DIOCESE DE KPALIME
CHRIST EST VRAIMENT RESSUSCITÉ ALLELUIA ALLELUIA!!! JOYEUSES FÊTES DE PÂQUES Á TOUTES ET TOUS. THEME DE L ANNEE PASTORALE: "EGLISE DE KPALIME BRILLE DE LA LUMIERE DU CHRIST ET SOIS TEMOIN DE SA MISERICORDE ". Visitez notre page facebook "diocese de Kpalimé". Mgr ALOWONOU Souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
♫ CHANT THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2016-2017
Eglise de Kpalimé, brille de la lumière du Christ et sois témoin de sa miséricorde.
Wó Ha Kpalimé to, klé tso Kristo mè éyé nyé éfé nublanukpokpo fe dasedila.
2 Paroles(éwé&Français) et musique:
Père Dotse Marius

NOMINATIONS
2017-2018
ANNUAIRE DIOCESAIN 2017-2018
Actualités : HOMELIE PRONOCEE PAR MGR BENOIT ALOWONOU A LA VEILLEE PASCALE 2018 A LA CATHEDRALE SAINT ESPRIT DE KPALIME.

Le Christ est ressuscité, Alleluia !
Frères et Sœurs,
La célébration de la veillée pascale est la plus belle célébration de l’année liturgique car la fête de Pâques est la plus belle, la plus réconfortante des fêtes, le sommet de la vie de l’Église, car elle touche les fondements même de notre identité de chrétien, identité d’hommes et de femmes nés pour la vie éternelle par la résurrection du Christ.
Par sa résurrection, le Christ nous associe à sa victoire sur la mort. Alléluia !
Nous pouvons dire avec l’auteur des hymnes de l’office « Il s’est écroulé le mur sur lequel il est écrit Jésus est mort »
La célébration de cette nuit est belle aussi par les lectures que l’Église propose à notre méditation. Elles sont le résumé de l’amour de Dieu et de sa fidélité qui sont constants, depuis le premier jour de la création jusqu’à la résurrection du Christ où le Créateur nous recrée d’une manière plus admirable encore.
Je veux revenir particulièrement sur les lectures qui nous parlent de passage. D’abord, le passage de la nuit du monde, au premier jour où Dieu a dit : « que la lumière soit ». On a dit à ce propos que « depuis le début du monde, Dieu veut donner sa lumière aux hommes, et depuis le début du monde, les hommes ont préféré les ténèbres. Ils ont préféré la nuit parce qu’ils faisaient du mal devant Dieu » (Card André Vingt-Trois). Toute l’histoire du salut porte la marque de cette tension entre la lumière et les ténèbres, entre la tendresse du cœur de Dieu et l'endurcissement du cœur de l'homme. Nous avons écouté aussi le récit de la sortie d’Égypte, passage de la mer rouge et commencement d’une nouvelle vie pour le peuple libéré de l’esclavage. Cet évènement extraordinaire nous dit que « rien ne peut empêcher Dieu d’accomplir les promesses faites à son peuple d’ouvrir les portes fermées et de franchir les barrières infranchissables. Il rappelle aussi que Jésus est le berger qui nous ouvre les portes de la mort, pour nous faire passer sur l'autre rive, si nous avons cru qu’Il est mort pour nous et ressuscité pour notre justification »
Ces deux lectures nous introduisent dans le récit de la résurrection du Christ, passage des ténèbres de la mort, à la lumière du jour sans fin. C’est le signe de ce passage que nous avons rappelé tout à l’heure, au début de la veillée, lorsque nous sommes entrés dans l’obscurité de l’église, à la suite du cierge pascal qui est le signe du Christ ressuscité. L’Église nous dit à travers cette liturgie, que le Ressuscité est la lumière qui nous précède et illumine les ténèbres de ce monde, sur notre route vers la maison du Père. De même que Dieu créa le monde en son premier matin, de même, par la résurrection du Christ, Dieu recrée un monde nouveau, des hommes nouveaux, libérés du péché et de la mort éternelle.
La vie nouvelle dans le Christ ressuscité nous a été rappelée par St Paul, « Frères, nous tous, qui avons été baptisés en Jésus Christ, c’est dans sa mort que nous avons été baptisés. Si nous avons été mis au tombeau avec lui, c’est pour que nous menions une vie nouvelle. »

Frères et Sœurs,

Cette nuit, il est important que chacun de nous se rappelle que le baptême nous a introduit dans la vie du Ressuscité. C’est pour cela que la liturgie de la nuit de Pâques accorde une place importante au rite du baptême. A travers ceux qui sont baptisés cette nuit, c’est notre naissance à la vie de pâques que nous célébrons, c’est l’entrée des baptisés dans la communauté des enfants de Dieu, nés de la foi au Christ, que nous célébrons, c’est la grande famille de ceux qui sont rachetés par le sang de l’Agneau que nous célébrons. Tout à l’heure, après la bénédiction de l’eau qui servira pour les baptêmes, nous serons aspergés en souvenir de notre baptême. De nouveau, nous confesserons notre foi, la foi de notre baptême et nous redirons notre engagement à vivre les exigences de la vie nouvelle qui nous a été donnée.

Frères et sœurs

Dans l’évangile de st Marc, le récit de la résurrection de Jésus nous renvoie à l’intime de notre foi, car à l’image des saintes femmes qui se sont rendues au tombeau de grand matin, la vie à la suite du Ressuscité n’est pas dans le spectacle, ni dans le sensationnel, mais elle est fondée sur un tombeau vide et une parole : « il est ressuscité ! Il n’est plus ici, parmi les morts».
Nous sommes appelés à accueillir ce message et à l’annoncer par toute notre vie : Il est ressuscité. Il est vivant. Il est parmi nous, sur nos chemins.
Nous savons tous que nos vies connaissent le doute et l’obscurité, mais par la résurrection du Christ, le Père nous dit sa présence et son secours toujours offerts. Dans ce sens, le Pape François nous rappelle que par la Résurrection, le Christ n’a pas seulement ôté la pierre du sépulcre, mais il veut aussi faire sauter toutes les barrières qui nous enferment dans nos pessimismes, nos calculs, nos recherches de sécurité.

Frères et Sœurs,
Pendant toute l’année liturgique, le cierge pascal nous rappellera la présence du Christ ressuscité au milieu de son peuple, dans les moments joyeux comme dans les moments de peine. Pour chacun de nous, il refait le passage, le passage du péché à la réconciliation avec Dieu, le passage de l’esclavage à la liberté des enfants de Dieu car oui, le Christ est vraiment ressuscité, Alléluia. Amen !

 

Date de publication: 2018-03-31 00:00:00 Version Imprimable
L'EVEQUE
Mgr ALOWONOU Benoît
Evêque de Kpalimé

MEDITATION DE LA SEMAINE

MEDITATION DU DIMANCHE DES RAMEAUX ET DE LA PASSION ANNEE B
Psaume 22(21), 8-9.17-18a.19-20.22c-24a.
"Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné"

::.La suite


HOMELIES ET TEXTES DE MGR
NOUVELLE FORMULE DU "PATER NOSTER" EN EWE
"
NOS LIENS
CATECHESE DU PAPE JEAN PAUL II
SUR LE PRETRE
| Administration | | Nous écrire | Webmail
© 2009-2018 Diocèse de Kpalimé