HOMELIE DU 1er DIMANCHE DE CAREME ANNEE B/ RP RAYMOND SEMEKONAWO

  • 0
  • 149 views

Chers frères et sœurs en Christ, nous voici au premier dimanche du Temps de Carême, de cette année liturgique B. Des textes que l’Eglise nous propose en ce jour, trois (3) points retiendront notre attention pour la méditation : l’alliance de Dieu avec Noé, le Salut en Jésus-Christ et la conversion.

  • L’alliance de Dieu avec Noé

A travers Noé, Dieu renouvelle le projet de la création par l’alliance. Dans la Bible, le mot « alliance » signifie union entre Dieu et les hommes. L’auteur du livre de la Genèse emploie les mêmes mots pour Noé et pour Adam : « soyez fécond et prolifique, remplissez la terre … » (Gn9,2 ; Gn 1,28).

Dans la première lecture de ce dimanche, le mot « alliance  » revient 5 (cinq) fois :  » j’établis mon alliance avec vous », dit Dieu. Il s’agit là d’un véritable pacte entre Dieu et les hommes. Un projet bienveillant de Dieu sur l’humanité. Dieu précise aussi que cette alliance concerne toute l’humanité et pour toujours : voici que j’établis mon alliance avec vous, avec vos descendants, avec tous les êtres vivants qui sont autours de vous.  Tout cela nous mène à la découverte d’un Dieu qui ne se venge pas de l’humanité ; au contraire propose son alliance parce qu’il veut que tous les êtres vivants soient sauvés. Dans la perspective de la révélation d’un tel Dieu, le livre de la Sagesse dira : « Tu aimes tous les êtres et ne déteste aucune de tes œuvres : aurais-tu haï l’une d’elles, tu ne l’aurais pas créée…Tu as pitié de tous parce que tu peux tout… Tu les épargnes car ils sont à toi, Maître qui aime la vie » (Sg 11, 23…26). C’est ainsi que tous ceux qui au temps de Noé, n’avaient pas été dignes de monter dans l’Arche, ont entendu désormais le message du salut :  » Il est allé proclamer son message à ceux qui étaient prisonniers de la mort… » L’alliance de Dieu avec Noé, mieux, avec l’humanité c’est donc le Salut, la Vie Nouvelle dans le Christ.

  • Le salut en Jésus-Christ

Par Jésus-Christ, avec Jésus-Christ et en Jésus-Christ, Dieu veut que toute l’humanité soit sauvée de la mort. En Jésus, Dieu révèle son alliance jadis faite avec Noé ; en Jésus Dieu rend concret sa miséricorde envers l’humanité : Jésus-Christ est le visage de la miséricorde de Dieu (Cf. Misericordiae Vultus No 1).

La question ultime ici est de savoir : comment entrer dans ce salut dans le Christ ?  Saint Pierre répond dans la seconde lecture que c’est par le Baptême. Il dit en reprenant l’exemple de Noé :  » Noé construisit l’Arche, dans laquelle un petit nombre de personnes, huit en tout, furent sauvés à travers l’eau. C’est une image du Baptême qui nous sauve maintenant…  » , pour dire que les baptisés sont comme Noé sortant à l’air libre après le déluge. Parce que Noé était un homme au cœur droit, il a pu entendre et accepter la proposition d’Alliance de Dieu (Gn 9,9). A notre tour, sortant des eaux du Baptême, nous pouvons entrer dans la Nouvelle Alliance. Il suffit de nous tenir prêts à nous engager envers Dieu avec une conscience droite. Puisqu’être baptisé, ce n’est pas être purifié de souillures extérieures, mais s’engager envers Dieu avec une conscience droite. Nous retrouvons ici un thème bien cher à Pierre ; celui de « Jésus comme pierre d’achoppement ». En effet pour celui qui croit, Jésus-Christ est le rocher sur lequel il s’appuie ; pour celui qui refuse de croire, Jésus-Christ est la pierre d’achoppement, le rocher qui fait tomber. L’eau joue exactement le même rôle : cause de mort pour ceux qui refusent de croire, cause de vie pour les baptisés. L’eau a noyé les contemporains de Noé, et les Egyptiens au temps de Moïse ; la même eau a porté le bateau de Noé, et protégé le peuple d’Israël en se retirant devant lui et en faisant des remparts de part et d’autre de son passage.

Bien aimés de Dieu, nous sommes désormais comme Noé : il a été sauvé, mis à part en quelque sorte, pour être signe et témoin de la volonté de Dieu de faire Alliance avec l’humanité toute entière. A notre tour, nous sommes signe et témoins de l’Alliance universelle, par notre Baptême. De plus, dans l’ancien Testament, huit (8) est le symbole de la Création Nouvelle ; puisque la première Création s’était déroulée en sept (7) jours (Gn 1).  Ces huit (8) personnes (Noé, sa femme et les trois couples de ses enfants) étaient ceux par qui Dieu reprenait son projet de création. Ce n’était encore qu’une image : la véritable re-réaction a commencé avec la résurrection du Christ ; la nouvelle humanité naît dans les eaux du Baptême. Et le Baptême n’est reçu qu’avec la conversio ad Dei (conversion à Dieu).

3- La conversion

L’évangéliste Saint Marc met sur les lèvres de Jésus un appel pressant à se convertir pour accueillir dans la foi l’avènement du Règne de Dieu (Mc 1, 15).  Se convertir signifie littéralement en grec  » changer de mentalité ». Ce changement de mentalité consiste en la transformation essentielle chez l’homme pour un retour vers Dieu. La conversion est donc liée à la foi en la Bonne Nouvelle : « convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle ». C’était aussi l’appel que lançait les apôtres dans leurs premières proclamations pascales. Ainsi Paul en Ac 20,21 déclarait : « J’admirais Juifs et Grecs de se convertir à Dieu et de croire en notre Seigneur Jésus ».

Frères et sœurs, hâtons le pas d’entrer dans le projet bienveillant de Dieu, grâce à ces quarante (40) jours d’intériorité. Revisitons dans nos moments d’examen de conscience, nos engagements baptismaux et laissons Jésus changer notre cœur et notre mentalité. Enfin, que ce temps de désert nous aide à renouer avec Dieu et à devenir non seulement les porteurs de son message aux peuples, mais aussi que nous-même devenions l’authentique message par le témoignage de notre vie.

Que l’Eucharistie de ce jour nous y aide, Amen.

 

HOMELIE DU 2e DIMANCHE DE CAREME ANNEE B / RP GILLES GABA
Prev Post HOMELIE DU 2e DIMANCHE DE CAREME ANNEE B / RP GILLES GABA
CELEBRATION DE LA 32e JOURNEE MONDIALE DU MALADE
Next Post CELEBRATION DE LA 32e JOURNEE MONDIALE DU MALADE

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *