DIOCESE DE KPALIME
Les ordinations diaconale et presbytérale du diocèse auront lieu le 13 Octobre à Kpalimé et le 20 octobre Notsé Prions pour les futurs ordinands. THEME DE L ANNÉE PASTORALE: "NOUS SOMMES LE PEUPLE QU'IL CONDUIT DE SA MAIN. MARCHONS À LA SUITE DU CHRIST ". Visitez notre page facebook "diocèse de Kpalimé". Mgr ALOWONOU Souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
DECISIONS-NOMINATIONS 2018 - DIOCESE DE KPALIME
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
♫ CHANT THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2016-2017
Eglise de Kpalimé, brille de la lumière du Christ et sois témoin de sa miséricorde.
Wó Ha Kpalimé to, klé tso Kristo mè éyé nyé éfé nublanukpokpo fe dasedila.
2 Paroles(éwé&Français) et musique:
Père Dotse Marius

NOMINATIONS
2017-2018
ANNUAIRE DIOCESAIN 2017-2018
Actualités : HOMELIE DE MGR BENOIT ALOWONOU LORS DE L'ORDINATION PRESBYTERALE DU FRERE SYLVAIN KELAM DE LA CONGREGATION DES RELIGIEUX DE SAINT VINCENT DE PAUL

« Seigneur, tu m’as appelé, me voici »
Frères et Sœurs en Christ,
C’est par ces mots et cette disposition du cœur, que le Frère Sylvain KELAM, fils de notre Église diocésaine, se présente ce jour devant l’autel de Dieu pour recevoir le sacrement de l’ordre, en présence du peuple de Dieu, en présence de ses parents, amis et en présence de ses Frères de la Société des prêtres de la Mission de saint Vincent de Paul.

Frère Sylvain a entendu l’appel du Christ, le Prêtre éternel, à faire un pas de plus dans le don de sa vie, pour partager son unique sacerdoce. Et nous, peuple de Dieu rassemblé en Église, nous sommes venus dans la joie rendre grâce au Seigneur qui a choisi Sylvain pour servir en sa présence.

Le Frère Sylvain KELAM est le premier fils de notre Eglise diocésaine et le premier Togolais que Dieu appelle à son service dans la famille des Frères de Saint Vincent de Paul. C’est aussi la première ordination sacerdotale dans cette jeune paroisse placée sous la protection de la Trinité Sainte. Jeune paroisse, parce qu’elle est créée il y a seulement dix mois.
C’est une grande joie et une légitime fierté pour les paroissiens de Nogo d’accueillir un tel événement, signe d’amour de Dieu. Merci au Seigneur et félicitations à vous, paroissiens et paroissiennes de Nogo.

Frères et Sœurs,

L’ordination sacerdotale d’un religieux obéit à une procédure particulière qu’il convient de rappeler ici. En effet, contrairement aux prêtres diocésains qui sont formés au séminaire et ordonnés au service d'un diocèse, les religieux réguliers qui ont reçu le sacrement de l'ordre ne sont pas incardinés au titre d'un diocèse : ils le sont au sein de leur ordre religieux. Mais l’Eglise prévoit qu’avant l’ordination d’un religieux, (ou d’un diacre qui n’est pas du diocèse de l’évêque qui l’ordonne), l’évêque reçoive la demande expresse du Supérieur de l’Ordre du candidat à l’ordination. C’est ce que nous appelons la lettre dimissoriale.
Pour l’ordination du Frère Sylvain KELAM à Kpalimé son diocèse d’origine, le Père Vincent de Paul BOADY, Supérieur Majeur de la Vice Province d’Afrique de l’Ouest des Religieux de Saint Vincent de Paul, m’a adressé de la part de leur Supérieur Général la lettre dimissoriale dans laquelle il m’a demandé d’ordonner prêtre, le Frère KELAM Sylvain. Sans cette lettre, je ne pourrais pas ordonner Sylvain, Prêtre. C’est ainsi que l’Église est organisée et gouvernée.
Je vous lis quelques lignes de la lettre : " Je soussigné Père Vincent de Paul BOADY, Supérieur Majeur de la Vice-Province d’Afrique de l’Ouest des Religieux de Saint Vincent de Paul, en vertu des pouvoirs accordés par les canons 1019-1021 et nos constitution §215, déclare par la présente le Frère KELAM Essowouna Sylvain Profès Perpétuel, apte à recevoir l’ordre presbytéral.
L’ayant admis avec le consentement de mon Conseil à recevoir cet ordre, il peut donc pour son ordination, se présenter à vous, son Excellence Monseigneur Benoît ALOWONOU Évêque de Kpalimé.
En foi de quoi j’ai signé cette lettre dimissoriale".

Frères et Sœurs,

Je vous invite à saisir l’heureuse occasion de l’ordination sacerdotale de notre frère Sylvain pour confier au Seigneur, les responsables de l’Eglise qui ont la lourde et sainte mission d’appeler aux ordres majeurs les candidats au sacerdoce. Priez aussi pour les candidats qui se présentent pour servir Dieu dans la vie consacrée. Comme l’a dit un témoin de notre temps « on ne devient pas prêtre pour accomplir un projet personnel, ou parce qu’on désire telle ou telle forme d’exercice du sacerdoce » (Card André Vingt-Trois). On devient prêtre pour être disponible à servir partout et en tout lieu. Le Seigneur l’a dit à ses apôtres en les envoyant : ce n’est pas vous qui m’avez choisi, mais c’est moi qui vous ai choisis et établis pour que vous alliez et portiez du fruit (Jean 15, 13-27).
Prions pour que, soutenus par l'Esprit Saint, nous soyons fidèles à l’Église telle que nous l’ont léguée la longue lignée des successeurs des apôtres. Prions pour que cet héritage soit toujours préservé par l’unité du Corps du Christ.

Chers Frères et Sœurs,

Que votre joie ne se limite pas à la célébration de cette messe d’ordination. Qu'elle renforce en vous l'appel renouvelé du Christ, à prier le Maître de la moisson d’envoyer beaucoup de saints prêtres à sa moisson. Priez pour la famille des Religieux de Saint Vincent de Paul afin que Dieu suscite encore parmi eux de nombreuses vocations pour sa moisson abondante.
Je voudrais aussi dire merci au Père Vincent-de-Paul BOADY, et à son conseil, d’avoir répondu favorablement au désir de Sylvain de recevoir l’onction sacerdotale dans son diocèse.

Frères et Sœurs,

Les lectures que nous venons d'écouter nous parlent de l’appel de Dieu aux hommes qu’il choisit parmi leurs frères pour le servir dans un don total de leur personne. Ce choix est à la fois un chemin mystérieux et un signe d'amour, de confiance et de miséricorde. Aujourd’hui, trois figures d’appelés nous sont données en exemple, Samuel, Paul et Matthieu.
Méditons d’abord la vocation de Samuel, le fils que sa mère Anne avait obtenu du Seigneur après des années de stérilité. Il avait été confié par ses parents au prêtre Eli pour servir l’Éternel tous les jours de sa vie » (1 S 1,28). Et c’est au temple de Silo auprès d’Eli qu’il entendra l’appel du Seigneur. Que pouvons-nous retenir de récit ? On note que Samuel habitait et dormait dans le temple, au pied de l’arche du Seigneur pour le service divin, mais pour autant, il ne connaissait pas le Seigneur parce que “la parole de l’Éternel ne lui avait pas encore été révélée”. Cette révélation est passée par Eli qui a discerné derrière la voix qui appelait le jeune Samuel dans la nuit, la voix de Dieu.
La vocation de Samuel nous apprend ainsi que toute vocation au sacerdoce se passe par étapes et ce n’est que progressivement que l’on découvre l’appel de Dieu. Aujourd’hui, lorsque le même appel est adressé à un homme pour le sacerdoce, l’Eglise, Mère et Educatrice, est celle qui est chargée d’aider l’appelé, à discerner la voix du Seigneur, à y répondre dans une attente attentive, par une formation exigeante, et en veillant dans la prière. Autrement dit, la vocation a besoin d’un contexte ecclésial, elle a besoin que des personnes soient auprès des appelés, pour préciser leur vocation et pour l’authentifier.

Dans la 2ème lecture saint Paul nous montre le portrait de celui que Dieu appelle et comment cet appel n’est fonction d'aucun mérite personnel. St Paul sait de quoi il parle. Lui qui a dit : Ce que je suis, je le suis par la grâce de Dieu.
On ne peut trouver meilleure définition de l'appel au sacerdoce. Être appelé au sacerdoce n’est pas une promotion sociale mais une grâce, un don gratuit par lequel le Seigneur fait de nos pauvres personnes, des hommes investis et établis pour servir à l’image du Christ humble et pauvre. La grâce de Dieu vient au secours de nos faiblesses d’homme, mais elle demande notre collaboration, notre disponibilité afin que « venant en nous, elle ne soit pas stérile » St Paul nous dit que Dieu choisit qui il veut, selon son mystérieux dessein et non selon des considérations humaines: « Ce qu'il y a de fou dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi pour confondre les sages; ce qu'il y a de faible dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi pour confondre ce qui est fort; ce qui dans le monde est sans naissance et ce que l'on méprise, voilà ce que Dieu a choisi; ce qui n'est pas, pour réduire à rien ce qui est, afin qu'aucune chair n'aille se glorifier devant Dieu » (1 Co 1, 27-29).
Une autre figure de l'appelé nous est donnée dans l’Évangile que nous venons d'écouter. C'est Matthieu, un collecteur d’impôts aux pratiques douteuses, un pécheur de notoriété publique. Mais la parole de Dieu nous dit que « Jésus vit cet homme et, le regardant avec amour et le choisissant, lui dit : Suis-moi. ». Il ne s’agit pas de faire l’apologie du vice, mais de nous faire comprendre que Jésus invite tout homme à croiser son regard, un regard qui relève et pardonne. Nul n’est trop loin de Dieu pour être l’élu de son cœur miséricordieux. Le Pape François aime beaucoup se référer à la vocation de Matthieu. Il l’a même choisi pour sa devise pontificale qui est: « Choisi parce que pardonné ».
Lorsqu’on lui a demandé de se définir, le St Père a répondu : (je le cite): « Je ne sais pas quelle est la définition la plus juste … Je suis un pécheur. C’est la définition la plus juste ... Je suis un pécheur sur lequel le Seigneur a posé son regard." fin de citation

Frères et Sœurs,

Ce regard de Jésus sur Matthieu, le Seigneur l’a aussi jeté sur la foule qui le suivait sur les routes de Judée et de Galilée. Il jette ce regard sur chacun de nous, nous sommes tous chers au cœur de Dieu. Le Seigneur Jésus, écrit saint Matthieu, est ému en voyant la foule. C’était une foule fatiguée, abattue, languissante et sans berger, comme le monde d’aujourd’hui, en quête de sens et de vérité.

Jetant son regard compatissant sur cette foule fatiguée et affamée, Jésus dit aux Douze et aux disciples: « la moisson est abondante mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson ». Aujourd’hui, il le redit à tous ceux qu’il appelle à conduire son peuple saint. C’est à eux particulièrement, que le Seigneur adresse cette invitation à prendre conscience de l’abondance de la moisson, et à prier sans relâche, afin qu’ils soient eux-mêmes de bons et de vrais ouvriers dans la vigne du Seigneur.
Cher révérend Frère Sylvain, bientôt Révérend Père Sylvain,
N’oublie jamais que celui que Dieu a appelé doit être avant tout un homme de prière, qu’il doit développer chaque jour son intimité avec le Christ qui lui offre son amitié. Sans cette union de chaque instant avec Dieu il est impossible de saisir sa grâce nécessaire pour travailler dans sa sainte vigne en bon et fidèle ouvrier. Sans la communion avec Jésus, il est impossible d’être touché par la faim et la soif matériel et spirituel du peuple de Dieu.

Frère Sylvain, un jour le Christ t’a rencontré et t’a dit, viens et suis moi. Tu t’es laissé saisir par cet appel et comme le jeune Samuel, tu as répondu au Seigneur, me voici".
Ce que le Seigneur veut de toi comme de tous ceux que son amour appelle, ce n’est pas seulement le OUI à son appel mais c’est de prendre conscience toujours et jour après jour, de son grand amour pour toi et pour son Église et de l'aimer à ton tour, en restant fidèle à sa parole " vous êtes mes amis, si vous faites ce que je vous commande".

La vie de Saint Vincent de Paul, de Monsieur Vincent, ton maître spirituel, nous montre que Dieu choisit les petits et les pauvres de cœur pour faire de grandes choses.
Ma prière et mon vœu pour toi, en me référant à Monsieur Vincent, c’est te dire: sois simple dans toute ta vie, sois l’ami des pauvres, l’ami des affamés de pain, le prochain des affamés de Dieu, et Dieu fera par toi et pour toi de grandes choses.

Amen.

 

Date de publication: 2018-07-21 00:00:00 Version Imprimable
L'EVEQUE
Mgr ALOWONOU Benoît
Evêque de Kpalimé

MEDITATION DE LA SEMAINE

MEDITATION DU 28ème SEMAINE DU TEMPS ORDINAIRE / ANNEE B
Bien aimé du Seigneur,
La rencontre entre Jésus et le jeune homme riche en quête du bon moyen pour accéder au Roya

::.La suite

HOMELIES ET TEXTES DE MGR
NOUVELLE FORMULE DU "PATER NOSTER" EN EWE
"
NOS LIENS
CATECHESE DU PAPE JEAN PAUL II
SUR LE PRETRE
| Administration | | Nous écrire | Webmail
© 2009-2018 Diocèse de Kpalimé
Design by Fr. Albert Komlan Gblokpor