HOMELIE DU 2e DIMANCHE DE CAREME ANNEE B / RP GILLES GABA

  • 0
  • 650 views

Depuis une dizaine de jours, nous avons entamé le temps de Carême, un temps propice pour se rapprocher de Dieu. En ce 2ème dimanche, les textes soumis à notre méditation nous font découvrir la scène de la révélation du Seigneur à Abraham dans le sacrifice d’Isaac d’une part et celle de la transfiguration d’autre part.

Dans la 1ère lecture, l’ami de Dieu, notre patriarche Abraham, montre un exemple de confiance en Dieu dans le récit généralement désigné le sacrifice d’Isaac.

Le récit met en évidence la foi d’Abraham, qui obéit à Dieu, même si ce dernier lui réclame ce qu’il a de plus cher, son fils unique. Au moment où Abraham fut mis à l’épreuve dans sa foi, les sacrifices humains étaient assez fréquents en terre de Canaan (Cf 2 R3,27 ; Lev 20,2-5).

  • L’épreuve de Dieu

Dans le récit, nous sommes tous touchés par la disponibilité inconditionnelle d’Abraham. Il est prêt à donner à Dieu tout et même son fils unique.

Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac, va au pays de Moriah, et là tu l’offriras en holocauste sur la montagne que je t’indiquerai.

Il faut noter qu’il s’agit d’Isaac, l’enfant de la promesse donné par Dieu lui-même à Abraham quand ce dernier avait 100 ans ; et ce en moment, Ismaël et sa mère sont partis de la maison d’Abraham sur recommandation du Seigneur.

À la demande du Seigneur, Abraham ne récrimine point mais obéit par une action.

… il lia son fils Isaac et le mit sur l’autel, par-dessus le bois. Abraham étendit la main et saisit le couteau pour immoler son fils.

Pas à pas, Dieu initie Abraham à un autre style de vie, le sien. Voilà qui éclaire pour nous les enjeux d’une vie avec Dieu, d’une vie dans la foi.

Dans des moments de découragement, on se demande parfois : à quoi bon vivre encore ? Le sens de vivre dans la durée, c’est d’apprendre, sans cesse et encore, la volonté de Dieu pour nous. La conversion est un long chemin. Il y faut du temps. Et il faut la passion de connaître Dieu, le désir d’entrer dans sa manière d’aimer et d’agir. Par son obéissance sans faille, Abraham a manifesté sa soumission à Dieu. Dieu lui confirme sa bénédiction :

« … parce que tu as fait cela,
parce que tu ne m’as pas refusé ton fils, ton unique,

je te comblerai de bénédictions, je rendrai ta descendance aussi nombreuse
que les étoiles du ciel et que le sable au bord de la mer,
et ta descendance occupera les places fortes de ses ennemis.
Puisque tu as écouté ma voix, toutes les nations de la terre
s’adresseront l’une à l’autre la bénédiction par le nom de ta descendance. »

En demandant de nouveau, l’enfant que Dieu lui-même a donné à Abraham, Dieu ne voulait pas rendre pauvre Abraham mais plutôt l’enrichir de sa confiance. Et Abraham, en répondant à cette volonté divine découvre de nouveau l’amour indescriptible de Dieu.

Quand Dieu demande à l’homme, il ne le rend pas pauvre mais au contraire, il l’enrichit.

  • L’épreuve des disciples

En route vers Jérusalem, Jésus avait posé la question à ses disciples sur son identité et leur avait annoncé le destin tragique qui l’attendait dans la Ville Sainte : son arrestation, la condamnation et le supplice de la croix. Face à ces révélations qui avaient plongé les disciples dans un désarroi, Jésus rassure Pierre, Jacques et Jean dans l’évènement de la Transfiguration.

Face au doute, au découragement, la voix du Père rassure « Celui-ci est mon Fils bien-aimé : écoutez-le !

En ce début de Carême, nous sommes invités à suivre le Seigneur ; à tout sacrificier pour Dieu et à nous abandonner à sa divine volonté. Face aux incompréhensions du cours de la vie, cherchons comme Abraham la volonté de Dieu. Face au doute et découragement qui peuvent subvenir sur notre chemin de foi, souvenons-nous de la voix qui se fit entendre « Celui-ci est mon Fils bien-aimé : écoutez-le !

Que ce temps de Carême nous permette de revenir au Seigneur et de connaître ses volontés dans nos vies !

MESSAGE DE LA CONFERENCE DES EVÊQUES DU TOGO (CET)
Prev Post MESSAGE DE LA CONFERENCE DES EVÊQUES DU TOGO (CET)
HOMELIE DU 1er DIMANCHE DE CAREME ANNEE B/ RP RAYMOND SEMEKONAWO
Next Post HOMELIE DU 1er DIMANCHE DE CAREME ANNEE B/ RP RAYMOND SEMEKONAWO

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *