DIOCESE DE KPALIME
CHRIST EST VRAIMENT RESSUSCITÉ ALLELUIA ALLELUIA!!! JOYEUSES FÊTES DE PÂQUES Á TOUTES ET TOUS. THEME DE L ANNEE PASTORALE: "EGLISE DE KPALIME BRILLE DE LA LUMIERE DU CHRIST ET SOIS TEMOIN DE SA MISERICORDE ". Visitez notre page facebook "diocese de Kpalimé". Mgr ALOWONOU Souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
♫ CHANT THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2016-2017
Eglise de Kpalimé, brille de la lumière du Christ et sois témoin de sa miséricorde.
Wó Ha Kpalimé to, klé tso Kristo mè éyé nyé éfé nublanukpokpo fe dasedila.
2 Paroles(éwé&Français) et musique:
Père Dotse Marius

NOMINATIONS
2017-2018
ANNUAIRE DIOCESAIN 2017-2018
Actualités : HOMELIE DU 6ème DIMANCHE DE PAQUES B / RP ALIDJINOU CHRISTIAN

Chers frères et sœurs dans le Christ !
Nous sommes aujourd’hui au sixième dimanche de Pâques en marche vers l’Ascension du Seigneur. Et comme le dimanche passé, pour notre méditation, nous sommes au centre des dernières confidences de notre Seigneur Jésus Christ qui commencent avec le chapitre 14 de l’évangile selon Saint Jean et s’achèvent avec la grande prière du chapitre 17. L’ordonnance qui soutient tout le discours c’est le « DEMEURER DANS LE CHRIST» ; tout le reste n’est que conséquence et implication de cet impératif. En effet, sans le Christ, nous ne pouvons RIEN faire (Cf. Jn 15,5).
Bien-aimés du Seigneur, le dimanche passé, le Christ nous invitait en tant que sarments à nous greffer sur Lui, la Vigne, afin de pouvoir porter du fruit en nous nourrissant de sa sève. Aujourd’hui, Il nous dit aussi clairement ce qu’est sa Sève, source et force de vie, sans laquelle aucune vie chrétiennement parlant n’est possible ; il s’agit de son AMOUR. Il nous invite à demeurer dans son Amour (Jn 15, 9) et indique en même temps la condition ou la preuve de ce « Demeurer » en son Amour : l’observance de ses commandements (Jn 15, 10). Le Seigneur nous fait voir aussi quelle doit être la limite de cet Amour, c’est SANS LIMITE, c'est-à-dire jusqu’à la mort et finit par préciser en quoi se résument ses Commandements qui reviennent au singulier : « Aimez-vous les uns les autres, c’est là mon commandement » (Jn 15,17).
Bien-aimés du Seigneur, j’aimerais tourner notre attention sur l’invitation du Seigneur : « demeurez en mon amour ».
Une analyse structurelle de notre passage évangélique nous fait remarquer que les rapports des disciples avec Jésus et ceux de Jésus avec son Père sont les mêmes. Le christ nous invite donc à élire domicile dans ce qui fait l’intimité de vie et de relation entre Lui et son Père. Il ne s’agit pas encore de notre amour à nous, il est trop fragile, trop limité et intéressé, mais de l’amour de Dieu que nous sommes appelés à partager ; nous avons à vivre de son amour à Lui. C’est là le point de départ. Le chrétien doit chercher avant tout à vivre de l’Amour du Christ, à nouer une intimité avec le Christ telle qu’il ne pourra plus vivre sans le Christ. De cette manière, le chrétien ne vivra que de la vie du Christ ou mieux encore, c’est le Christ qui vivra en lui (Cf. Ga 2,20). De fait, que pouvons-nous apporter en amour à notre relation avec Dieu ? RIEN qui ne lui appartienne déjà.
Un prédicateur nous disait en retraite sacerdotale qu’on ne peut donner Dieu que par rayonnement ! Oui c’est tellement vrai ; c’est lorsque nous serons remplis de l’Amour de Dieu que nous serons portés à aimer nos semblables d’un amour sans restriction, sans partage, sans condition, sans calcul et sans limite. Et cet Amour, c’est Dieu qui nous le donne en premier, c’est ce que nous dit Saint Jean dans la deuxième lecture. Et d’une autre manière le Christ nous le redit : « ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis… » (Jn 15,16). Abandonnons-nous donc totalement entre ses mains en nous laissant guider par son Amour.
Malheureusement, qu’est-ce qui nous pousse souvent à aimer, à agir ? C’est l’intérêt, le plaisir, la soif du pouvoir. Or poser de condition consciemment ou non à l’amour, c’est le tuer avant même qu’il ne naisse ; et c’est là la source de tous les maux qui minent l’humanité. Aimer comme Dieu, c’est aimer sans distinction de culture, de race, de provenance, de couleur, de caractère … et réaliser avec Saint Pierre que « Dieu ne fait pas de différence entre les personnes. Dans toute nation il regarde avec bienveillance celui qui le craint et fait des œuvres de justice » (Ac10, 34-35).
Que l’Esprit Saint nous aide à retourner à la SOURCE DE L’AMOUR, pour puiser la force d’aimer en vérité et en acte puis reconnaître que désormais « il n’y a plus le Grec et le Juif, peuple circoncis et peuple païen, ou étrangers, ou sauvages, ou esclaves et hommes libres, sinon que le Christ est tout en tous » (Col. 3,11).
Amen !

Date de publication: 2018-05-05 00:00:00 Version Imprimable
L'EVEQUE
Mgr ALOWONOU Benoît
Evêque de Kpalimé

MEDITATION DE LA SEMAINE

« Alors leur apparurent des langues qu’on aurait dites de feu, qui se partageaient, et il s’en posa une sur chacun d’eux. Tous furent remplis d’Esprit Saint »
C’est la Pentecôte, c’est-à-dire la descente de l’Esprit Saint s

::.La suite

HOMELIES ET TEXTES DE MGR
NOUVELLE FORMULE DU "PATER NOSTER" EN EWE
"
NOS LIENS
CATECHESE DU PAPE JEAN PAUL II
SUR LE PRETRE
| Administration | | Nous écrire | Webmail
© 2009-2018 Diocèse de Kpalimé