HOMELIE DE MGR BENOIT ALOWONOU EN LA SOLENNITE DE LA TRES SAINTE TRINITE A LA PAROISSE NOTRE DAME DU CIEL DE LAVIE.

  • 0
  • 232 views

« Je crois en un seul Dieu, le Père, le  Fils et le Saint-Esprit » 

Frères et Sœurs en Christ,

Après la fête de la Pentecôte, dimanche dernier, où nous avons célébré l’Esprit-Saint envoyé par le Père selon la promesse du Christ ressuscité, l’Eglise Mère et éducatrice nous invite, nous, ses fils et ses filles, à célébrer ce dimanche, la Trinité sainte, mystère d’un seul Dieu en trois personnes.

La fête de ce jour nous renvoie à l’une des affirmations les plus déroutantes de notre foi :  » Je crois en Dieu le Père, je crois en Dieu le Fils, je crois en Dieu le Saint-Esprit ». En même temps, nous disons : « Je crois en un seul Dieu. »  Credo in unum Deum !

Frères et Sœurs, pourquoi la Trinité est-elle aussi déroutante pour l’intelligence et incompréhensible pour la raison humaine ? Pourquoi 1=3 ou 3 =1?

La Trinité est déroutante (c’est à dire surprenante) et incompréhensible, car parler de la Trinité sainte, c’est parler de Dieu, or qui peut prétendre savoir qui est Dieu ? Quel œil l’a jamais vu, quelle oreille l’a entendu, quelle pensée l’a jamais saisi ?  Quelle main a une fois serré la main de Dieu, et quel artiste l’a dessiner ?

Ce que nous savons de Dieu, nous le savons par sa parole et c’est dans sa parole que nous le rencontrons, que nous le voyons, que nous l’écoutons, que nous le touchons et le prenons. Jésus a dit  que nul ne connait le Père sinon le Fils et nul ne connait le Fils sinon le Père et celui à qui le Père veut bien le révéler (Luc 10:22). Autrement dit, nul ne connaît Dieu sinon Dieu.

La première lecture de ce dimanche nous montre un homme, Moïse. Un ami de Dieu. L’Ecriture nous dit qu’il parlait avec Dieu face à face. Pourtant, lorsqu’il avait demandé à Dieu de lui faire la grâce de voir son visage, il lui a répondu « nul ne peut voir Dieu sans mourir », c’est- à dire, nul œil humain ne peut voir Dieu.

Alors que veut dire: Moïse parlait avec Dieu comme on parle à un ami face à face ?

Parler avec Dieu face à face, c’est être admis en sa présence, comme Moïse, dans une attitude d’adoration. Parler avec Dieu face à face, c’est comprendre qu’il est lui-même avec nous et marche avec nous, comme lui-même l’a révélé à Moïse après lui avoir dit son nom: « je suis le Seigneur » (Exode 6: 2) Dieu de tendresse et de pitié, lent à la colère, plein d’amour... « .        Je marcherai moi-même avec toi et je te donnerai le repos » (Exode 33:14)

Frères et Sœurs,

La fête de la Sainte Trinité n’est pas l’occasion de lever le voile sur Dieu pour le saisir. Un prédicateur a dit après une homélie sur la sainte Trinité : je le cite: « j’espère que personne ne sortira de cette église, après cette homélie, en disant, ça y est, j’ai compris, j’ai compris le sainte Trinité ! »

Je vous dis la même chose, que personne ne dise, j’ai compris, car il ne s’agit pas de comprendre Dieu ou de l’expliquer avec nos pauvres mots, mais de rentrer en communion avec Dieu, Père, Fils, Esprit-Saint.

C’est quoi alors la fête de la Sainte Trinité ? (2 réponses à  cette question).

  1. La fête de la Sainte Trinité est l’occasion de reconnaître Dieu à l’œuvre dans nos vies.

Oui, frères et sœurs, Dieu demeure au-delà de notre pensée et de notre intelligence. La fête de ce dimanche nous invite à nous incliner, comme Moïse devant la révélation que Dieu nous fait de lui-même, nous incliner, comme Moïse, dans une attitude d’adoration. Le pape François nous enseigne que l’homme, quand il n’adore pas Dieu, est amené à s’adorer lui-même, selon ses propres pensées et ses propres voies, c’est- -à-dire, à vivre sans rechercher la souveraineté de Dieu sur chacune de nos vies.

