HOMELIE DU 4e DIMANCHE DU TEMPS DE L’AVENT / RP DOMINIQUE KEKPESSA

  • 0
  • 142 views

Bien-aimés du Seigneur, en ce 4e dimanche du temps de l’Avent, la Parole de Dieu nous conduit au début de la Nouvelle Alliance, début du mystère de l’Incarnation du Fils de Dieu. Ce début de la Nouvelle Alliance est si important à l’Eglise qu’elle nous le rappelle chaque jour, chaque midi, chaque soir, et chaque milieu de la nuit à travers la prière de l’Angélus. Voici ce que nous disons dans cette prière : l’Ange du Seigneur porta l’annonce à Marie et elle conçu du Saint-Esprit ; voici je suis la servante du Seigneur qu’il me soit faite selon ta parole ; et le Verbe à Marie c’est fait chair et il a habité parmi nous ». Nous adressons ensuite les premiers mots de l’Ange Gabriel à Marie en disant : « je vous salue Marie pleine de grâce, le Seigneur est avec vous » Nous y ajoutons les premiers mots d’Élisabeth à Marie en disant « vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus le fruit de vos entrailles est béni ».
Frères et sœurs, cette prière que l’Église nous a apprise à dire tous les jours est d’une part le rappel du mystère de l’Incarnation, rappel du début de la Nouvelle Alliance. D’autre part, Elle est une véritable profession de foi en le mystère de l’Incarnation du Fils de Dieu. Autrement dit, si tu récites fidèlement cette prière de l’Angélus, alors tu confesses devant Dieu et devant les hommes que Jésus-Christ est le Fils de Dieu qui s’est fait homme pour nous sauver. C’est donc à la fois un rappel du mystère de l’Incarnation du Fils de Dieu et une véritable profession de foi en ce mystère.
Par ailleurs, comme nous l’aurions constaté, la prière d’ouverture de ce 4e dimanche du temps de l’Avent est la même que la prière finale de l’Angélus. Relisons avec foi cette prière : « que ta grâce Seigneur notre Dieu, se répande en nos cœurs. Par le message de l’ange, tu nous as fait connaître l’Incarnation de ton Fils bien-aimé. Conduit nous par sa passion et par sa croix jusqu’à la gloire de la Résurrection. » Cette prière nous enseigne que croire et confesser que Jésus-Christ est fils de Dieu fait homme pour nous sauver n’est point une imagination, ni une invention des hommes. C’est une révélation de Dieu lui-même à travers les paroles de l’Ange Gabriel à Marie. Par le message de l’Ange, Dieu nous a fait connaître l’Incarnation de son Fils bien-aimé.
Reprenons avec l’évangéliste, les paroles de l’Ange Gabriel : « Je te salue, comblée de grâces, le Seigneur est avec toi… Sois sans crainte Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils, tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du très haut, le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père, il règnera pour toujours sur la maison de Jacob et son règne n’aura pas de fin …. L’Esprit Saint viendra sur toi et la puissance du très haut te prendra sous son ombre. C’est pourquoi celui qui va naître sera sain. Il sera appelé Fils de Dieu…. Or voici que dans sa vieillesse, Élisabeth ta parente a conçu elle aussi un fils et en est à son 6e mois, alors qu’on l’appelait la femme stérile. Car rien n’est impossible à Dieu.
Bien-aimés du Seigneur, c’est Dieu lui-même qui a pris l’initiative de se révéler à nous pour nous sauver. S’il ne l’avait pas fait, personne ne l’aurait connu. Personne n’aurait pu se sauver lui-même. Notre foi est une révélation et non une imagination ou une invention humaine. C’est de cette révélation que nous parle Saint Paul dans la deuxième lecture de ce 4e dimanche du temps de l’Avent. En ce dernier jour de l’Avent et durant le temps de Noël, l’Eglise nous invite à célébrer la grâce de Dieu, à dire merci au Seigneur pour sa grâce. Comme l’a chanté une artiste, la grâce, c’est lorsque tu reçois quelque chose dont tu n’es pas digne, quelque chose que tu ne mérites pas et que tu ne pourras jamais mériter. Oui, Marie est comblée de grâce.
Frères et sœurs, Dieu fait grâce. Dans tout le message qu’il a envoyé transmettre à Marie, Dieu s’engage à tout faire pour la naissance dans le monde de son Divin Fils. A Marie, il a demandé trois services à choses : ne pas avoir peur, accepter d’enfanter son fils et enfin donner à l’enfant qui va naître d’elle le nom de Jésus. Marie n’a pas hésité à donner son accord : voici je suis la servante du Seigneur qu’il me soit fait selon ta parole.
A part la Bienheureuse Vierge Marie, d’autres personnes aussi ont collaboré à la naissance du Fils de Dieu dans le monde. Nous pouvons citer : le roi David, Jean-Baptiste et ses parents, Joseph un descendant de David, l’Ange Gabriel, Dieu le Père, l’Esprit Saint… Nous savons ce que chacun d’entre eux a fait en vue de l’Incarnation du Fils de Dieu.
Particulièrement la première lecture de ce dimanche nous enseigne le rôle que le Roi David a joué en vue de la naissance de Jésus. Le roi David avait décidé construire une maison pour abriter l’arche de la première alliance, parce qu’elle était déposée sous une tente. Il fit connaître sa décision au prophète Nathan. Ce dernier lui répondit : fais-le car le Seigneur est avec toi. Mais durant la nuit, Dieu envoya le Prophète dire à David : ce n’est pas toi qui vas me construire un temple, c’est moi plutôt qui vais te construire une demeure, une maison pour ton règne. Je te le promets : un de tes descendants régnera à ta place, son règne n’aura pas de fin, il m’appellera son père, je l’appellerai mon fils.
Chers frères et sœurs, ce descendant de David, c’est Jésus. Grâce à Joseph, le Fils de Dieu est aussi appelé Fils de David. Cette appellation montre qu’il est vrai Dieu et vrai homme.
Frères et sœurs en Christ, que devons-nous retenir de tout cela pour nourrir notre vie quotidienne ? Aujourd’hui encore, Dieu veut faire naître son Fils dans le monde. Il nous invite à collaborer avec lui à la manière de David, Jean-Baptiste et ses parents de Joseph de l’Ange Gabriel et de Marie. Jouer le rôle de Marie, c’est se faire serviteur ou servante de Dieu dans l’Eglise et non des spectateurs et spectatrices indifférents dans l’Eglise. C’est choisir de faire la volonté de Dieu même si c’est difficile. Jouer le rôle de Marie c’est porter une Jésus, c’est à dire qu’on voit Jésus à travers notre vie, nos comportements et nos paroles. Que Dieu ne cesse de faire descendre sa grâce sur nous. AMEN

VATICAN NEWS : MGR ALOWONOU BENOIT INVITE LES CHRETIENS A ETRE DES ARTISANS DE PAIX
Prev Post VATICAN NEWS : MGR ALOWONOU BENOIT INVITE LES CHRETIENS A ETRE DES ARTISANS DE PAIX
HOMELIE DU 3e DIMANCHE DE L’AVENT / RP PRUDENCE YAWO
Next Post HOMELIE DU 3e DIMANCHE DE L’AVENT / RP PRUDENCE YAWO

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *