DIOCESE DE KPALIME
DÉCISION-NOMINATION- 2021-2022  *Thème de l'année pastorale 2021-2022 : Accueillons la parole du Christ, devenons ses amis. *Suivez nous sur notre page facebook  *Mgr ALOWONOU souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2021-2022
Accueillons la Parole du Christ, devenons ses amis
PRIÈRE POUR LE JUBILÉ D’ARGENT DU DIOCÈSE DE KPALIMÉ
Dieu notre Père, nous te rendons grâce et nous te bénissons pour notre Église diocésaine, ta sainte famille que tu as rassemblée chez nous à Kpalimé, voici 25 ans.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse. Consultez la prière
ANNUAIRE DIOCESAIN 2020-2021
Actualités : HOMELIE DU 5EME DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE C / PERE PRUDENCE YAWO

« La mission que Dieu nous confie est alors la transformation de la nature de nos activités humaines en activités qui répondent à la volonté de Dieu, l’unité et la vie de communion pour le salut universel »

Les textes nous invitaient, dimanche dernier à la charité qui seule peut faire de nous, des biens aimés de Dieu et porteurs de sa Parole de vie au monde. C’est pourquoi la liturgie de ce 5ème dimanche nous montre l’attitude que nous devons avoir en tant qu’appelés, afin de pouvoir discerner la nature de la mission à laquelle chacun est appelé.

 1- Dieu se manifeste à nous pour nous appeler.

Chaque manifestation divine est une occasion pour Dieu de nous donner une vocation. Dans celle de la vocation d’Isaïe, le manteau remplissant l’antichambre est l’expression du débordement de la sainteté de Dieu sur le lieu saint et sur Jérusalem et par conséquent, sur le monde. En présence du Dieu saint, l’homme se sent pécheur, voilà pourquoi Isaïe, suspendu à la présence divine, est animé d’une crainte qui n’est pas la peur (Is 6, 5). C’est qu’il se sent incapable, à cause de ses péchés, de se mettre entre les mains de Dieu qui l’enveloppe de sa présence. Ce doit être notre attitude au ‘’Kyrie’’ et à ‘’l’Agnus Dei’’. Un acte de foi en quoi Dieu pardonne à son serviteur et le purifie par le feu divin (Is 6,6-7) et ou celui-ci accepte totalement sa mission. Il nous apprend à choisir entre croire en Yahvé et faire sa volonté, ou être détruit par le contact avec le saint.

2- Notre humilité nous aide à accepter notre vocation.

Dieu s’est aussi manifester en Jésus à Simon et les fils de Zébédée, à travers la pêche miraculeuse pour susciter en eux la vocation à devenir pêcheurs d’hommes. Nous y découvrons deux leÇons: premièrement, la reconnaissance de notre propre péché est le signe certain d’une vraie rencontre avec le Dieu saint. Deuxièmement, c’est seulement en reconnaissant notre condition de pécheur que nous serons capables de discerner le dessein de Dieu sur nous et d’accueillir la mission qu’il nous confie (Lc 5,8-11). La mission que Dieu nous confie est alors la transformation de la nature de nos activités humaines en activités qui répondent à la volonté de Dieu, l’unité et la vie de communion pour le salut universel.

 3- La résurrection est la plus grande manifestation de Dieu.

Dans cet extrait de sa première lettre aux Corinthiens, troublés par les pensées grecques sur la mort, saint Paul nous rappelle que l’essentiel de la mission confiée aux apôtres est d’annoncer la résurrection du Christ dont ils ont été témoins (1Co 15,1-8). La foi en la résurrection est donc au cœur du message chrétien et constitue l’assurance du messager. L’inconnu de la mort est et a toujours été le plus grand fardeau de la vie humaine (Cf. Si 40,1-2); voilà pourquoi la résurrection du Christ, conséquence de notre propre résurrection, est par excellence, la Bonne Nouvelle. C’est cette Bonne Nouvelle libératrice de la peur et de l’inquiétude humaine, que le chrétien est appelé à porter aujourd’hui, sans avoir peur du monde et de ses adversités. La mission du chrétien, pêcheur d’hommes, est de mettre cette Bonne Nouvelle dans sa famille, son quartier, son lieu de travail, son association, son parti politique…par sa vie et sa parole droites.

Daigne l’Eucharistie de ce dimanche manifester Dieu à notre esprit et nous donner la grâce d’accepter la mission de porteurs de sa Bonne Nouvelle par notre vie, notre travail et nos paroles, pour une humanité unie par l’Amour du Christ et disposée au salut apporté par le ressuscitéAmen !

Date de publication: 2022-02-05 00:00:00 Version Imprimable