HOMELIE DU 1er DIMANCHE DU TEMPS DE L’AVENT B / RP PATAKI LOUIS

  • 0
  • 219 views

Is 63, 16-19 ; 64, 2-7. 1Cor 1, 3-9. Mc 13, 33-39.

Bien chers frères et sœurs,

L’Eglise est entrée dans le temps de l’Avent et commence une nouvelle année liturgique (B). En effet, ce temps fort de l’Eglise, qui débute en ce premier dimanche de l’Avent et qui se termine le 24 décembre au matin avant les grandes festivités de Noël, occupe une place spéciale dans notre liturgie.

Du latin Adventus qui signifie « Avènement », le temps de l’Avent rappelle la longue attente de Dieu par les justes d’Israël. Mais pour ces derniers, l’attente devenait trop longue, Dieu semblait s’éloigner de ses serviteurs « pourquoi Seigneur nous laisser errer hors de tes chemins ? Pourquoi laisser nos cœurs s’endurcir et ne plus te craindre ? » (Is 63, 17). La situation semblait exténuante et désespérante, Dieu semblait renoncer à sa paternité, oubliant ainsi son héritage. Face à cette situation, voyant le peuple périr dans le péché et ses frères s’égarer loin du Seigneur, le Prophète Isaïe n’a qu’une seule solution : rappeler à Dieu qu’il est père et rédempteur : « c’est toi Seigneur notre père, notre rédempteur depuis toujours » ; il crie vers le Seigneur au secours : « Ah ! Si tu déchirais les Cieux, si tu descendais » (Is 64, 1).

Bien aimés du Seigneur, cette réalité vécue par les fils d’Israël au 7ème siècle avant Jésus-Christ, de nombreuses populations vivent encore et de nos jours des situations similaires. En effet, face à la guerre, au terrorisme, à la maladie, à la misère, à la famine, à la persécution, à l’injustice… des peuples et des familles adoptent les mêmes attitudes que celles des fils d’Israël en se demandant jusques à quand Dieu sera-t-il irrité contre eux, jusques à quand Dieu cachera-t-il son visage, jusques à quand Dieu les livrera-t-il au pouvoir du mal et du péché ? L’inquiétude et la peur gagnent de plus en plus les cœurs. Comme Isaïe nous sommes invités à prier Dieu notre Père, à rappeler à notre monde qu’il est l’ouvrage et aux personnes en difficulté qu’ils sont toujours l’héritage de Dieu malgré leur souffrance.

L’Avent c’est aussi le temps d’attente et de préparation de tous les chrétiens au retour du Seigneur. Il y a en effet plus de deux mille ans que les chrétiens professent que « Jésus Christ reviendra dans la gloire pour juger les vivants et les morts » (cf crédo Symboles des Apôtres et Nicée-Constantinople). C’est une évidence : le Seigneur viendra ; il viendra un jour : un matin ? Un soir ? Nul ne le sait, quand ce sera le moment personne ne peut le dire. Voilà pourquoi, dans sa bienveillance, le Seigneur prend soin d’instruire ses disciples : « prenez garde, restez éveillés » (Mc 13, 33). Veillons frères et sœurs, afin que le Maitre de la maison, s’il arrive aujourd’hui ou demain, s’il revient un matin ou un soir, s’il rentre à midi ou à minuit, ne nous trouve pas désœuvrés, désespérés ni endormis. Ne soyons pas des pratiquants de « vaine espérance » non plus. Mais comme Saint Paul l’a enseigné aux corinthiens, nous sommes également invités à croire à la fidélité et la grâce du Seigneur car « aucun don de grâce ne saurait nous manquer, à nous qui attendons de voir se révéler notre Seigneur Jésus-Christ » (cf 2ème lecture).

En Jésus, nous avons reçu toutes les richesses aussi bien spirituelles que matérielles pour nous préparer dignement à célébrer Noël dans la joie. Amen !

VISITE PASTORALE DE SON EXCELLENCE MONSEIGNEUR MARK GERARD MILES, NONCE APOSTOLIQUE PRES DU TOGO ET DU BENIN DANS LE DIOCESE DE KPALIME
Prev Post VISITE PASTORALE DE SON EXCELLENCE MONSEIGNEUR MARK GERARD MILES, NONCE APOSTOLIQUE PRES DU TOGO ET DU BENIN DANS LE DIOCESE DE KPALIME
ADRESSE DES EVÊQUES DU TOGO AU PEUPLE DE DIEU A L’ISSUE DE LEUR 134e SESSION ORDINAIRE
Next Post ADRESSE DES EVÊQUES DU TOGO AU PEUPLE DE DIEU A L’ISSUE DE LEUR 134e SESSION ORDINAIRE

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *