HOMELIE DU 25ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE – ANNEE A / RP SETO VENCESLAS

  • 0
  • 393 views

Bien aimés de Dieu,

En ce 25e Dimanche du Temps Ordinaire Année A, l’Eglise nous propose en méditation, la péricope évangélique communément appelée  parabole des ouvriers de la dernière heure. Cette parabole est pleine d’images et de symbolismes. Les termes que Jésus utilise sont riches et chargés de significations.

Le Maitre du domaine symbolise Dieu. Les ouvriers embauchés symbolisent les hommes, créatures de Dieu. La vigne symbolise le monde, le soir venu symbolise la fin du monde, le salaire symbolise la vie éternelle…

A travers cette parabole, Jésus instruit son auditoire sur le Royaume de Dieu. L’entame de la parabole nous en rafraichit la mémoire : en effet jésus déclare : le royaume de Dieu est comparable….

Le Royaume de Dieu existe t- il vraiment ? Y a-t-il une vie après la présente que nous devons espérer et attendre? A entendre certains, l’existence ou la conception d’une vie en dehors de ou après la présente vie est pure absurdité, une hallucination ou encore une invention à endormir le monde.

Frères et Sœurs en Christ et en humanité,

Le royaume de Dieu existe. Il s’agit là, d’une vérité inaliénable, et inaltérable : vérité comprise comme adéquation de la parole avec réalité. Apres cette vie, il y aura une vie en Dieu, une vie éternelle, une vie qui n’aura pas de fin contrairement à la présente qui est éphémère et passagère, une vie de paix, de joie et de délice contrairement à celle présente, truffée d’épreuves, de martyrs blancs ou rouges (souffrance pour le Christ).

Dans la parabole que nous méditons en ce dimanche, Jésus nous donne la certitude de l’existence de la vie éternelle. Notre présente vie est exode vers cette vie éternelle que Jésus nomme Royaume de Dieu

A travers cette parabole, Jésus nous livre aussi la véritable nature de cette vie éternelle : elle est le salaire que Dieu accorde à ses enfants à la fin des temps, un salaire promis à tous et à chacun. Une seule, même et unique récompense offerte au genre humain en Jésus : le Ciel, notre véritable patrie, la félicite éternelle où nous jubilerons dans l’assemblée des saint et avec les Puissances d’en haut.

Pour recevoir ce salaire (le royaume de Dieu) du maitre du domaine, une condition s’impose : allez à la vigne. Le terme allez qu’emploie le Christ dans la parabole que nous méditons, doit nous renvoyer à celui qu’il emploie pour envoyer ses disciples en mission : Allez enseignez toutes les nations (Mat 28,19) ou encore pour raconter à Jean Baptiste emprisonné les œuvres qu’il accomplit : allez dire ce que vous voyez (Lc 7,22). Cet allez à ma vigne fait écho de la mission que Dieu confie à l’homme : une mission d’amour. Cet allez à ma vigne doit nous interpeler nous aussi, actuel auditoire de Jésus Parole éternelle du Père.

Le Royaume de Dieu nous est acquis par le Christ à travers sa Pâques certes. Toutefois, nous devons témoigner de notre Rédemption, œuvre d’amour. En ratant ce devoir, prescription évangélique, nous risquons d’être appelés en premier et occuper la dernière place. Un effort perpétuel et permanent s’impose donc à nous afin que le Christ soit glorifié dans nos corps. Cet effort de tous les jours est synonyme de travail utile dont mentionne Saint Paul dans la deuxième lecture de ce dimanche. Pour lui, l’accomplissement de ce travail utile se résume en ces termes : vivre c’est le Christ.

En accomplissant la mission que Dieu nous assigne, nous pouvons penser être prioritaires des grâces de Dieu. En témoigne la controverse des premiers ouvriers embauchés par le maitre du domaine dans la parabole du jour. Au contraire, le regard divin sur sa créature est impartial et dépourvu de toute ségrégation et calcul. L’attitude de ce maitre de domaine qui ne se laisse pas corrompre par la justice distributive de notre monde dont fait recours ces premiers ouvriers met en exergue la justice divine. Les pensées de Dieu ne sont pas celles des hommes et ces chemins ne sont pas les nôtres.

En ce dimanche, implorons la grâce d’hériter du Royaume de Dieu au soir de notre vie terrestre. AMEN.

HOMELIE DU 26ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE – ANNEE A / RP YAWO PRUDENCE
Prev Post HOMELIE DU 26ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE – ANNEE A / RP YAWO PRUDENCE
DIOCESE DE KPALIME / DECISIONS – NOMINATIONS 2023-2024
Next Post DIOCESE DE KPALIME / DECISIONS – NOMINATIONS 2023-2024

Leave a Comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *