DIOCESE DE KPALIME
DÉCISION-NOMINATION- 2021-2022  *Thème de l'année pastorale 2021-2022 : Accueillons la parole du Christ, devenons ses amis. *Suivez nous sur notre page facebook  *Mgr ALOWONOU souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2021-2022
Accueillons la Parole du Christ, devenons ses amis
PRIÈRE POUR LE JUBILÉ D’ARGENT DU DIOCÈSE DE KPALIMÉ
Dieu notre Père, nous te rendons grâce et nous te bénissons pour notre Église diocésaine, ta sainte famille que tu as rassemblée chez nous à Kpalimé, voici 25 ans.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse. Consultez la prière
ANNUAIRE DIOCESAIN 2020-2021
Actualités : HOMELIE DU 18ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE – ANNEE C / RP AWU JULES

« Tu es fou : cette nuit même, on va te redemander ta vie. Et ce que tu auras accumulé, qui l’aura ? »
Chers frères et sœurs,
L’évangile de ce 18ème dimanche du Temps ordinaire, année C, nous mette en garde contre la cupidité ou l’avidité face au désir excessif d’accumuler les biens matériels. En effet, les paroles de Qohèleth que nous écoutons en première lecture nous invitent à réfléchir sur la condition de l’homme : La vie, le travail et les richesses deviennent vanité s’ils ne sont pas construits sur Dieu.
Le Christ, dans l’évangile, reprend ce message de sagesse de Qohèleth en l’illustrant par une parabole. L’occasion lui en est donnée par un inconnu qui l’interpelle, visiblement en conflit violent avec son frère, pour que Jésus « partage l’héritage ». Interrogeons-nous un peu sur l’homme de la parabole : qu’aurait-il dû faire cet homme riche, s’il avait été sage ?
Frères et sœurs, Tout d’abord, en constatant que la récolte dépassait ses capacités de provision, il aurait simplement dû penser aux pauvres : « puisque le Seigneur m’a béni par tant de fruits, rendons-le au Seigneur qui est présent dans les pauvres ! » Il aurait ainsi fait le meilleur investissement, en montrant à la fois son détachement des biens matériels et sa préoccupation pour les nécessiteux. Il lui a manqué la charité en tout point. Il n’a fait que penser à lui-même.
Ensuite, l’homme riche fait un projet d’agrandissement, qui est en soi légitime : pensons aux projets gigantesques que nous faisons. Mais il aurait dû le soumettre à la bonne volonté du Seigneur qui veille sur l’histoire, plutôt que de ne s’appuyer que sur ses propres forces.
Enfin, la troisième erreur – conséquence des précédentes et aboutissement de l’existence passée dans l’avarice – consiste à demeurer fermer dans son confort : « Repose-toi, mange, bois, jouis de l’existence ! ». Oubli total de Dieu, des pauvres, du prochain. D’autant plus coupable qu’il est, est son arrogance de se projeter dans une jouissance future qui ne lui appartient pas. Catastrophe : « Tu es fou : cette nuit même, on va te redemander ta vie ».
Frères et sœurs, Le Christ lance cette question qui reprend l’enseignement du Qohèleth : « Ce que tu auras accumulé, qui l’aura ? » Si encore ce pouvaient être les pauvres, le Seigneur en tiendrait compte dans son jugement ; mais le riche insensé n’a certainement pas pris en compte les nécessiteux dans son héritage… Tout le labeur de ses jours de fatigue tombera donc en possession soit d’un parent héritier, soit de quelqu’un, soit – pire encore – des accapareurs en tous genres qui ne manquent jamais autour des riches. Quel désastre ! Et l’évocation de ce désastre devrait nous faire réfléchir. Avec cette parabole, Jésus veut rompre notre logique de recherche excessive des biens terrestres et réorienter notre regard vers une direction claire: la vie de l’homme ne réside pas dans les biens matériels. Notre unique bien devra être Dieu et sa Parole.
Frères et sœurs, à la lecture de ces textes, une seule chose que nous pouvons demander au Seigneur et c’est le psalmiste qui nous l’enseigne : « Apprends-nous la vraie mesure de nos jours : que nos cœurs pénètrent la sagesse ». Que la Parole de Dieu nous illumine et éclaire nos pas. Amen !
 

Date de publication: 2022-07-31 00:00:00 Version Imprimable