La 2e réponse ou le 2e enseignement que nous pouvons retenir de la fête de la Trinité est ceci : Dieu est Amour, Amour est son nom, Amour est son œuvre dans nos vies. C’est pourquoi il est impossible à l’homme de voir Dieu, mais plutôt de le reconnaitre. L’amour ne se voit pas avec les yeux de la chair, il se manifeste. C’est pourquoi Dieu a envoyé son fils dans notre chair pour que nous puissions le voir et à travers le Fils nous voyons Dieu. Nul n’a jamais vu Dieu, nous rappelle st Jean, le Fils lui qui est sorti du Père, c’est lui qui nous l’a fait connaître. « Seigneur, montre nous le Père, et cela nous suffit » dit Philippe à Jésus. Jésus lui dit: Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m’as pas connu, Philippe! Celui qui m’a vu a vu le Père; comment dis-tu: Montre-nous le Père? »

Frères et Sœurs,

Nul ne peut rentrer dans la présence du Père par le Fils, sans briller de la lumière divine, Lumière du Saint Esprit, sans porter Dieu au monde, comme Moïse qui avait le visage éclatant, lumineux, lorsqu’il parlait avec Dieu sur la montagne.

Frères et Sœurs,

Reconnaitre Dieu Trinité à l’œuvre dans nos vies et briller de la lumière de cette révélation, tel est le message de cette fête. Et c’est aussi le message que j’adresse aux membres de la FOFCATO.

Chères Sœurs, chères mamans chrétiennes femmes catholiques,

La fête de la Sainte Trinité, coïncide cette année avec la fête des Mères et la fête de la FOCATO dans tous les 7 doyennés de notre diocèse.

– Dans le Doyenné d’Agou les femmes catholiques de ce  doyenné sont rassemblées dans l’église sainte Thérèse d’Avedjé pour rendre grâce à Dieu.

– Dans le doyenné d’Adeta, les enfants de ce doyenné sont réunies dans l’église sainte Trinité de Bodzé

– Les femmes catholiques du Doyenné de Notsé sont rassemblées sur la paroisse Notre Dame de la Miséricorde à Kpédomé.

– À Amegapé dans le doyenné de Daye, la FOFCATO, célèbre sa journée sur la paroisse Saint Paul d’Amegapé.

– La Paroisse Christ Rédempteur de Hassomé accueille la FOFCATO du Doyenné de Tohoun.

– Et la paroisse Notre Dame du Ciel de Lavié est choisie par les deux données de Kpalimé pour la fête de la FOFCATO.

Ainsi les femmes catholiques de notre diocèse rendent grâce au Seigneur Dieu Trinité pour ces merveilles dans leur vie.

Frères et Sœurs en Christ et spécialement vous femmes catholiques,

La femme a une place importante dans l’Eglise, à l’image de toute l’Ecriture qui montre le rôle que Dieu a voulu confier à la femme. Lorsque les temps furent accomplis, Dieu s’est fait homme et est né d’une femme, la Vierge Marie. Les premières personnes à qui le Christ ressuscité s’est montré, ce sont des femmes. La liste serait trop longue, mais ce dimanche, je voudrais insister sur le rôle d’éducatrice de la femme. Educatrice des choses de la vie, du respect, de la paix. En tant que chrétienne catholique, la femme FOFCATO est appelée à être éducatrice à l’éveil de la foi de ses enfants. Elle est disciple du Christ d’abord au sein de sa famille.

Chers membres de la FOFCATO, chères femmes, chères mères, chères épouses, vous portez, plus que les hommes, l’image de la Trinité à travers les enfants à qui vous donnez la vie. En effet, dans les enfants, on reconnait à la fois les traits du papa, de la maman et en même temps, il est une personne particulière et unique.  Vous êtes invitées à montrer à vos enfants et votre famille, qu’à l’image de la sainte Trinité, Dieu est en chacun de nous, un seul Dieu, à la fois Père, Fils et Esprit-Saint.

En ce dimanche de la Trinité, je vous souhaite, donc, à vous, chères membres de la FOFCATO, et à travers vous, à toutes les mères que nous fêtons aujourd’hui, je vous souhaite d’être des messagères de la Trinité, des porteurs de la lumière de Dieu dans vos maisons, afin que tous les cœurs soient remplis de la lumière du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen !

HOMELIE DE LA SOLENNITE DU SAINT SACREMENT DU CORPS ET DU SANG DU CHRIST – ANNEE A / RP PRUDENCE YAWO
Prev Post HOMELIE DE LA SOLENNITE DU SAINT SACREMENT DU CORPS ET DU SANG DU CHRIST – ANNEE A / RP PRUDENCE YAWO
HOMELIE EN LA SOLENNITE DE LA SAINTE TRINITE – ANNEE A / RP PRUDENCE YAWO
Next Post HOMELIE EN LA SOLENNITE DE LA SAINTE TRINITE – ANNEE A / RP PRUDENCE YAWO

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *