver la tolérance sans exclure le respect mutuel et avoir de la compassion pour les autres. Tout compte fait, étant donné que l’acte de pardonner dépasse nos forces humaines, nous devons prendre conscience de nos faiblesses et avec la grâce du miséricordieux chercher à tout prix à nous rétablir dans la communion avec Dieu et nos semblables. Que l’Esprit Saint vienne au secours de notre faiblesse.

 

Date de publication: 2020-09-12 00:00:00 Version Imprimable