DIOCESE DE KPALIME
DÉCISION-NOMINATION- 2021-2022  *Thème de l'année pastorale 2021-2022 : Accueillons la parole du Christ, devenons ses amis. *Suivez nous sur notre page facebook  *Mgr ALOWONOU souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2021-2022
Accueillons la Parole du Christ, devenons ses amis
PRIÈRE POUR LE JUBILÉ D’ARGENT DU DIOCÈSE DE KPALIMÉ
Dieu notre Père, nous te rendons grâce et nous te bénissons pour notre Église diocésaine, ta sainte famille que tu as rassemblée chez nous à Kpalimé, voici 25 ans.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse. Consultez la prière
ANNUAIRE DIOCESAIN 2020-2021
Actualités : HOMELIE DU 32ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE ¬ANNEE B / RP DEGBEVI ANDRE

« N’aie pas peur… ; Jarre de farine point ne s’épuisera, vase d’huile point ne se videra… » (1R17, 13-14)
Bien aimé de Dieu, loué soit Jésus Christ,
Ce sont là quelques paroles de confiance de la part du prophète Elie qui montre la toute-puissance de Dieu.
Dimanche dernier, la Parole de Dieu nous invitait à appliquer les commandements de l’amour : l’amour de Dieu et du prochain afin de gagner le Royaume des Cieux.
En ce 32ème dimanche de l’année B, la Parole de Dieu nous invite, à faire confiance au Seigneur en toute situation car sa main puissante agit toujours. En effet, la 1ere lecture et l’Evangile sur lesquels je voudrais porter ma prédication de ce dimanche nous font découvrir combien Dieu est très attentif et compatissant à ce que nous vivons comme misère. Ainsi, dans la 1ère lecture d’aujourd’hui, l’auteur met en lumière la foi de deux personnes de rang social différent. L’un est un prophète, donc membre du clergé et l’autre une pauvre veuve. Mais tous deux étaient en situation. D’une part c’est Elie un fugitif qui, sans trop savoir pour combien de temps vivra-t-il en exil quitte son village et va se réfugier chez une veuve à Sarepta par ordre divin. D’autre part, une veuve qui n’a qu’une poignée de farine et un peu d’huile pour elle et son enfant comme repas de la journée accepte sans arrière-pensée servir l’homme de Dieu au risque de mourir de faim. Pour mieux comprendre toute l’histoire, je vous propose de lire tous les chapitres 16 et 17 du premier livre des Rois.
L’Evangile pour sa part, laisse entrevoir la condamnation des gens riches qui donnaient de leur superflu lors de la collecte dans la salle du trésor. Mais en même temps, il montre l’éloge que Jésus fait de la pauvre veuve qui ne dépose que deux piécettes afin de soutenir les autres nécessiteux. « Amen je vous le dis : cette pauvre veuve a mis dans le tronc plus que tout le monde. Car tous, ils ont pris sur leur superflu, mais elle a pris sur son indigence : elle a tout donné, tout ce qu’elle a pour vivre ». (Mc 12, 43-44)
Bien aimés de Dieu,
Chacun de nous se retrouve dans le tableau que nous présentent les textes liturgiques de ce dimanche. Pour mieux comprendre, nous pouvons nous poser une question : dans quelle catégorie nous nous situons ? Sommes-nous la veuve de Sarepta ou le prophète Elie ? Ou sommes-nous les gens riches du temple ?
Bien chers frères et sœurs chrétiens et lecteurs de notre site,
De nos jours l’on semble désespérer surtout en ces temps de pandémie qui bientôt deux ans nous a tous mis à terre. Mais à travers les textes de méditation de ce jour, Dieu ravive notre espoir en un lendemain meilleur. Pour y arriver, il nous faut accueillir la Parole de Dieu, l’intégrer à notre quotidien et devenir son ami à la manière du prophète Elie qui s’est fait ami et confident de Dieu. C’est justement à cette confiance et à cette foi que Notre père évêque, Mgr Benoit ALOWONOU, évêque de Kpalimé, sous la conduite de l’Esprit Saint nous invite en donnant le thème de l’année pastorale 2021-2023 ainsi formulé : « Accueillons la parole du Christ, devenons ses amis ». Oui, c’est l’intimité du Christ qui donne à ses serviteurs d’obtenir des choses impossibles. Celui qui fait confiance à Dieu et s’abandonne n’est jamais déçu. La confiance et l’abandon de la veuve de Sarepta sont un témoignage de foi. Elle n’hésite pas à risquer sa vie et celle de son enfant en faisant confiance à la Parole d’un Dieu qu’elle ne connait pas et dont se porte garant un étranger. Elie, pour sa part n’a pas hésité un seul instant lorsque Dieu lui intimait l’ordre de s’enfuir vers l’Orient. « Va-t’en d’ici, dirige toi vers l’Orient et cache-toi dans le ravin de Kerith qui est à l’Est du Jourdain … Lève-toi, va à Sarepta qui appartient à Sidon, tu y habiteras » (1R 17, 3-9). A ces paroles, le prophète s’est engagé. Voici donc un exemple de réponse de foi solide et inconditionnée. S’abandonner à la providence de même sans trop comprendre ce qui va arriver. La foi est un abandon de soi aux mains de Dieu. Et nous sommes tous appelés à agir comme la veuve de Sarepta ou comme Elie en disant comme la Vierge Marie, qu’il me soit fait selon ta parole.
Que le Dieu des impossibles nous accompagne et nous fortifie. Amen !

Date de publication: 2021-11-06 00:00:00 Version Imprimable